Récit de voyage : tourterelle des bois

20/05/2009 12 commentaires par Cédric G. +

Ce matin, la pluie annoncée laisse place à un grand soleil (à croire que la météo hongroise est aussi mauvaise que les autres 😉 ) ; passage à une « drinking station » en forêt, où une buse variable, perchée haut dans les arbres alentour, chassera pendant plus de deux heures nos invités sans jamais venir se baigner ou se désaltérer 😐

Ce sera néanmoins l’occasion de voir ou plutôt revoir quelques oiseaux (pic épeiche, rossignol philomène, mésanges, merles, grives, pinsons, et même un bref passage de l’autour des palombes !) et notamment une belle tourterelle des bois (Streptopelia turtur), avec une lumière différence cette fois…

Tourterelle des bois
Tourterelle des bois et son reflet
EOS 5D mark II + Sigma 500/4.5 EX HSM,
f/5.6, 1/2000ème, 1600 ISO

L’aventure continue !

,

L'auteur : Cédric G.

Auteur photographe animalier, informaticien et passionné d'animaux et de nature. Administrateur du blog Aube Nature

12 réponses sur Récit de voyage : tourterelle des bois

  1. Freddy a écrit

    quelle lumière !
    superbe photo

  2. Ludivine a écrit

    Je viens de decouvrir ton blog, et outre le faite que j’ai eu beaucoup de plaisir à regarder tes photos, je tiens à feliciter la presentation de ton blog tres soigné, c’est tres agréable… et rare!

    Merci pour ce petit voyage dans ton univers

  3. chris a écrit

    Gloups! À tomber à la renverse. Magnifique lumière et quel ebau reflet. Somptueux!

  4. pyrros a écrit

    il faut que j arrete de venir ici … je vais finir pas revendre tout mon matos 😉

    dis cedric tu vas nous montrer un peu plus que la faune locale ??? je pense aux paysages (par exemple) mais aussi a la flore que parfois tu nous proposes apres l avoir si bien mis en valeur …

  5. Cédric Girard a écrit

    Merci pour votre passage.

    Pyrros, ici c’est plat comme la Lune, pas vraiment évident de faire des paysages… En tout cas la concentration faunistique est tout bonnement extraordinaire !

    Au niveau flore, ça me semble très similaire à ce que nous avons chez nous. Je n’ai rien remarqué de particulier, à part peut-être une espèce de cactus au beau milieu des bois (ressemble à une variété d’aloé vera mais très haut) 😉

    Il y aura par la suite des photos du back-stage…

  6. Jean Jacques a écrit

    De toute beauté!
    Bonne soirée,
    jj@+

  7. Coralie a écrit

    Superbe image!

  8. Didier a écrit

    Très bonne lumière.

    Je constate avec joie que tu nous régales de superbes images en ce moment. Reprise intense de l’activité de prise de vue qui commençait à te manquer depuis un certain temps ?

    En tous les cas, tu peux continuer à nous régaler de la sorte quand tu veux.

  9. Cédric Girard a écrit

    Disons que mon voyage annuel me permet de proposer quelques nouveautés ^_^

  10. Alain Plouviez a écrit

    whaoo !! ces contrastes !! j’adore !

  11. Monica a écrit

    je viens à vous pour une question bien précise.
    je suis très tracassée.
    12 tourterelles ont niché dans un fenil où je ne sais pas avoir accès sur le côté cour de ma maison. (fenil se trouvant au dessus de mon bureau.

    Evidemment, désagrément, ces tourterelles + des moineaux arrosent ma cour de leurs fiantes.
    De plus, l’automme dernier, on recevait des briquaillons de ciment sur la tête.
    Ma cour est extrêmeùent sale, je dois la nettoyer tous les jours et j"hésite à aller m’asseoir.
    9a, ce sont tous les désagréments.
    On me propse de fermer ce chenil en y apposant une plaque.
    oui mais quand ?
    Quand peut-on faire ce travail ?
    Y-a-t-il un moment dans l’année où se fenil est déserté ?
    Croyez-moi, c’est vraiment un cas de conscience.
    Si vous pouviez m’aider, ça me ferait plaisir.

    J’attends de vous lire et je vous remercie.
    Monica

  12. Cédric Girard a écrit

    Bonjour Monica

    Je ne connais pas précisément les dates de couvaison moyennes des tourterelles, mais concernant les moineaux, c’est actuellement le nourrissage des petits.

    Une solution serait d’attendre fin juin (en principe à cette date on est "après" les premières couvées mais avant d’éventuelles secondes couvées – à vérifier pour les tourterelles) afin de procéder aux travaux.

    C’est clair que cela peut être très vite embarrassant… Dans le passé on a eu chez nous un nid d’hirondelles qui avait élu domicile dans le coin de notre porte d’entrée, juste au-dessus de la poignée !!! Je ne vous raconte pas l’état de la porte à la fin de la couvée.

    Depuis on fait en sorte qu’ils s’installent ailleurs !

Laisser un commentaire