[Vidéo] 2 minutes de nature : Rencontre avec un chevreuil

21/08/2010 52 commentaires par Cédric G. +

Les vacances sont souvent l’occasion de reprendre (sérieusement) la photographie animalière, et plus particulièrement les affûts. C’est aussi l’occasion pour moi de lancer un nouveau type de billet sur « Aube Nature », les mini-vidéos ! Je vous propose donc de commencer cette série avec une rencontre, celle d’un joli brocard lors d’un affût au crépuscule…

C’est après plusieurs soirs à passer en voiture à proximité d’une petite clairière jouxtant un bois et des champs que je connais très bien pour les avoir arpenté de nombreuses fois, que je me suis décidé à venir affûter… Chaque soir ou presque, un ou plusieurs chevreuils venaient au gagnage sur cette étendue herbeuse, malheureusement ombragée en soirée. Mais cela constituait un joli challenge car la promiscuité des animaux serait de toute évidence assez forte !

C’est vers 20h00, après une approche des lieux laborieuse (j’ai eu l’excellente idée de longer la lisière au lieu de prendre le petit chemin passant dans le bois, beaucoup plus silencieux) que j’arrive sur place. Je devrai attendre le passage de voitures sur la départementale voisine pour pouvoir progresser à couvert des craquements de feuilles et de branches sous mes pieds. La cerise sur le gâteau sera la traversée d’un profond fossé – avec de l’eau ! – dont j’ignorais la présence à cet endroit !

Conscient du mini raffut que j’ai produit malgré toutes les précautions prises, je m’installe quand même, sagement assis en bordure de la haie séparant la clairière des champs labourés. Des ronces me piquent le dos et gênent l’installation du filet de camouflage sur mon matériel. Après quelques essais de visée, je me rends compte que qu’il me faudra directement grimper en sensibilité, et que finalement, les chevreuils viennent plus vers le centre de la clairière, à gauche : je tourne donc de 45° en cette direction.

Une fois immobile et invisible, s’ouvre alors à mes oreilles l’intimité d’une nature qui s’endort pour certains, se réveille pour d’autres. Des passereaux virevoltent à quelques centimètres au-dessus de ma tête, au point que je me demande si l’un d’eux ne viendra pas se poser sur moi comme c’est déjà arrivé ! Une épeire tisse sa toile, tandis qu’un amaryllis se pose sur une fleur en fin de vie, peut-être pour y passer la nuit. Progressivement, mes sens se mettent en éveil, et les bruissements d’habitants des fourrés auxquels je suis accolé parviennent à mes oreilles. Un rongeur gratte dans mon dos, à quelques centimètres. Je sens une branche bouger dans mes reins ! Mais je demeure immobile, car là, devant, un autre bruit se fait entendre…

À mon grand désespoir, ce bruit tourne vers la droite, vers l’arrière ! Tournant la tête tout doucement sous mon filet, je distingue par intermittence la forme caractéristique du chevreuil qui se découpe dans les feuillages. Ce dernier mettra près de 10 minutes à sortir du bois… dans mon dos !

Conscient de la difficulté – voire de l’impossibilité – de me retourner avec mon matériel, je fais alors le choix qui s’impose dans ce cas précis : l’attente. Ce sera l’occasion pour moi de pouvoir observer durant près de 10 minutes ce très joli brocard qui se découvre à mes yeux, sursautant au moins bruit, toujours sur le qui-vive. J’en viendrai même à douter de ma discrétion, puisqu’à chaque fois c’est en ma direction que l’animal pose son regard ! Mais je comprends vite : les rongeurs s’affairant dans le buisson sont dans mon dos, et ils ne cessent de faire craquer les végétaux morts, produisant un bruit discret mais continu de feuilles séchées écrasées !

Au terme de 5 minutes supplémentaires, le chevreuil aura progressé de quelques mètres, et j’aurai réussi à tourner légèrement mon téléobjectif, centimètre par centimètre, dans sa direction : c’est le moment de vérité. Je déclenche une première fois. Et à ma grande surprise, aucune réaction ! L’animal est à moins de 20 mètres, quasiment plein cadre.

Vont commencer près de 20 minutes de ce que j’oserais appeler « complicité », tant j’ai le sentiment de m’immiscer dans l’intimité de l’animal ! Photos, vidéos, broutage, grattage, pause pipi, toilette… Tout y passe ou presque !

