Comment vendre son matériel photo sans se faire arnaquer ?

02/04/2012 47 commentaires par Cédric G. +

Le photographe est un individu généralement amoureux de son matériel, et amateur de beaux matériels également. Sa nature en fait un sujet au changement, sinon permanent, en tout cas régulier en ce qui concerne les plus passionnés d’entre nous :)

La vente de matériel coûteux comme les boîtiers photo ou les objectifs a toujours constitué un problème, dans le sens où le monde d’aujourd’hui est ouvert aux arnaques. Voici quelques astuces pour éviter de se faire avoir…

Trouver le bon média pour annoncer sa vente

Sur ce point, il existe de nombreuses solution : magazine spécialisé, site de petites annonces, forum thématique… En matière de presse magazines, Chasseur d’Images s’impose comme la référence (il faut toutefois être abonné pour pouvoir poster des annonces dans leur magazine gratuitement, ainsi que les annonces en ligne, également très consultées)

Les sites de petites annonces sont également de bons vecteurs, à l’image du célèbre  Le Bon Coin, qui est devenu rapidement la référence en matière de vente entre particuliers. Seul bémol, on y trouve un peu tout et n’importe quoi, et c’est également « n’importe qui » qui est susceptible de vous contacter !

Les autres sites ont un trafic sensiblement moins intéressant pour la vente : mieux vaut s’orienter alors vers les forums photo à fort trafic (pour ne citer que les plus gros : eos-numerique, pixelistes, beneluxnaturephoto si vous êtes dans la photo nature… Attention, ils nécessitent – à raison – d’être membre depuis un certain temps, ou de poster un certain nombre de messages avant de pouvoir poster vos annonces !)

Ebay peut également constituer un excellent vecteur de vente (même s’il y a des frais découlant de la vente) dans la mesure où les transactions sont sécurisées et garanties par la plate-forme : sur les ventes de montants élevés, cela peut constituer une solution de choix pour assurer ses arrières ! Cela n’est pas le cas pour toutes les autres plates-formes…

Imposer les modes de paiement et de livraison

Le choix du mode de paiement constitue le point névralgique de votre vente. Privilégiez les paiements « sécurisés » avant toute chose : Paypal, virement bancaire via RIB, ou espèces lors d’une remise en main propre (que l’on préférera en centre-ville en journée, et non dans un endroit isolé ou un quartier douteux) ! Évitez comme la peste les transferts de fond Western Union, les mandat cashs et… le contre-remboursement (voir paragraphe suivant !)

Le mode de transport va également être d’une importance capitale pour instaurer un climat de confiance entre acheteur et vendeur. Privilégiez là également les modes autorisant un suivi des colis (Collissimo Suivi, UPS…) quitte à y mettre le prix, et n’hésitez pas à prendre une assurance facultative.

L’emballage ne devra pas permettre de connaître la nature du colis, et devra être suffisamment « verrouillé » pour ne pas autoriser d’ouverture rapide au détour d’un centre de tri.

Le contre-remboursement : les arnaqueurs adorent !

Jusqu’à une époque très, très récente, j’étais intimement persuadé que le contre-remboursement proposé par la Poste française constituait une solution pérenne pour assurer ses arrières lors d’une vente de matériel : remise du colis contre paiement via un prestataire externe… J’en suis revenu (et j’en suis surtout pour 700€ perdus suite à un règlement par chèque volé, avec usurpation d’identité et tout ce qui s’en suit : affaire en cours, sans grand espoir… C’est ce qui a motivé ce petit article !)

C’est définitivement un mode d’envoi à proscrire, impérativement, dans la mesure où La Poste ne garantit AUCUNEMENT le paiement de votre colis : vous recevez en retour le « joli » chèque verrolé de l’arnaqueur à qui vous avez vendu votre matériel !

