[Workflow numérique] Microsoft Photo Info, un outil bien sympathique

24/01/2007 10 commentaires par Cédric G. +

Petit outil gratuit proposé par Microsoft pour améliorer le quotidien des photographes sous Windows, Photo Info se révèle apporter quelques fonctionnalités assez sympas… et pas forcément là où on pensait les trouver 😉

Ainsi, la gestion des métadonnées de description des images (informations IPTC) est désormais intégrée à l’explorateur Windows, grâce à Photo Info. Il permet par ailleurs une gestion des IPTC classiques (mots-clés, etc…) par lots relativement performante même si ses possibilités restent somme toute limitées. Développé en technologie .Net 2.0, l’outil ne fonctionne que sous Windows XP SP2 et Windows Vista (étrange… je pensais que Vista intégrait cette fonctionnalité par défaut ! Bref…) Voici un aperçu de ce petit add-on…

Installation

Tout d’abord il faut savoir que l’outil ne peut être téléchargé que depuis une version de Windows authentifiée… Pirates passez votre chemin 😉 – pour accéder à l’outil, cliquez ici.

Après vérification de votre version de Windows (action désormais systématique chez l’éditeur… la confiance règne !) le téléchargement est rapide (4 Mo) et l’installation prend 2 minutes montre en main. Elle ne nécessite aucun redémarrage de la machine, comme depuis un certain temps avec ce genre de chose chez l’éditeur (ouf !)

Pour vérifier que votre outil Photo Info est bien installé, il suffit de lancer l’Explorateur Windows, puis de faire un clic de droite sur une image (formats de fichiers supportés : JPEG, TIFF, WDP, HDP, ainsi que les formats RAW de chez Nikon et Canon : NEF, CR2, et CRW* !) : une nouvelle ligne « Photo info » apparaît dans le menu contextuel 😉

Pour accéder à l'outil, un clic de droite suffit

* Concernant le format CRW, propre aux premières générations de DSLR Canon (D30, D60, 10D, 300D…) il est nécessaire d’avoir le fichier associé .THM dans le répertoire de l’image, puisque c’est sur ce fichier que les IPTC seront appliqués

IMPORTANT : Photo info MODIFIE les fichiers RAW en y inscrivant des métadonnées (non lisibles à priori par Photoshop ou Adobe Bridge, qui eux utilisent le format XMP pour les fichiers RAW, dans un fichier XML à part) ; cette action n’a aucune incidence sur le fichier en lui-même, qui reste utilisable par les dématriceurs (DPP, RawShooter Essentials et ACR testés).

Après essai (et lecture de cette info sur Eos-numerique.com !) les infos IPTC écrites dans les fichiers RAW sont retranscrites dans les JPEG/TIF générés depuis Adobe ACR, mais pas depuis DPP… Bon à savoir (par contre les infos IPTC sont écrites en réalité dans les EXIF au niveau des RAW, je n’ai pas encore confirmation qu’elles soient bien retranscrites « où il faut » au niveau des images résultant de leur dématriçage !)

Accès et modification des métadonnées

Photo info fonctionne indifféremment sur une comme sur plusieurs images, avec une gestion centralisée des IPTC (modifications par lots). La gestion des informations multiples (comme les mots-clés) est faite de manière à pouvoir par exemple ajouter des mots-clés à un ensemble de photos, sans en altérer ceux déjà existants (qui peuvent être différents d’un fichier à l’autre).

L’accès aux différentes familles de métadonnées se fait simplement par onglet, la partie droite de la fenêtre de saisie permettant de naviguer parmi la sélection d’images, le cas échéant (et d’appliquer ou non les modifications à toutes les images, ou image par image) :

Les onglets de MS Photo Info

En terme de compatibilité : la désignation des champs existants dans Photo Info correspond à celle offerte par Adobe Bridge (qui est la même que dans Photoshop, au passage, puisque ce sont les mêmes outils qui sont utilisés dans la suite Adobe concernant les métadonnées). C’est bien pratique quand on passe d’un outil à un autre ! Par contre ce n’est pas la norme IPTC Core qui est implémentée visiblement dans Photo Info, puisque des métadonnées répondant à cette norme manquent à l’appel : ainsi, les coordonnées complètes de l’auteur du document ne sont pas renseignables dans Photo Info (par exemple ; je n’ai pas été jusqu’à analyser la présence ou l’absence de tous les champs, mais celle-ci m’a marqué !) C’est bien dommage 🙁

Côté performances…

L’accès à Photo Info est relativement lent (je veux dire par là que ce n’est pas instantané), tout du moins la première fois que l’on exécute l’outil ! L’explication est techniquement simple : il fait appel au Framework .Net 2.0, qui doit alors compiler le programme, qui lui est à la base juste « précompilé » (la technologie DotNet permet cela : cela permet de prendre en compte la configuration matérielle de manière très fine, pour une optimisation des performances une fois l’application mise en cache). Dès la second exécution, ça va (beaucoup) plus vite.

