[Vidéo] 2 minutes de nature : pic épeiche, pic mar

15/03/2011 33 commentaires par Cédric G. +

Pour le néophyte, différencier les deux principales espèces de pics visibles en Europe n’est pas forcément une chose simple. Pourtant, tout différencie le pic épeiche du pic mar, ou presque !

Petite démonstration en vidéo !

Pic épeicheSi l’on dit que les pics picassent ou pleupleutent lorsqu’ils chantent, le chant est quelque peu différent d’une espèce à l’autre, mais demande une oreille exercée pour en reconnaître l’auteur. Certaines mélodies diffèrent cependant.

La meilleure manière de les différencier reste le contact visuel : les deux pics arborent une robe noire et blanche, le dos est noir, les ailes sont barrées de lignes noires et blanches, un peu plus basses chez le pic épeiche lorsqu’il a les ailes repliées.

Reconnaître le pic épeiche du pic mar

Le principal critère d’identification reste la tête : le pic épeiche arbore une calotte noire descendant sur la nuque et le dos, le mâle se différenciant de la femelle par une barre rouge sur la nuque. Les joues sont blanches et ornées d’une moustache noire reliant la base du bec à la nuque. Le ventre est blanc et le croupion rouge.

Pic épeiche : à gauche, le mâle, à droite, la femelle
Pic épeiche : à gauche, le mâle, à droite, la femelle

Attention : Le jeune pic épeiche (juvénile) possède lui une calotte rouge sur le dessus du crâne, mais bordée de noir.

Son proche cousin le pic mar, un peu plus frêle, n’affiche pas de dimorphisme sexuel : mâle ou femelle et quelque soit son âge, il affiche une calotte rouge sans bordure, et des joues blanches sans moustaches ! Son ventre est rose et strié, les flancs sont ornés de petites virgules noires.

Pic mar (Dendrocopos medius)
Pic mar (Dendrocopos medius)
EOS 5D mark II + Sigma 500/4.5 EX HSM

Les pics se nourrissent essentiellement de larves et d’insectes à la belle saison, et de lichens et de graines en hiver. Leur langue, pointue et visqueuse, est agrémentée de corpuscules de tact et de minuscules crochets à l’extrémité, afin d’attraper aisément leurs proies.

Le pic mar et sa langue osseuse
Le pic mar, et sa langue effilée, dure et pointue

Pour les photographier

Une longue focale, un bon camouflage (affût obligatoire !) et un peu de patience sur une mangeoire positionnée non loin d’un bosquet voire en lisière de forêt permettront de réaliser aisément quelques clichés sans trop d’efforts. Comme pour tous les oiseaux, ne déclenchez pas dès qu’il se pose, attendez quelques secondes afin qu’il s’accoutume à l’endroit.

Utilisez des noisettes décortiquées que vous coincerez dans les creux des troncs, cela permettra de les maintenir en place plus longuement aux endroits les plus photogéniques… et même de réaliser des photographies au 24mm !

Pic épeiche : un 24mm suffit !
Pic épeiche au grand angle
EOS 7D + 24-105/4 L IS USM à 24mm

, ,

L'auteur : Cédric G.

Auteur photographe animalier, informaticien et passionné d'animaux et de nature. Administrateur du blog Aube Nature

33 réponses sur [Vidéo] 2 minutes de nature : pic épeiche, pic mar

  1. Raf a écrit

    Je crois que tes sujets ont rompu leur contrat d’exclusivité en se produisant sur le blog de Chris… Quels opportunistes ses pics !

    P.S.
    Plus proche du pic mar : le pic épeichette. Il faut en avoir vu quelques-uns avant de les différencier.

    • Cédric G. a écrit

      Oui lol (faut dire qu’on partage le même affût !)

      L’épeichette, entendu dans les parages, mais jamais vu… Il est discret le bougre !

  2. Régis M. a écrit

    Salut,
    effectivement les différencier n’est pas facile. Je retiendrai que le pic mar a une calotte rouge et un ventre strié. J’espère pouvoir appliquer cette petite leçon dès ma prochaine sortie.
    Le passage de la buse est, je trouve, assez incroyable : on ne se rend pas compte à quel point les animaux qui ne sont pas au sommet de la chaine doivent être en stress permanent : manger sans être manger, ou quand l’appel du ventre est plus fort que le risque encouru.
    Enfin, j’aime beaucoup le fond sonore de ta vidéo : la simplicité est ce qu’il y a de mieux !

  3. Linh Vietnam a écrit

    Très intéressant cet article. Je suis néophyte dans l’observation des oiseaux mais j’ai eu la chance d’observer les oiseaux de la réserve de Prek Toal au Cambodge et j’en garde un très bon souvenir.