Chevreuil en train d'uriner
Le chevreuil en train d’uriner
Canon EOS 5D mark II + Sigma 500/4.5 EX HSM, affût
f/4.5, 1/160ème, 3200 ISO

Ces instants intenses en compagnie de « mon » brocard trouveront leur fin quand, porté par une brise naissante, mon odeur dévoilera ma présence. Je pense également que l’heure passée sur place sans bouger, aura permis la diffusion progressive de mon odeur humaine, mettant un terme à ce qui constitue mes premières images pour les deux minutes de nature que je vous proposerai désormais régulièrement 😉

, ,

L'auteur : Cédric G.

Auteur photographe animalier, informaticien et passionné d'animaux et de nature. Administrateur du blog Aube Nature

52 réponses sur [Vidéo] 2 minutes de nature : Rencontre avec un chevreuil

  1. pyrros a écrit

    magique et magnifique j’adore le texte qui accompage la photo et la vidéo … Manque peut etre un peu d’ambiance sonore …(je suis sur le portable au bureau ou il y a pas mal de bruit)
    Pyrros

  2. Jean-Loup a écrit

    C’est un bon momment d’affut que tu nous proposes là, avec une belle proximité et un animal très serein. A la fin, on le voit très bien sentir l’air dans ta direction ce qui prouve l’incroyable flair de ces animaux et l’importance du sens du vent.

  3. jérôme a écrit

    Trés belle rencontre, je sens que l’ont va se régalé avec ces nouvelles vidéos.

  4. véro a écrit

    MAGNIFIQUE!
    Merci Cédric de nous donner l’impression d’y être aussi…
    Et enfin, pour une fois sur le web, une vidéo nette en plein écran.

    Quel âge, approximativement, a ce jeune chevreuil?

  5. strati02 a écrit

    merci de nous faire partager ces instants nature cédric.
    as tu fait quelques photos ?

  6. Laurent a écrit

    Ça fait plaisir à voir comme à lire, puisque ton histoire fait passer autant d’émotion que la vidéo en elle-même. On s’y croirait, et moi j’en redemande ! 🙂

  7. thomas a écrit

    franchement j’adhère, on a l’ impression d’être en immersion totale, avec vous, dans cette environnement, à la rencontre de ce chevreuil. Merci de ce partage. C’est bluffant. J’apprécie beaucoup le fait de pouvoir me mettre à votre place de photographe. Je imagine le moment où le cliché va être pris. C’est un vrai spectacle, et un vrai apprentissage photographique. Que la nature est belle!

  8. Christophe a écrit

    J’aime beaucoup cette vidéo , netteté, moments partagés avec ce beau brocard. Je ne me lasse pas d’observer les mouvements des oreilles des chevreuils quand on est en affût, elles sont indépendantes et capte chaque bruissement pour être sûr qu’il n’est pas suspect. En tous cas encore de belles images. Merci

  9. cooladn a écrit

    Merci de nous faire partager ce moment tout simplement magique.

  10. Abelha a écrit

    Merci beaucoup pour ces instants.

  11. Spiff__ a écrit

    Chouette rencontre, je pense me lancer dans la chasse (aux images 😉 ) dans un futur proche et ton article procure de bon conseils de discrétion.

  12. laure a écrit

    superbe! jolis moments;
    Vivement d’autres vidéos…
    cordialement.

  13. dino zor a écrit

    Très beau moment d’intimité ! Bravo pour la belle prise. Très beau rendu du 500 également.

  14. Jean Marc a écrit

    Génial ! Quel beau moment de nature et quel joli texte, on s’y croirait vraiment !

    Quand je pense que dans 3 semaines les gars qui seront à cet affût n’auront pas vraiment un 500 mm entre les mains ça me désole…

  15. Raf a écrit

    Le retour du récit poignant ! J’adore les relevés de tête succins et vifs pour pousser à l’éventuel prédateur à se trahir 🙂

  16. Un homme anonyme :p a écrit

    La qualité de l’image est vraiment superbe, c’est filmé avec quoi ? un D Mark ou une vraie camera HD ?

  17. Régis M a écrit

    J’ai adoré cette vidéo, c’est une excellente idée. Vivement la prochaine.
    Encore félicitations.
    Cordialement.