La modification d’une image (avec validation des modifications) est pour ainsi dire instantanée. Je regrette juste (au niveau de l’ergonomie de l’outil) que l’on ne puisse pas éditer les « principaux » champs IPTC intéressants dans le même onglet, comme le permettent les outils Adobe, à savoir la description, l’auteur, le titre et les mots-clés ! Ici, la navigation entre onglets est impérative (donc perte de temps).

Interface de l’outil Adobe (depuis Bridge ou Photoshop)
L'interface de l'outil Adobe

Interface de Microsoft Photo Info
L'interface de MS Photo Info

Test chronométré sur un grand nombre d’images (ici 75 images JPEG issues de l’EOS 5D par dématriçage de RAW, soit 712 Mo d’images en tout) :

  • Ajout d’informations IPTC (non existantes) sur les images :
       Adobe Bridge = 1’52 »
       Microsoft Photo Info = 1’00 »
  • Modification d’informations IPTC sur les images (celles dont les IPTC ont été créés avec Bridge) :
       Adobe Bridge = 1’11 »
       Microsoft Photo Info = 1’11 »

MS Photo Info créant des IPTC à priori réduites par rapport à Bridge (qui lui respecte parfaitement IPTC Core), cela explique peut-être le différentiel de performances lors de la création des métadonnées. Par contre en modification, le temps de traitement est similaire (au passage, il est proportionnel à la volumétrie des fichiers traités dans les deux outils : les mêmes images réduites en 850×568 pixels et traitées exactement de la même façon, le sont en quelques secondes !)

Une autre fonctionnalité bien plus intéressante !…

La gestion (partielle mais efficace) des IPTC par Photo Info est une chose pratique, mais l’amélioration apporté par l’outil directement au niveau de l’Explorateur Windows l’est encore plus (à mes yeux en tout cas !) : Photo Info permet d’afficher (en vue détaillée dans l’explorateur) un certain nombre d’informations complémentaires… dont les informations EXIF que sont ouverture, vitesse, ISO, focale utilisée et boîtier utilisé !

De nouveaux choix de détails dans l'explorateur
Exemple de paramétrage sur mon PC

L’utilité de cette petite fonctionnalité n’est pas transcendante dans l’absolu, mais permet par exemple de classer ses images par sensibilité, pour éventuellement par la suite y appliquer des traitements spécifiques par lots ! Sympa finalement 😉

Pour paramétrer les détails affichés dans l’explorateur Windows (qui doit être positionné en « vue détaillée »), il suffit d’aller dans le menu Affichage / Choisir les détails ; s’affiche alors la fenêtre suivante :

Choix des détails pour le répertoire en cours

Très étrangement, Microsoft n’a pas prévu l’affichage des champs IPTC de description, ce qui est fort dommage, et peu compréhensible d’ailleurs…

Enfin, dernier petit truc en plus, au survol de la souris sur les fichiers d’images supportés par Photo Info, un affichage contextuel permet de visualiser directement les infos EXIF, ce qui est appréciable 😉

Tooltips contextuel affichant les EXIF au survol des images à la souris

Conclusion et bilan

Un petit outil gratuit bien sympathique, qui n’est pas exempt de défauts mais qui a le mérite d’apporter quelques petites fonctionnalités sympathiques pour le photographe numérique ! L’accès aux IPTC de manière ponctuelle pourra parfaitement être gérée par Photo Info sans avoir à charger le logiciel habituellement utilisé pour les renseigner (me concernant, Adobe Bridge ou XnView).

