[Photo nature] De la macro avec une bonnette…

20/06/2007 21 commentaires par Cédric G. +
Bonnette Canon 500D

Je me suis longtemps demandé ce que valait la très connue bonnette macro Canon 500D, reconnue pour ses qualités optiques… et réputée pour son prix quelque peu rebutant (à partir de 150€ environ en diamètre 77mm !!!). L’occasion faisant le larron, j’ai pu m’en procurer une à bon prix, de quoi équiper mon 70-200/2.8 L IS USM et bénéficier de la stabilisation optique avec des rapports de grossissement dépassant 1:2 😉

Premières impressions, premières images : sans atteindre la qualité d’un « vrai » objectif macro, je dois admettre que ce filtre, composé de deux lourdes lentilles mais assez compact pour s’emmener dans tout sac photo, m’a bluffé !

Une bonnette, quésako ???

Mécaniquement, une bonnette se présente comme un filtre monté d’une ou plusieurs lentilles, que l’on visse à l’extrémité d’un objectif, sur son pas de vis. Les bonnettes existent donc dans des diamètres allant de 49mm à 77mm, et s’utilisent généralement avec des objectifs de focales moyennes ou longues (50mm ou plus). Leur « puissance » s’exprime en dioptries : le rapport 1/dioptrie donne la distance de mise au point en mètres lorsque l’objectif est réglé sur l’infini.

Ainsi, une bonnette Canon 500D (qui a une puissance de 2 dioptries) permet une mise au point à 50 cm de l’extrémité de l’objectif, lorsque ce dernier est réglé sur l’infini au niveau de sa mise au point (ndlr : 500D = 500 mm en distance de travail !). La 500D (comme sa « petite » soeur la 250D) a aussi la particularité de posséder deux lentilles achromatiques, ce qui explique son prix : la qualité d’image est maximale (pas d’aberrations chromatiques, quasi pas de perte au niveau optique : piqué, contraste…)

Les avantages des bonnettes :

  • se montent sans démontage de l’objectif, quel que soit ce dernier (évite donc les soucis liés au démontage/remontage d’objectifs sur votre reflex)
  • n’induisent aucune perte de luminosité puisqu’il n’y a pas augmentation du tirage
  • compactes, faciles à transporter !

Les inconvénients des bonnettes :

  • il est nécessaire d’acquérir des bonnettes à lentilles achromatiques multiples (donc onéreuses !) pour obtenir des résultats convainquants
  • comme avec les bagues-allonges, perte de la mise au point à l’infini, et plage de distance de travail réduite
  • nécessite des adaptateurs de filtres pour pouvoir être montées sur différents diamètres d’objectifs

Le grossissement obtenu

Je ne m’étalerai pas sur tous les essais que j’ai pu mener et n’en posterai pas de photos (sincèrement : très barbantes !), voilà donc en résumé quelques chiffres :

  • Canon EF 70-200/2.8 L IS USM + Canon 500D : on atteint au mieux le rapport 1:1.6 (en clair, zone cadrée de 60x40mm) avec une distance de travail (distance sujet/lentille frontale) de 35 cm ; idéal pour les papillons, on bénéficie de la stabilisation optique tout en conservant une distance de travail confortable (à titre de comparaison, le Sigma 150/2.8 DG EX HSM Macro, au même rapport de grossissement, propose une distance de travail de 27cm : on gagne donc 8 cm et la stabilisation !)

J’ai aussi mené quelques essais (sur papier millimétré, rien de bien artistique 😉 ) avec mon Sigma 150/2.8 macro (grâce à une bague Cokin d’adaptation 72mm-77mm que j’avais achetée en même temps que l’objectif : Il faut dire que tous mes filtres sont en diamètre 77mm, ce qui simplifie leur gestion !)

  • Sigma 150/2.8 DG EX HSM Macro + Canon 500D : on atteint le rapport 1.45 : 1 sans autres artifices.
  • Sigma 150/2.8 DG EX HSM Macro + Canon 500D + bague-allonge 25mm : on atteint le rapport 1.9 : 1 (commence à devenir intéressant !)
  • Sigma 150/2.8 DG EX HSM Macro + bague-allonge 25mm + Sigma x1.4 EX Apo : on atteint le rapport 2 : 1 (mais on perd 1 IL par rapport à la combinaison précédente, et près de 2.5 IL en tout par rapport à l’objectif seul !)
  • Sigma 150/2.8 DG EX HSM Macro + Canon 500D + bague-allonge 25mm + Sigma x1.4 EX Apo : on atteint le rapport 2.7 : 1 (la visée est fortement obscurcie, comme sur la combinaison précédente : très difficile alors de faire la mise au point si le sujet n’est pas bien éclairé !)