Vous avez votre acheteur ? Les petite choses à vérifier

Les outils actuels, et notamment Google et le site des Pages Jaunes, permettent de retrouver assez facilement des informations sur votre acheteur potentiel. La première chose à faire est de réaliser une recherche à partir de ses coordonnées :

  • son ou ses numéros de téléphone : faire une recherche Google du type « 03 25 01 23 45″ puis « 0325012345″ (en plaçant le numéro entre guillemets dans le premier cas) et voir si ce numéro ne ressort pas sur des pages douteuses (genre une personne qui revend du matériel photo en quantité, à des prix délirants !!!)
  • son nom et prénom via Google
  • faire une recherche inversée s’il vous donne un numéro de téléphone fixe
  • procéder à une vérification par les noms et prénoms sur sa commune (via les Pages Blanches)
  • s’il vous communique une adresse d’expédition censée être chez lui, faites également une petite recherche via les Pages Jaunes (nb : ne ressort pas les personnes sur liste rouge, mais permet de vérifier l’adresse la plupart du temps : s’il y a une seule personne habitant à ces coordonnées et que l’identité ne « colle » pas avec votre interlocuteur, vous pouvez vous poser des questions !)

Si vous retrouvez les coordonnées complètes de la personne, n’hésitez pas à passer un petit coup de fil sur la ligne fixe s’il ne vous l’a pas donnée (vous demanderez un petit renseignement le cas échéant, si c’est bien la bonne personne !!! Cela permet surtout de s’assurer qu’il n’y a pas eu usurpation d’identité…)

En cas de doute, n’hésitez pas à demander à votre interlocuteur des explications. S’il répond évasivement, demandez-lui de procéder par paiement Paypal ou en chèque de banque, dont il vous enverra une photocopie ou un scan avant que vous n’envoyiez le matériel (cela vous permettra de faire vérifier par votre propre banque que ledit chèque est authentique avant l’expédition) !

Bonus : Si vous êtes acheteur de matériel…

Si vous êtes acheteur de matériel, n’hésitez pas à vérifier également tous les points ci-dessus (notamment les coordonnées complètes) et n’envoyez JAMAIS d’argent – qui plus est à l’étranger si l’envoi se fait de France – avant de recevoir le matériel, sauf à procéder via un moyen sécurisé (via une transaction Ebay, via Paypal…) ou en remise en main propre.

Exigez le numéro de série s’il s’agit de boîtiers ou d’objectifs, et parcourez les listes de matériel volé / perdu que l’on trouve en ligne (notamment ici)

Demandez des photographies du matériel, et le nombre de déclenchements si cela est possible (cas des boîtiers professionnels) en précisant que vous contrôlerez par logiciel (vous pouvez même demander une copie d’écran d’une mesure logicielle si votre contact annonce qu’il a mesuré par ce biais…) ; méfiez-vous des matériels cédés incomplets : tout matériel vendu devra l’être avec sa boîte d’origine, ses accessoires, une facture ou lettre de cession, un manuel d’utilisation.

NB : si vous habitez en Lorraine et que vous trouvez un Sigma 120-400mm OS HSM monture Canon complet et parfaitement NEUF du côté de Metz ou Woippy, mais vendu à bas prix et sans facture par un mec louche qui ne connait pas trop la photo, n’hésitez pas à me contacter au 06 66 44 92 58. Si cela mène à l’arrestation de mon escroc, forte récompense à la clé !

Articles relatifs à Comment vendre son matériel photo sans se faire arnaquer ?

,

L'auteur : Cédric G.

Auteur photographe animalier, informaticien et passionné d'animaux et de nature. Administrateur du blog Aube Nature

47 réponses sur Comment vendre son matériel photo sans se faire arnaquer ?

  1. Jordana a écrit

    Plein de conseils intéressants, mais honnêtement, je déteste revendre mon matériel en ligne… Je préfère prendre mon temps et le vendre dans mon entourage, simplement, quitte à vendre moins cher.

