SEMAINE 2 : Traces et empreintes

13/01/2009 25 commentaires par Cédric G. +

Lors que la nature revêt son plus beau manteau hivernal, et que les étendues figées par les températures extrêmes atteintes ces derniers jours permettent la marche en toute sécurité sur leur surface gelée, le naturaliste découvre avec plaisir les traces des acteurs de la forêt environnante… Témoins d’un simple passage, prémisses d’une scène de prédation, les empreintes laissées par les animaux trahissent leur présence et racontent un moment de leur vie mystérieuse…

Empreintes de héron cendré
Empreinte de héron cendré
Image monochromatique non retouchée (en contre-jour)
EOS 5D + Canon 70-200/2.8 L IS USM à 200mm,
f/11.0, 1/1250ème, 100 ISO, +0.6 EV

Notre périple familial nous amènera à faire le tour du plus grand étang forestier des bois de la commune, fort giboyeux. D’abord surpris, puis émerveillés par ce que la nature nous permettait, nous fîmes un tour de l’étang à la manière d’un célèbre personnage de la chrétienté, marchant prudemment sur l’eau… gelée 😉 (ndlr : les 15 à 20 cm de glace ne laisseront jamais passer le moindre craquement sous nos pas feutrés, par -7°C en pleine journée et très certainement -15°C la nuit !)

Traces sur l'étang gelé
L’étang depuis sa surface (image réalisée au fish-eye)
EOS 5D + Zénitar 16/2.8 Fish-Eye,
f/11.0, 1/500ème, 100 ISO

Les abords de l’étang sont le théâtre de nombreux passages d’animaux, dévoilant une richesse insoupçonnée en cette saison glaciale. Ainsi, un blaireau semble être passé par là (ce qui me surprend car je pensais que les blaireaux hivernaient ! J’avoue ne pas trop connaître les moeurs de ce beau plantigrade…)

Traces de blaireau
Un blaireau de passage laisse des empreintes nettes et sans appel…
EOS 5D + Canon 70-200/2.8 L IS USM à 70mm,
f/5.6, 1/400ème, 100 ISO, +1 EV

Plus loin, ce sont de nombreuses et minuscules empreintes de sautillements d’oiseaux qui agrémentent la poudreuse recouvrant la glace. Passereaux et très certainement corvidés se partagent les abords gelés de l’étang forestier, en des ballets incessants, se croisant sans cesse et traçant parfois d’étranges lignes ne menant nul part.

Empreintes de passereaux dans la neige
Empreintes de passereau dans la neige
EOS 5D + Canon 70-200/2.8 L IS USM à 95mm,
f/11.0, 1/500ème, 100 ISO, +1 EV

Ces empreintes se limitent très généralement aux rives de l’étang, seuls les mammifères osant la traversée de l’étendue gelée… avec plus ou moins de facilité !

Traces de glisse d'un chevreuil maladroit
Traces de chevreuil pressé mais mal à l’aise sur la surface gelée !
EOS 5D + Canon 70-200/2.8 L IS USM à 110mm,
f/5.6, 1/2000ème, 100 ISO, +0.6 EV

J’ai un moment cru que l’animal était blessé tant ses empreintes étaient monstrueusement régulières, mais le relevé des traces une fois sur la rive montrera que ce n’était pas le cas : un animal visiblement bien pressé de traverser cette étendue où il doit habituellement venir se désaltérer ! D’autres n’ont pas ce problème, ayant des appuis sensiblement plus posés…

Empreinte de sanglier
Empreinte de sanglier (gros modèle !)
EOS 5D + Canon 70-200/2.8 L IS USM à 165mm,
f/5.6, 1/640ème, 100 ISO, +0.6 EV

L’empreinte la plus intéressante toutefois, sera celle-ci : en réalité deux traces se chevauchant, celle d’un petit rongeur que je n’aurai pas la prétention d’identifier… suivie de celle d’un renard visiblement intéressé !!! Les deux traces n’arriveront pas de l’autre côté de la berge, Maître Goupil ayant visiblement réussi à attraper sa proie quasiment au centre de l’étang (je ne suis pas allé vérifier de près, étant de nature prudente malgré l’épaisseur de glace !)

Traces de renard suivant un rongeur
Renard et sa proie sur le même chemin
EOS 5D + Canon 70-200/2.8 L IS USM à 70mm,
f/11.0, 1/640ème, 100 ISO, +1 EV

Notre balade dévoilera d’autres traces comme celle surprenante de l’urine d’un renard, gelée en « plaquettes » sur la neige, comme pétrifiée avant de toucher la glace, ou ces empreintes de lapin gambadant en arcs de cercle le long de la rive, revenant sans cesse sur la terre ferme… Nous serons même surpris par un phénomène étonnant produit par l’air emprisonné sous l’épaisse couche de glace, produisant de temps à autres un bruit puissant et inhabituel, résonnant dans la glace et produisant un écho assourdissant !

Arrivé au terme de notre tour de marche et engagés sur le chemin du retour, nous serons interrompus par une cohorte de C15 et autres 4×4, signes d’une battue qui viendra quelques dizaines de minutes plus tard, troubler le calme de « notre » forêt, soudainement animée de formes aux couleurs fluo… Un dimanche presqu’ordinaire, où les usagers de la nature se croisent mais ne se comprennent pas toujours 😉

L'auteur : Cédric G.