  4. Cris a écrit

    Il est vrai qu’après les avoir vu quelques fois en vrai ont les reconnais facilement au premier coup d’œil. Rien que le fait de les observer à travers l’objectif est un réel bonheur.

    Encore un article bien sympa.

  5. Cédric G. a écrit

    Merci pour votre passage.

    La bande son est celle enregistrée par le 5D mark II (comme quoi ce n’est « finalement » pas si mauvais… sauf qu’il ne faut pas bouger 😉 car le moindre frottement s’entend !)

  6. pyrros a écrit

    Tres belle vidéo pédagogique … manque un contour aux légendes …

    Perso je vois plus souvent le pic vert que ces 2 la.

  7. Adrien a écrit

    Je ne me suis jamais intéressé aux oiseaux avant mais il faut dire que la vidéo est de toute beauté. Tu as là un blog merveilleux, ça se voit que tu es un réel passionné. Continue comme ça.

  8. Benoit Jauffrion a écrit

    Vidéo et article sympas, je me suis permis de faire un article sur mon site (http://penserphoto.com/pic-epeiche-pic-mar-2-minutes-de-nature/)

    🙂

  9. Ducry Michèle a écrit

    Cedric

    Merci pour la leçon d’ornithologie…
    Je vois assez souvent des pics sur le vieux bouleau devant le balcon, j’hésitais entre le pic epeiche et le pic epeichette, mais ce dernier est + petit et avec moins de rouge il me semble.
    Je n’avais pas pensé au pic mar…
    Je vais essayer de mieux le regarder la prochaine fois, s’il me laisse le temps.
    Par contre le pic vert, j’en ai toujours vu par ici, mais il ne vient pas aussi près de la maison.
    Et pour les photos…… je me régale avec les votres.
    Et les pic pleupleutent !!!!! c’est trop joli !!! j’ai appris des choses aujourd’hui…. à +

  10. Nicolas Le Bayon a écrit

    J’aime beaucoup ces petites vidéos nature 😉 Vivement la prochaine !

  11. Dlire22 a écrit

    Ah! L’avantage d’avoir un mode vidéo!
    Plus sérieusement,elle est sympa ta vidéo.
    As-tu utilisé le flash pour tes photos de pic épeiche femelle ?

    • Cédric G. a écrit

      Bonsoir Dlire22

      Jamais de flash me concernant en animalier… Jamais 🙂

      Uniquement en studio !

  12. Mireille a écrit

    Bravo pour ta belle vidéo !
    Je vois régulièrement des pics épeiche lors de mes footing, ce qui les rendent d’ailleurs beaucoup plus agréables !! 🙂
    Par contre pour les prendre en photos : aïe, vraiment trop difficile sans affût, sans parler d’une longue focale effectivement. Mon 70-300mm peut aller se coucher !!
    Vivement le prochain article et la prochaine vidéo !

  13. Ducry Michèle a écrit

    Deux minutes de nature: deux minutes de bonheur….
    Je dis comme Mireille, vivement la prochaine vidéo !

  14. Murielle a écrit

    Merci pour ces images comme toujours sublimes et absolument magiques. Impossible dorénavant de confondre Epeiche et Mar.

  15. Louis a écrit

    J’ai pu photographier un pic épeiche à 50 cm de l’objectif ! le malheureux est venu heurter la vitre de ma fenêtre et est tombé à terre groggi. Il est resté inconscient quelques minutes et a lentement repris ses esprits. Je lui déposé quelques gouttes d’eau sur le bec qui ont fini de le réveiller. J’ai ansi pu l’observer 4 à 5 minutes avant qu’il ne prenne son envol. Il était ravi et moi aussi.

  16. Christine N. a écrit

    Bonjour
    J’ai une petite histoire à vous raconter. Je vis à Péronne, dans la Somme. J’ai un grand jardin avec beaucoup d’essences d’arbres différentes. Il y a 2 mois, suite à un coup de vent, je constate de la fenêtre de ma cuisine qu’un pin noir d’Autriche s’est abattu sur un frêne : je vais voir de plus près ; l’arbre est mort ainsi que 2 autres pins ; leurs troncs sont parsemés de petits trous ; je convoque 4 bûcherons pour avoir des devis d’abattage ; 3 me confirment qu’il s’agit de l’oeuvre d’un pic vert ; je vois bien cet oiseau depuis des années dans mon jardin, j’en ai même pris quelques photos. Seulement voilà : il y a 1 semaine environ, j’aperçois un oiseau inconnu agrippé au tronc d’un autre pin (encore vivant et en bon état celui-là!) ; il est noir, blanc et rouge… et ce matin, je le revois, sur le même tronc d’arbre ; ni une ni deux, je fais des recherches sur le net : c’est bien un pic mais pic épeiche ou pic mar? en approfondissant et grâce entre autre à votre vidéo, c’est bien un pic mar. Cet oiseau est magnifique! …mais il est en train de s’attaquer à mes pins (vieillissants il est vrai) et les fait mourir l’un après l’autre. Alors ma question est simple : comment faire pour qu’il abandonne mon jardin? parce que s’il y a un couple et qu’ils font des petits, aïe aïe aïe
    Merci d’avance si vous pouvez me donner des idées