Quelques images sur le terrain

Un myrtil (Maniola jurtina) aura bien voulu se prêter au jeu, et m’aura permis de voir ce que cela donne « en vrai » sur le terrain ! Voici quelques images qui valent mieux qu’un grand discours 😉

Vous noterez que je n’ai pu faire mes essais de terrain dans d’excellentes conditions (montée en ISO légère mais nécessaire…), aussi gardez à l’esprit que les crops sont issus d’un DSLR de 12.8 MPixels (tests en conditions « studio » prochainement…)

Papillon Myrtil

Détail sur la tête du papillon (mise au point manuelle à main levée)

Cliquez pour voir un crop 100%

Papillon Myrtil (cadrage vertical)

Détail sur la tête du papillon (mise au point manuelle, en appui)

Cliquez pour voir un crop 100%

Papillon en ambiance
Cette combinaison permet aussi des photos d’ambiance intéressantes, avec une profondeur de champs minimale

Photo de fleur, 70-200mm + bonnette 500D
Photo de fleur réalisée à f/5.6, rapport 1:3 environ

Conclusion

Je suis très heureux d’avoir fait cette acquisition : je recherchais une solution simple pour bénéficier de possibilités macro sans avoir à trimballer partout mon 150mm, voilà qui est fait 😉 ; la qualité d’image, sans égaler celle d’un objectif macro dédié, reste très honorable voire surprenante (surtout comparée à celle obtenue à des bonnettes premier prix…) et la facilité d’emploi est satisfaisante, permettant d’éviter certains désagréments d’autres solutions comme les bagues-allonge (perte de luminosité, démontage obligatoire de l’objectif…) : un « must have » !

Le seul point de détail concerne l’habitude à acquérir concernant les limitations en distance de travail : trop près comme trop loin, pas de mise au point possible ! Passé cela, l’outil s’avère agréable à utiliser et devrait donner lieu à quelques essais prochains sur ce blog !

, ,

L'auteur : Cédric G.

Auteur photographe animalier, informaticien et passionné d'animaux et de nature. Administrateur du blog Aube Nature

21 réponses sur [Photo nature] De la macro avec une bonnette…

  1. Hello le monde a écrit

    Très intéressant comme toujours!
    Petite question, je possède un 200mm 2.8L, et dans de nombreux forum on parle de la distance mini de la MAP (environ 50cm) mais pas de la distance maxi avec bonnette 500D. Avec un tel filtre, j’ai peur d’être limité en cadrage car je suis plus fleur complète que gros plan sur insecte!
    As tu une idée? Sinon j’investis dans un Télé convertisseur
    X 1.4 qui ne me permettra pas de faire de la macromais de la proxy. Qu’en pensez-vous?

  2. maguy a écrit

    Avant tout ,félicitation pour ce merveilleux voyage au coeur de la nature!!!
    je suis passionnée de photos en général et j’aimerai faire acquisition d’une bonnette RAYNOX DCR 250 pour me lancer dans la macro .
    je possède un APN SONY A 350 muni d’un objectif 18-200
    si vous pouviez vous me conseiller sur ce futur achat, j’en serai ravie car je ne trouve rien de bien concluant sur les forums !!!
    merci de me répondre sur mon adresse mail
    encore BRAVO pour vos photos

  3. Frédéric a écrit

    KSSS Sony, rien ne vaut Canon lolllllllllllll

  4. maguy a écrit

    désolée de vous avoir dérangé avec ma question mais je pensais à tord que la ségrégation n’existait pas chez les photographes qu’ils soient amateurs ou débutants comme moi !!!je terminerais ce post en vous disant que je suis ravie de mon APN SONY

  5. Sophie a écrit

    Merci pour cet article tres instructif, et tres convaincant !!

  6. Narbé63 a écrit

    que donne l’association d’un sigma 70- 300 macro avec une bonnette canon 500D ?

  7. Cédric Girard a écrit

    Bonsoir

    Je n’ai jamais eu cet objectif donc je ne peux pas dire, mais il faudrait d’abord vérifier que la bonnette 500D existe dans le diamètre du Sigma 70-300 Macro (nb : j’espère que vous avez la version "APO" car sur une version normale, le piqué n’est pas très élevé)

    En terme de grossissement c’est certainement entre le rapport 1:2 (natif sur le 70-300 APO Macro Super Sigma) et le rapport 1:1…

  8. claude76 a écrit

    Bonjour,

    Pour un débutant, juste une petite question
    Une fois installée sur l’objectif, est ce que l’autofocus fonctionne? ou bien faut-il travailler en mise au point manuelle.