Auteur photographe animalier, informaticien et passionné d'animaux et de nature. Administrateur du blog Aube Nature

25 réponses sur SEMAINE 2 : Traces et empreintes

  1. SebJ a écrit

    Belle forêt que la tienne, il s’y passe tant de choses 😉
    Merci pour avoir partagé ces moments.

  2. Chris a écrit

    Très jolie série de photos d’un bon pisteur 😉
    C’est un coin qui a l’air d’être très visité!!

  3. S.Colin a écrit

    Bravo encore pour tes photos, pour être du coin ( Clerey ) a chaque photos je reconnais l’endroit, ou les devine pour certaine…

    J’avoue que je suis fan de photo également, depuis peu certes, mais après tout t’en que le plaisir est la !

    je viens sur ton site presque chaque jour dans l’attente de nouvelle merveilles, et j’avoue etre satisfait.

    Tu fais vraiment du super boulot, continue ! je suis impatient de te lire!

  4. zian a écrit

    La 1ère donne l’impression d’une vue aérienne, comme les champs mystérieux vu du ciel 😉

  5. pyrros a écrit

    encore une belle serie que tu presentes la … un monde pour le citadin que je suis peu connu …
    surtout que par chez moi lorsqu il fait 0° il fait tres tres froid

  6. (noname) a écrit

    Les photos sont d’une netteté incroyable.

    c’est incroyable ce que cette nature est capable de nous proposer !! tout simplement féérique …

    Note du webmaster : pas de noms « SEO », merci !

  7. Stéphanie a écrit

    Quel joli article et belles photos !

  8. Nicolas.ghd a écrit

    Merci pour la balade!

  9. Kilroy a écrit

    Quelle chance d’avoir de grandes étendues de neige presque intacte et des empreintes aussi diverses à photographier.

    Nous avons fait une petite sortie près d’une série d’étangs dans l’Essonne et la majorité des empreintes que nous avions sous les yeux étaient celles de bipèdes.

  10. Dlire a écrit

    En observant près de chez soi,on peut également voir des traces de musaraignes car elles essaient de rentrer dans les maisons à cause du froid.

  11. Coralie a écrit

    C’est très jolie et c’est vrai que c’est intéressant à observer.

  12. strati02 a écrit

    belle ballade et jolies photos,merci.
    spectaculair le fish eye
    philippe

  13. Anne-Laure a écrit

    Assez troublant d’imaginer toute cette vie, tous ces animaux, ces différentes espèces, tellement présent malgré leur … absence !

    Y a aussi de la vie animalière sur mon boulevard !!!! 😉
    aupresentdusubjectif.free…

  14. véro a écrit

    Quelle magie cette neige ….. sans elle , on ne soupçonnerait même pas le passage de tous ces animaux !
    Et que de connaissances de la part du photographe , j’admire …..
    Pour nous c’est difficile , il neige 1 fois tous les 10 ans et guère plus de 3 cm à chaque fois ( sauf année exceptionnelle ) , donc l’entrainement nous manque !!!!

  15. véro a écrit

    les plus insolites sont celles du renard , à première vue , on pourrait penser à 1 animal à 3 pattes ………..

  16. Eric a écrit

    Très belle série avec une préférence pour la trace de renard et de sa proie.
    Eric

  17. Cédric Girard a écrit

    Salut Éric

    Je suis allé voir ton blog (et j’invite les autres à le faire !), je vois que tu as des conditions que je te jalouse sévèrement ^_^

    Vais déménager dans les Vosges moi !

  18. Seb a écrit

    Salut à tous,

    en complément pour Véro je dirais qu’il s’agit d’un renard au petit galop. Sur les trois, l’empreinte du milieu doit correspondre à un recouvrement d’une postérieure sur une antérieure, au galop rapide on retrouve les quatre empreintes (plus de recouvrement). Ce n’est que mon avis d’après la photo. Peut être que Cédric pourra confirmer (ou non) ayant été sur place.

    Au passage un encouragement à ce même Cédric pour son blog que je suis depuis longtemps (sans y avoir posté jusqu’à ce jour).
    Félicitations pour tout ce travail et bonne continuation.

    Seb.

  19. Sabine a écrit

    superbes ces photos ! Je decouvre votre site avec un immense plaisir.

  20. yavlin a écrit

    Superbe série de photos , y en à t-il à la vente pour mes blogs ?

  21. Anthony a écrit

    Eh oui, la nature fait ça tellement bien ! Merci pour ces photos. 🙂

  22. Anne a écrit

    La neige laisse des traces simplement magnifique.
    Les pisteurs doivent être aux anges lorsque cela se produit 😉
    Merci pour ces photos.

  23. Julie a écrit

    Sublimes photos, je commence à peine avec un Sony A330.

  24. Axelle a écrit

    La neige est maintenant de retour, je vais pouvoir également prendre les empruntes de pas des animaux de la région !

  25. Pedro a écrit

    Vraiment des superbes photos!!!! J’ai une petite préférence pour l’empreinte du sanglier en gros modèle que je trouve magnifique!

Laisser un commentaire