    • Chris a écrit

      Tout es question de priorités. Vendre rapidement ? vendre en obtenant le meilleur prix ? Ne pas consacrer du temps à cette vente ? C’est autant de critère qui détermineront comment vendre un produit, mais le web, et notamment ebay, restent des très bons moyens de vendre son matériel d’occaz.

    • Alex a écrit

      C’est toujours difficile de savoir ou vendre son matériel et combien. J’ai le même problème qui se pose pose avec mon matériel vidéo que j’essaie de revendre. Je veux justement acheter un appareil photo (le mark III) pour tourner mes prochains films

  2. Marc a écrit

    Très bonne idées cet article! Je suis toujours assez inquiet de vendre ou acheter du matos par internet. Heureusement, mon 50D a été achté par… un gendarme! J’avais fait les vérifications d’usage, mais en même temps l’adresse du destinataire était bien une gendarmerie!

  3. pyrros a écrit

    J’espère que tu arriveras à retrouver ton bien …

    Merci pour cet article qui permet de mettre en garde ceux qui hélas se font avoir par des gens malhonnêtes.

    Je le garde pour ma prochaine Revue de web …

  4. seb a écrit

    Arfff, désolé pour toi, j’espère que tu retrouvera le voleur mais malheureusement j’ai bien peur que tu en sois pour ta poche!!

    moi pour ma part je préfère autant que possible en pas revendre à des particuliers, mais préfère faire reprendre mon ancien matos par la magasin ou j’achète le nouveau au moins pas de surprise même si on gagne moins en faisant comme ça (je suppose que c’était pour faire un petit budget pour le 5D3?)

    Seb

  5. Kilroy a écrit

    Et en tout état de cause, ne pas vendre son matériel à un Ivoirien pressé qui vous adresse une copie du virement… même si la somme est arrivée sur votre compte !

  6. dlan a écrit

    Désolé que cela t’arrive, merci pour ces recommandations importantes.
    Il existe depuis plusieurs mois sur le net un certain Paul Tower qui se fait passer pour un policier avec scan en couleur du passeport et sa carte de police qui sévît gravement. Il à escroquer un nombre impressionnant de personnes avec du matériel photos et informatique à des prix trop alléchant.
    Je me suis amusé avec lui pendant 1 journée, en lui donnant comme adresse et téléphone la gendarmerie. Comme beaucoup de ce genre d’escroquerie cela provient de Roumanie, ou c’est un sport national.

  7. Stéphane a écrit

    Dans la photo comme dans d’autres domaines sur la net, il y a pléthore d’arnaqueurs à l’achat comme à la vente, pour limiter les risques au maximum il peut être intéressant de passer par un site tiers de confiance genre ebay ou price minister.

  8. Evlise a écrit

    Merci pour cet article très intéressant et désolée de ce qui t’es arrivé. Même si tu as une chance infime de retrouver ton « arnaqueur » j’espère qu’elle existe !

  9. Gang a écrit

    Moi je suis dans la situation inverse… j’aimerais bien acheter sans me faire arnaquer.

    • Manon Cormier a écrit

      Le soucis dans les deux cas c’est que le matériel coûte assez cher et donc on a proportionnellement plus d’arnaques sur les sites d’échanges entre particuliers.
      Pour éviter de se faire arnaquer en achetant du matériel, passe par un forum d’amoureux de la photo, tu paiera peut être un peu plus cher qu’en l’achetant sur le bon coin, mais je pense que ça vaut le coup de dépenser 50 voire 100 € de plus sur 800 euros que de les voir s’envoler dans la nature et en être réduit à écrire un article pour les revoir un jour :)

  10. Marie a écrit

    En fait pour éviter toute arnaque moi j’utilise Paypal sur le net.

  11. Miaro a écrit

    Merci pour ces précieux conseils, je me prépare à acheter un boitier bonne occasion

  12. Laurie a écrit

    Ma solution contre l’arnaque : le paiement en chèque de banque donné en main propre !