  18. Cédric GIRARD a écrit

    Merci Régis

    Pour information, je connais un peu Précy/Thil puisque je suis originaire de Montbard et ai fait une partie de mes études à Semur-en-Auxois (lycée notamment) 😉

    L’Auxois est vraiment un super coin, j’aimerais bien un de ces jours y faire… de la photographie aérienne !

  19. Jeremy a écrit

    Très beau ! J’attend la prochaine !

  20. Py a écrit

    Bonjour Cédric,

    Je parcours régulièrement ton blog et l’apparition de la vidéo (de qualité) est un plus!
    Regardant en ce moment de plus près le 5D MarkII je voudrais avoir ton avis sur son utilisation en animalier (rafale et autofocus)? Tu commences a avoir de l’expérience avec ce boitier!

    Bonne continuation
    Amicalement

    Pierre-Yves

  21. Fusberta a écrit

    Grande et belle post je vous remercie …

  22. rokad a écrit

    Magnifique vidéo et la photo est superbe. Dommage qu’elle ne soit pas plus grande.

    Le texte renforce encore la vidéo. J’aurai du le lire avant de voir la vidéo.

  23. Jean a écrit

    Excellent, j’en veux encore !

  24. Cédric Girard a écrit

    Bonsoir

    Pour répondre à Py : le 5D mark II est un peu (de manière très ponctuelle) handicapant au niveau rafale, mais pour le reste c’est franchement très bien. Notamment quand on fait de la photo d’action sur les sujets "rapides" (oiseaux en mouvement par exemple, où l’on aimerait bien avoir la rafale rapide pour figer le bon moment… Ma technique consiste donc à déclencher au bon moment, mais UNE fois, et dans 90% des cas j’ai la photo que je veux : question d’habitude !)

    L’AF ne m’a jamais vraiment fait défaut, sauf quand je faisais des oiseaux en vol avec suivi AF (mais généralement le problème se situe plus dans le fait de garder son sujet dans le viseur, qu’au niveau de l’AF proprement dit !)

    Rokad : cliquez sur le lien juste sous la vidéo, et une fois sur le site Vimeo, vous pouvez passer en plein écran (la vidéo est en ligne en 720p, de quoi avoir du plein écran de très bonne qualité 😉 )

  25. Max a écrit

    Oui, un retour à la nature qui fait du bien … très sympa la vidéo animalière !

  26. Jean a écrit

    Très beau. Et agrémenter d´un beau texte ! C´est rare aujourd´hui 🙂 Merci pour ces beaux moments et bonne continuation !
    jean

  27. paul le poulpe a écrit

    c’est vraiment très beau. merci

  28. enaco a écrit

    C’est beau la nature!
    Et dire qu’ils sont chassés c’est dégoutant

  29. valerie a écrit

    excellente video
    bravo
    bonne journée
    val

  30. Julien a écrit

    Whaou…
    Vraiment magnifique comme vidéo !
    On entre dans l’intimité du photographe face à l’animal. Un très beau moment !
    Vivement les prochaines deux minutes de nature !

  31. Didier a écrit

    Superbe séquence. J’adore le vécu. C’est un excellent complément au blog tel qu’il existe jusqu’ici. Ce partage est génial. Il me rappelle un peu les quelques billets ou tu racontais tes expériences de terrain, c’était très très bien raconté (à quand leur retour, à moins que je n’ai manqué des épisodes ?). Vivement la suite des "deux minutes".

  32. Didier a écrit

    Je m’excuse pour la fin du message précédent, je n’avais pas cliqué sur le billet entier. Tu peux le supprimer sans hésitation. Désolé. Encore un grand récit !

  33. anne a écrit

    super bonne idée !! tu vas faire partie de mes visites quotidiennes pour bien commencer la journée !! A bientôt

  34. Pierre a écrit

    merci Cédric pour ce petit moment de vie sauvage,tu n’est pas le seul photographe à t’être essayé à la captation vidéo avec un apn,mais c’est la meilleure vidéo sur ce thème que j’ai vu jusqu’à présent,j’ai tenté le coup en macro/proxi mais la mise au point reste un problème majeur sur le terrain,et le fond sonore aussi(tout y passe mobilette,avion,bagnole…)la première partie de ta vidéo est parfaite du point de vue sonore,vivement la suite!bien à toi.pierre

  35. Anne a écrit

    Très belle vidéo.