    • Cédric G. a écrit

      Bonjour Christine

      Je n’ai jamais entendu parler de pics qui « tuaient » des arbres ! Les pics creusent des trous dans les troncs pour nicher mais cela n’a jamais tué les essences attaquées (auquel cas il n’y aurait plus beaucoup d’arbres en forêt si chaque trou d’oiseau engendrait la mort de leur support !)

      Ou alors vos arbres sont en fin de vie, et les trous occasionnés ne font qu’accélérer leur mort. Mais sincèrement, cela m’épate !

  17. Decaux jean hugues a écrit

    Super blog continuez , quelle patience pour les affûts !
    et merci pour les renseigements sur les pics,car je m’interresse à leur travail de taille de bois au moment des nidifications, il serait bien d’en filmer un en train de taper dans un tronc, pas évident !

  18. M.C. a écrit

    Un Pic Epeiche (je crois femelle) vient aux boules pour mésanges devant la maison : c’est un oiseau magnifique !
    Comme cela fait peu de temps que j’en vois : est-ce un oiseau migrateur ?

  19. danielle a écrit

    j’ai eu le plaisir de pouvoir en photographier un juste devant la maison, il s’est tenu tout un moment accroché au pilier; je l’ai photographié de loin, puis de plus en plus près et il n’a pas bougé! on m’a dit que ça devait être un « juvénile ». une photo sur mon blog : http://dalinele.over-blog.com/article-le-pic-mar-106384878.html « SEO » ça veut dire quoi? (au passage je m’informe, lol…)

    • Cédric G. a écrit

      Danielle, il s’agit d’un pic épeiche juvénile 🙂

      Les jeunes pic épeiches ont la calotte rouge sur le haut du crâne, bordée de noir (ce qui n’est pas le cas chez le pic mar)

      😉

  20. david a écrit

    merci pour cette vidéo…!!!…j’ai vu ces oiseaux sur mon sapin dans mon jardin…le plus grand nourrissait le plus petits….j’ai mis des boules de graisses dans mon sapin pour nourrir les oiseaux de la nature…j’étais intriguer par cet oiseau qui mettait inconnu…maintenant je sais que c’est un pic épeiche !!!!

  21. France a écrit

    J ai dans mon jardin un oiseau qui ressemble fort au pic épeiche ,cependant ses pattes sont rouges ???

  22. blouard chantal a écrit

    chan

    Merci pour la video, pour moi comme pour les autres commentateurs : les graines dans mon jardin attirent non seulement les mésanges de toutes sortes ( certaines nouvelles de cette année , très surprenantes), des rouges gorges, des fauvettes des bois, , des verdiers , et d’ autres habitués fidèles , comme de timides accenteurs , mais parfois, arriventi des oiseaux extraordinaires qui font des visites uniques , ou très rares … Je viens de comprendre que le merveilleux oiseau qui est venu tout à l’heure picorer le tronc d’un vieux cerisier est un pic epeiche mâle , il m’a semblé particulièrement grand et éclatant, c’était une splendeur, je n’avais jamais vu un tel oiseau ! J’espère qu’il reste beaucoup de larves à picorer, ou qu’il aime les graines, j’aimerais beaucoup l qu’il revienne à la m^me adresse!

  23. jean-yves a écrit

    Je suis du 605090 sur ma terrasse des bloques de margarine pour l’hiver mésange tete noir,bleu,et autre et tout a coup se belle oiseau sur un bloque margarine un aller et retour première fois que je vois se belle oiseau dans ma région .
    Ensuite sur le Net pour savoir pic quelque chose et je trouve votre blogue je voulais vous le dire
    A+

  24. beck a écrit

    Tres beau, nous avons un pic epeiche qui vient visiter notre jardin les après midi. Merci pour ce reportage qui nous a permis de le reconnaître.

  25. Lucas a écrit

    Bonjour, Je mets régulièrement des boules de graisses suspendues à mon abricotier. Toujours le même pic épeiche vient se régaler de ce délicieux repas, il est magnifique !

  26. estival gerard a écrit

    en montagne (2000m)j’ai vu deux oiseaux noirs de la grosseur d’ un geai avec une tache rouge sur la tette

  27. Patricia a écrit

    Merci pour cet article limpide!
    Youpie j’ai les 2 chez moi trop cooooolllll

Laisser un commentaire