  13. Johan a écrit

    « méfiez-vous des matériels cédés incomplets : tout matériel vendu devra l’être avec sa boîte d’origine, ses accessoires »
    Ce n’est pas toujours évident de conserver la boite d’origine de tout ce que l’on achète, surtout quand on habite en appartement !

  14. laure a écrit

    Outch! dur dur, de se faire arnaquer , ça m’est arrivé comme acheteuse pour une petite somme; si non pour la vente, pour moi c’est remise en main propre, et liquide jusqu’aujourd’hui.
    Bon courrage Cédric, peut-être vas tu « chopper le mec »…

  15. Rüdiger K. a écrit

    Merci mon ami,
    pour des infos tres utile.

  16. tanagra92 a écrit

    Bonjour Cédric,
    Je suis désolée de ce qui t’arrive …
    merci pour ce « retour d’expérience » et tes nombreux conseils.

  17. Arnaud a écrit

    L’échange de mains à mains est définitivement le plus agréable ! Ça permet le plus souvent une belle rencontre et évite bien des surprises.
    J’ai ai si acheté à pas trop cher un 85 1.4 trés récent et sans rencontre je n’y aurai pas cru !

  18. Edouard a écrit

    Merci pour toutes tous ces conseils. Privilégié la remise en main propre me parait la meilleure solution qu’on soit acheteur ou vendeur. L’arnaque peut en effet aussi venir des vendeurs, il faut donc vraiment se méfier.

  19. Stéphane a écrit

    C’est vrai que j’ai tendance à faire confiance quand j’ai en face de moi un autre photographe… En tous cas merci pour tes conseils

  20. Max a écrit

    C’est toujours bon à savoir ! merci pour cet article !

  21. Tom a écrit

    C’est clair qu’il faut faire très attention aux personnes à qui l’ont a à faire. Sinon, l’achat-vente en ligne est aussi un bon moyen de faire de sacrées plus valus en dénichant de belles affaires !

  22. Wei a écrit

    Merci pour ces conseils. Je suis photographe professionnel et j’ai fait déjà fait beaucoup de transactions en occasion de matériel photo. Je vis à Paris et une fois je suis allé jusqu’en Lorraine pour aller chercher un tamron SP AF 70-210mm F2.8. Je ne voulais absolument pas qu’on m’envoie la bête. Mes transactions se sont toujours faites en tête à tête, donc pas trop de soucis :-)

  23. Etienne a écrit

    Merci pour l’article !
    J’aimerais apporter une précision concernant le mode de transport :
    Je ne sais pas comment cela fonctionne en France, mais en Suisse (sauf erreur de ma part, si cela n’a pas changé entre temps), le vendeur n’est plus responsable de l’objet du moment qu’il a déposé le colis à la poste.
    S’il arrive quelque chose durant le transport, c’est l’acheteur qui devra en subir les conséquences.
    C’est donc au vendeur d’être attentif et de réclamer de son côté, s’il le souhaite, un suivi du colis et/ou une assurance complémentaire (et de payer pour).
    Pour ma part, lorsque j’achète quelque chose à un particulier en Suisse d’une certaine somme, j’exige qu’il l’envoie en recommandé (ce système offert par la poste permet de s’assurer que le colis a bien été posté, ainsi que de le suivre).

  24. Etienne a écrit

    Oups, j’ai fait une erreur en écrivant « vendeur » au lieu de « acheteur » dans le bloc suivant :
    « C’est donc à l’acheteur d’être attentif et de réclamer de son côté, s’il le souhaite, un suivi du colis et/ou une assurance complémentaire (et de payer pour). »