  9. Cédric Girard a écrit

    Bonjour

    L’AF fonctionne mais avec une plage très réduite (on perd la mise au point à l’infini, donc la plage de mise au point s’étend sur un range de distances assez restreint, de l’ordre de quelques dizaines de centimètres au plus, selon les objectifs utilisés)

  10. noisette 21 a écrit

    Peut on adapter une bonnette 250 d sur un 55-250 canon?
    Pourquoi la 500 d serait elle plus adaptée aux longues focales >135 mm

  11. tof a écrit

    bonjour juste pour dire que j utile ses bague depuis des années enfin ma première été un cokin serie A que j ai toujours si sa peu intéresse quelqu’un !!
    je suis très satisfait du rendu de celle ci surtout si on a pas les moyen d acquérir un objectif macro! j ai même pu essaye des modèle vendu sur ebay qui son tellement accessible que l on n y crois pas ! mais vrai pour débuté a ptit budget et se faire plaisir faut pas hésite !!!! 1 bagues env 10 euros port compris !! j ai même poussé le vis a en commander une en 82mm !! encore bravo pour ce blog !!

  12. Helix a écrit

    Bonjour, je viens de tomber sur ce très bon article.
    Je cherchais justement a prendre cette accessoire, pour le mettre aussi sur un 70-200, je me demandais qu’elle était la distance max de mise en place. J’ai plus besoin d’être entre 70 à 120 cm que d’être super près.

    BAV, Helix

    • Cédric G. a écrit

      Bonsoir Helix

      Avec une 500D montée sur un 70-200mm, je pense que vous pourrez travailler à ces distances, mais pas aux grossissements maximums ; préférez peut-être une bague-allonge (grossissement moins élevé) car le range de distance de travail est plus élevé qu’avec une bonnette (par ex. sur un 120-300/2.8 on peut continuer de travailler jusqu’à 6/7 mètres !)

      • Helix a écrit

        Merci, c’est plus pour l’approche que pour la photo en elle-même que la distance max de mise au point me gène. Je vais d’abord prendre le tube allonge qui est nettement moins cher que la bonnette. Et on verra pour la suite, de toute façon les 2 sont complémentaires.

  13. Franck a écrit

    Rare est de constater un informaticien aussi amoureux de la nature et en plus qui assure en photo ! Quand je vois les photos prises j’aurais tendance a dire que vous êtes aussi doué pour ce métier, chapeau

  14. Yannoux a écrit

    Un blog nature bien fait et tres interessant! Bravo!

    Je cherche a « explorer » le monde de la macro et cette bonnette a l’air interessante mais je me pose la question si il est intelligent de la mettre sur un Canon 15-85 IS USM (boitier EOS 550D)???
    Qui a une distance de mise au point minimum de 35 cm d’origine.
    Donc un avis d’expert en macro serait le bienvenue. Merci.

    • Vince a écrit

      Bonjour,
      Je possède un 7D ainsi que le 15-85. J’ai monté la bonnette 500D sur cet objectif et cela fonctionne très bien. La distance de mise au point est courte mais pour fleur, petit objet, insecte , il n’y a aucun problème.
      très bon moyen pour démarrer la macro

  15. Campion a écrit

    très bon article! merci beaucoup!
    cependant un point reste flou pour moi:
    Quand on dit d’une photo « rapport 1:3 »
    ça veut dire quoi concrètement?

    • Cédric G. a écrit

      Bonjour

      Cela signifie l’image d’un sujet de 1 cm (par exemple) « mesurera » 0.33 cm (1 : 3) une fois projetée sur le capteur de l’appareil.

      Inversement, si l’on parle de rapport 3:1, cela signifie que l’image de cet objet mesurera 3 cm une fois projetée sur le capteur 🙂

  16. Pierre-Adrien a écrit

    Merci pour cet article ! Voilà un moment que je lorgne du côté des objectifs macro sans me décider à franchir le pas (d’autres investissements photo à faire avant), j’ai donc commandé une bonnette Bilora +3D chez digit-photo. Pas très cher, ce n’est pas une double lentille, mais il y a déjà de quoi s’amuser d’après mes premiers tests. Je l’utilise sur le Nikkor 70-300 VR, et je trouve mes premiers tests tout à fait corrects pour peu que je reste entre 70 et 120mm et que je ferme un peu (F/8 pour mes meilleurs tests).

    En revanche, c’est vrai que la mise au point est délicate, il va falloir s’y habituer 🙂

  17. Annabelle a écrit

    Merci beaucoup pour cet article!

    Je me demandais quand même lorsque vous dites:

    Leur « puissance » s’exprime en dioptries : le rapport 1/dioptrie donne la distance de mise au point en mètres lorsque l’objectif est réglé sur l’infini.

    Pour quelle raison réglez vous votre objectif sur l’infini?

    Je vous remercie

Laisser un commentaire