Ses points forts :

  • Gratuité
  • Intégration dans l’explorateur très légère (à la différence de Pixvue par exemple)
  • Petits plus au niveau des vues détaillés dans l’explorateur
  • Assez bonnes performances en écriture des IPTC

Ses faiblesses :

  • Pas de gestion intégrale des IPTC (ne gère pas IPTC Core dans sa totalité)
  • Ergonomie perfectible en saisie (passage d’un onglet à l’autre…)
  • Manquent les champs IPTC dans les possibilités d’affichages en vue détaillée dans l’explorateur

On peut donc espérer d’ici quelques mois une version améliorée de cet outil, notamment au niveau de l’ergonomie et de l’intégration d’IPTC Core (d’autant plus suite à l’acquisition d’IView par Microsoft !) ; « Wait & see » comme disent les anglophones !

, , ,

L'auteur : Cédric G.

Auteur photographe animalier, informaticien et passionné d'animaux et de nature. Administrateur du blog Aube Nature

10 réponses sur [Workflow numérique] Microsoft Photo Info, un outil bien sympathique

  1. Stéphan a écrit

    On modif les IPTC, ok, mais le logiciel permet-il une recherche par mot clef ? Ou faut-il utiliser un autre logiciel ?

    bon anniversaire 😉

  2. Cédric Girard a écrit

    Merci Stéphan

    Pour la recherche, j’ai pas essayé lol, mais c’est une EXCELLENTE question, et je te remercie de l’avoir posée ! (tests ce soir !)

  3. Stéphan a écrit

    Attend, j’en est une autres 🙂 : quels est le nombre de mots clefs maxi ?

  4. Cédric Girard a écrit

    Ben euh théoriquement, c’est "illimité" (en tout cas il n’y a aucune limite d’indiquée dans la description des spécifications IPTC Core !)

    En pratique je ne sais pas. Chaque mot-clé doit être (selon les spécifications IPTC) limité à 64 caractères. Mais si déjà on arrive à 50 mots-clés, ça commence à causer et à faire un peu "usine à gaz" 😉

  5. stéphan a écrit

    Trés bien j’attend dans savoir plus sur le tri avec utilisation de mot cléf et je me lance 😉

  6. stéphan a écrit

    Finalement, j’ai installé le bidule, cependant dans les options d’affichage en détail, tout en bas ,il y a l’option mot clef mais elle ne correspond pas à l’option keywords ??????

  7. stéphan a écrit

    Aprés une petite recherche et l’instalation de ImageWalker, disponible sur le site http://www.imagewalker.com la recherche par mots clef est "simplissime" dans la case "search" . c’est apparament rapide mais il faut les deux logiciels… qui sont en anglais…Difficile pour moi qui suis anglophobe :-/ .

    Merci à toi il n’y a plus qu’a classer 5000 photos par une demi-douzaine de champ iptc plus les aléas (si t’as du temps libre pense à moi :-)… Mais je vais simplifier les recherches. 😉

    @+

  8. Tof a écrit

    Pixvue (disponible gratuitement depuis déjà des lustres) fait sensiblement la même chose me semble-t-il mais sans la nécessité d’installation du dotnet framework.

    en lien la possibilité de le télécharger sur 01net (puisqu’il n’est, senble-t-il, plus maintenu sur le site officiel de Pixvue)
    Cdt.

  9. Cédric Girard a écrit

    Bonjour Tof

    Je connais Pixvue, son soucis est qu’il est relativement "envahissant" au niveau du système, et ça je n’aime pas trop (base de registres et compagnie) 🙁

    Sinon c’est clair que c’est un super outil ! Sinon j’ai testé ImageWalker, vraiment pas mal mais il a le même défaut que MS Photo Info : il ne prend pas en compte la norme complète IPTC Core 😉 (suffisant néanmoins pour les recherches… je vais mesurer ses performances face à XnView, car il me semble qu’il n’est pas énormément plus performant sur ce point !)

  10. fplanglois a écrit

    Bonjour à Cédric GIRARD et à vous tous.
    Attention à ce logiciel. Comme je l’ai déjà signalé sur le forum Photim, il modifie l’intégrité de l’en-tête EXIF.
    Des méta-données EXIF propriétaires peuvent être perdues : c’est le cas pour mon 10D et mon Powershot A610.

    Vous pouvez le constater en visualisant les EXIF dans XnView avant / après ajout d’IPTC par Photo Info.
    Pour mon gratuiciel Renomme, j’ai été obligé de modifier le module de lecture des EXIF pour qu’il continue à fonctionner après traitement par Photo Info (version pas encore en ligne).

Laisser un commentaire