  25. Bruno Ruiz a écrit

    j’ai bien failli être victime moi aussi d’une arnaque avec un faux mail sensé provenir de paypal , n’hésitez pas à appeller directement paypal si vous utilisez ce mode de paiement, ils seront en mesure de vous dire si ce message vient d’eux ou pas en cas de doute.bref j’étais vendeur et j’ai juste eu le temps de récupérer mon colis à la poste mais c’était moins une.
    au fait il me semble qu’il y a pas mal d’arnaques sur des sites comme priceminister.
    à bon entendeur

  26. minaris a écrit

    La seule transaction sécurisée est la remise ne main propre.
    Car même un virement que l’on vérifie sur son compte n’est pas sécurisant. En effet si l’acheteur n’est pas solvable, rien ne lui interdit de faire un virement. Mais quand la banque le constate, l’argent repart… Cela prends malheureusement jusqu’à une semaine. Donc sur cette durée rien n’est joué.
    Ceci est vrai aussi avec paypal qui n’est qu’une sorte de banque en ligne et qui procède de la même manière.
    En tout cas il faut toujours prendre contact avec l’autre (acheteur ou vendeur) et discuter du produit. On voit si on a affaire à un guignol ou à quelqu’un de sérieux.
    Dernière chose, pour l’envoi il faut prendre une assurance. Avec les colissimos de la poste c’est un peu plus cher mais ça vaut le coup. Il y a quand même souvent des colis qui se perdent que l’on choisisse en recommandé ou pas, donc l’assurance est selon moi très importante sinon on a tout dans l’os!

  27. Marc a écrit

    Merci pour tout ces bons conseils. C’est toujours plus rassurant de savoir que la personne à qui l’on achète un appareil existe réellement.

  28. Fred a écrit

    Un article très complet.
    Pour ma part, j’ai toujours du mal à me séparer de mon ancien matériel. Mais quand je le fais, c’est toujours en main propre.

  29. Yves a écrit

    Je pense que votre article permet de cerner à peu près tous les différents canaux de ventes. Ce qui est toujours aussi navrant c’est de savoir que par le biais du web, on a pas de garanties…

    Les arnaqueurs sont partout et c’est dommage !

    Merci pour ce billet en tout cas.

  30. Valentin a écrit

    Merci pour tes conseils.
    Je me demande s’il existe une boutique (genre sous Prestashop) permettant l’achat de matériels d’occasion exclusivement ?

    Par exemple une boutique communautaire, vérifiée et de confiance. Un endroit dédié aux photographes :)

  31. François a écrit

    @Valentin : certain forums comme eos-numérique par exemple, indique les vendeurs de confiance, si tu es intéressé par les eos ça peut être pas mal.
    Pour ma part j’y ai commandé deux objectifs d’occasion à un membre inscrit depuis un certain temps et assez actif dans la communauté (nb de messages, autres membres qui le cite…). J’ai été rassuré par ces « stats », j’ai un peu moins de précautions qu’avec un inconnu et tout c’est bien passé.
    D’une manière générale, se renseigner sur un forum en interne pour acheter à un de ces membres est aussi un moyen de filtrer les éventuels « malhonnêtes » :)

  32. Yann a écrit

    Personnellement, j’utilise beaucoup les sites de vente en ligne mais j’ai beaucoup de mal à acheter (pas vendre) du matériel soit onéreux, soit fragile (type appareil photo, hifi, instrument de musique…).

  33. Marc a écrit

    J’ai de la peine à trouver des infos quant l’utilisation de Paypal pour le vendeur. Je trouve étrange le commentaire de Minaris. Je ne suis pas sûr que le virement puisse être annulé comme ça… En tout cas, quand JE fais un virement, ma banque le refuse si mon compte n’est pas provisionné. Idem pour Paypal j’imagine..

    • Cédric G. a écrit

      Concernant Paypal, il faut bien évidemment que le compte soit approvisionné ou qu’il soit lié à un compte bancaire.

      Il est possible, sur Paypal, d’annuler une transaction, mais je n’en connais pas les modalités exactes (jamais réalisé)

  34. Julien a écrit

    Je n’ai jamais osé encore franchir le pas d’acheter / vendre du matos photo en occasion sur internet, justement parce que j’ai trop peur de me faire arnaquer.