  36. ivan a écrit

    Que du bonheur !

    une vraie rencontre !!!

  37. Hervé a écrit

    Salut,
    Beau moment capter.
    Mais perso je suis plus photos que vidéos.

  38. Aurelie Rougerie a écrit

    Ton article est très impressionnant. J’attend la prochain rencontre. Les images sont d’une qualité excellente. C’est filmé avec quoi?

  39. Laurence Spitz a écrit

    Superbe moment partagé , merci
    Laurence

  40. bink a écrit

    Superbe animal, vraiment.
    Merci 🙂

  41. Pitch a écrit

    Super cette vidéo, merci beaucoup

  42. Paul a écrit

    Une vidéo relaxante, ça fait du bien de contempler la nature 🙂

  43. Aurelie Rougerie a écrit

    C’est tres tres relaxante si tu travaille

  44. olivier a écrit

    Magnifique; j’ai tout mes souvenirs d’un voyage au canada qui remontent! et dire que je suis dans mon bureau en ville, trop dur!!

  45. jb a écrit

    Bonjour,

    Je viens de découvrir votre travail, et j’en suis très admirateur. Tout y est, les photos sont parfaites, l’idée des vidéos est très originale et nous plonge dans l’intimité des animaux, comme vous l’avez dit.

    Cependant j’ai une petite question : comment faites vous avec les chasseurs ?

    Ces horribles individus assoifés de sang et de violence, souvent saoul du matin au soir et du soir au matin sont PARTOUT par chez moi, et massacrent tout sur leur passage. Je ne peux pas partir faire des photos, par peur de me faire tirer dessus à chaque fois que je sors; entre les cors de chasse qui n’arretent pas de sonner, les chiens qui hurlent, les chasseurs qui beuglent et les coups de fusil… ils sont maitres des sentiers et se les approprient sans pitié…

    Votre travail est tout simplement génial, continuez pour le bonheur des yeux de tous !
    – Jb

    • Cédric G. a écrit

      Bonjour Jb

      J’ai la chance « relative » d’habiter dans une région où les chasseurs sont à peu près modérés, et où les battues (car la plupart des problèmes viennent quasi exclusivement de ce mode de chasse !) sont clairement indiquées voire suivent un « plan de chasse » que l’on peut consulter selon les endroits (dans le Parc naturel régional de la Forêt d’Orient, en forêt du Temple notamment)

      Pour le reste, je fais avec. Petit tour en voiture pour voir si l’endroit est occupé ou pas, et selon cas, séance photo… ou pas !

      J’attends impatiemment que la saison se termine, car là la pression cynégétique est un peu trop forte à mon goût quand même…

      En fait ce que je supporte le moins, c’est d’être épié au moindre de mes mouvements quand je vais faire de la billebaude : toujours un C15 ou un 4×4 pour « voir ce que je fous là » (mais bon ils commencent à me connaître dans le coin 😉 )

  46. jb a écrit

    Merci Cedric pour votre réponse, qui montre bien la patience et la passion qui vous animent ! Bonne continuation à vous !

  47. trou a écrit

    bravo, vous etes pasionné …. tres plaisant …. j ai aussi de beaux films ‘ amateur’ que je peux partager ….
    suis ‘ fan ‘ de chevreuils ‘
    a++++
    trou

  48. Antoine . R a écrit

    Bonjour,
    Je trouve vos photos très belles et pleines de vie !!! Mais je me pose une question : croyez vous que le 500mm f:4.5 EX DG HSM ferait de bonnes images sur un eos 50D ?
    Bonne continuation,
    antoine

    • Cédric G. a écrit

      Bonsoir

      Sans aucun doute, étant donné qu’il en fait sur le 20D, le 40D, le 5D et le 5D mark II 😉

      (je l’utilise rarement sur le 7D, plutôt consacré au 120-300/2.8 !)

  49. Antoine . R a écrit

    Merci de ta réponse Cédric, 🙂
    Cordialement
    Antoine

  50. christine a écrit

    J’aime la vidéo avec le texte qui l’a accompagné vraiment c’est magnifique. Franchement L’homme a besoin de passer un certain temps dans les jungles avec les animaux ou il peut sentir de relaxation et de calme. C’est un monde extraordinaire.

Laisser un commentaire