Un photographe de microstock condamné

25/01/2011 6 commentaires par Cédric G. +

Quand les responsabilités en cascade conduisent un photographe de microstock, en l’occurrence ici Fotolia, à devoir payer pour une image vendue quelques euros : un argument de plus pour ne plus alimenter le marché ridicule des microstocks, où le photographe perd à tous les coups !

Responsabilité en cascade pour un photographe chez FotoliaQuand un photographe se retrouve condamné pour une photo vendue à quelques euros sur Fotolia…

L'auteur : Cédric G.

Auteur photographe animalier, informaticien et passionné d'animaux et de nature. Administrateur du blog Aube Nature

6 réponses sur Un photographe de microstock condamné

  1. Pyrros a écrit

    J’espère que ca lui servira, mais aussi à d’autres, de leçons.

    C’est juste dommage que Fotolia n’est pas du passer un peu à la caisse juste pour la forme 😉

  2. belnea a écrit

    tiens. encore eux ?
    déjà ici mais pas le même problème :
    http://www.macandphoto.com/2008/06/fotolia-surtout.html

  3. Henri Comte a écrit

    Merci Cedric pour cette info !

  4. Pierre Rodriguez a écrit

    Un bon exemple de ce qu’il faut éviter de faire…

    En espérant que ça refroidisse aussi un peu les entreprises et autres agences d’aller piocher des ces stocks et de retomber dans un système plus sérieux et professionnel.

    Amitiés Pierre

  5. GilG a écrit

    Pour être une bonne nouvelle ! c’est une bonne nouvelle !
    merci

Laisser un commentaire