    Merci donc pour cet article qui donne quelques conseils à suivre pour ne pas se faire avoir.

  35. Caroline a écrit

    La solution serait de trouver un acheteur local via leboncoin par exemple, de rencontrer la personne et de n’accepter que du liquide.

    • Yvan a écrit

      tu as raison mais ce n’est pas toujours facile de trouver un acheteur près de chez soi.

    • Cocagne a écrit

      C’est principalement l’intérêt du Bon Coin, on a le bonus des deux mondes :
      L’avantage d’une recherche en réseau.
      L’avantage d’une transaction personnalisée.
      Avec les précautions d’usage suggérée par Cédric dans le cas d’un échange de main à main…

  36. Jérémy a écrit

    Bonjour tout le monde,
    je souhaite revendre non pas mon appareil photo mais ma caméra.
    Auriez-vous des bons sites de revente à me conseiller?

    LeBonCoin c’est bien mais ça entraîne toujours un tas d’e-mails du genre « échange contre ceci ou cela », « je te la prends pour 1 euro… » donc c’est pas très intéressant.

    Merci d’avance en tout cas :)

  37. Max a écrit

    Bonjour,
    Moi je me suis fais arnaquer en vendant un 5DII avec un objo sur le bon coin contre un faux chèque de banque pour 1 800 euros. Etant pressé de vendre et un peu naïf, il ne m’est même pas venu à l’idée que de telles arnaques pouvaient exister.
    Pour info, le voleur sévit dans le sud-ouest, il paye avec des lettres chèques bidouillées sur Photoshop. ça se voit en regardant attentivement. Je pense qu’il ne va pas s’arrêter en si bon chemin…..

    • AMB a écrit

      Il m’est arrivé exactement la même chose, j’ai découvert moi aussi trop tard que même un chèque de banque pouvait être faux ;-(
      Est ce que vous avez porté plainte, car je ne voit pas d’autres solutions.

  38. nyloa a écrit

    D’abord merci pour l’article et navré que cela t’arrive. Sinon, je trouve dans ce que vous avez mentionné très intéressant plein d’astuces qui peuvent nous aider afin de ne pas se faire arnaquer par des gens malhonnêtes. Enfin, je vous remercie encore pour les conseils précieux.

  39. Taz a écrit

    Attention, les chèques de banque sont également falsifiables.

    En tant qu’acheteur, le contre remboursement est nickel car il permet d’avoir le matériel en main avant de payer le vendeur.

    Pour le vendeur, c’est un risque car le chèque peut etre un faux….

    Le risque 0 n’existe pas et meme en cas d’échange en main propre, si c’est un chèque ou un chèque de banque rien ne garantit que ce soit un vrai (sauf à aller à la banque avec l’acheteur le jour de l’échange). Et en tant qu’acheteur je ne me ballade pas avec 500 ou 1 000€ en cash sur moi.

  40. Liledigitale83 a écrit

    VENDRE ou ACHETER quel est le plus risqué

    Mon penchant artistique m’a amené vers la photo, quelle plaisir d’immortaliser certain moment de la vie. Je mettais équipé d’un modeste Canon 400D afin de shooter et scène de sport ! Mais voilà, la tentation est forte et on a toujours envie de plus (meilleur objectif, meilleur boitier…) et les prix grimpent très vite.
    Ceci me poussant à m’orienter vers le marché de l’occasion.

    Mais difficile de savoir si ce que l’on vous propose n’est pas sans risque et je reviens sur ce que dit Yann : Fragilité…
    Comment être sur que le matériel n’a pas reçu de choc, qu’il n’a pas subi de SAV…
    tant d’interrogations, qui rendent difficile mon achat !

    bons shooting à tous !

Laisser un commentaire

Notifiez-moi des commentaires à venir via email.
Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.