Récit de voyage : Foulque et roselière

Le foulque macroule (Fulica atra) est le rallidé certainement le plus commun en Europe. Pour autant, il n’est pas désagréable à observer et à photographier… si tant est que l’on surveille finement l’exposition de son appareil photo, au risque de « cramer » son bec blanc !

Foulque macroule
Foulque macroule, ambiance roselière
EOS 5D mark II + Sigma 500/4.5 EX HSM,
f/5.0, 1/640ème, 800 ISO

Une petite photo graphique pour un oiseau très commun ! Comme quoi on peut prendre du plaisir avec des espèces auxquelles on ne fait finalement plus attention 😉

6 réflexions sur “Récit de voyage : Foulque et roselière”

  1. Avatar de Jules
    Jules

    Elle est vraiment splendide!

    1. Avatar de Cédric G.
      Cédric G.

      Merci Jules
      Par contre je pense qu’il faut vraiment que je revoies mes photos sur ma station avec écran calibré en rentrant 😉 car là ça me semble foireux !!!

  2. Avatar de Py
    Py

    En effet par rapport à tes photos « à domicile » il y a un manque coté couleurs…
    J’ai l’impression que le le déclencheur chauffe sérieusement!

    1. Avatar de Cédric G.
      Cédric G.

      De retour à la maison : effectivement, manque qqchose au niveau colorimétrie 😀
      Le déclencheur a effectivement fumé, avec parfois +500 photos/jour APRÈS TRI (!)

      1. Avatar de Py
        Py

        Vivement le retour des couleurs!
        Bon tri!
        Pas trop court ce séjour???

  3. Avatar de stef
    stef

    Superbe photos…il est vrai que tous le monde la croise sans jamais y faire attention, certainement dues a sa couleur…
    amicaalement, stef

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page