Tanzanie : que faire à Arusha ?

20/04/2022 Aucun commentaire par Cédric G.

Arusha est une région de la Tanzanie, située dans le nord du pays. Elle est connue pour son climat tempéré, ses montagnes et ses paysages magnifiques. La région est également célèbre pour être le point de départ de plusieurs safaris en Tanzanie. Que faire lorsque l’on voyage dans ce coin sauvage et majestueux d’Afrique de l’Est ?

Tanzanie : que faire à Arusha ?

Arusha : une place centrale dans le nord de la Tanzanie

Arusha est sans aucun doute l’une des destinations immanquables quand on se rend en Tanzanie, à bien des égards, notamment pour son excellente localisation géographique et les nombreuses activités qu’il est possible de pratiquer.

Situation de la ville d’Arusha

Arusha est une ville du nord de la Tanzanie et la capitale de la région éponyme. En 2012, sa population s’élevait à 416 442 habitants. Ces dernières années, les estimations actuelles vont jusqu’à 500 000 habitants. Ainsi, cet endroit est le lieu de rencontre de plusieurs activités. Il est à la fois le marché où se pressent les locaux pour acheter des fruits et légumes et l’endroit idéal pour les artisans qui travaillent sur le bord de la route. Située au nord-est de la Tanzanie non loin de la frontière kényane, Arusha est implantée au pied du mont Meru, à 1 387 m d’altitude. Elle se trouve aussi près des plus célèbres paysages et parcs nationaux d’Afrique.

Elle est un centre diplomatique international et présente un aspect multiculturel avec l’existence de nombreuses ethnies et religions qui se côtoient. La ville d’Arusha est située à 45 km de l’aéroport international du Kilimandjaro où arrivent la majorité des voyageurs. Elle n’est pas non plus loin du pied du Mont Meru, le 2e plus haut sommet du pays. La ville se trouve à 1 540 m d’altitude et ses alentours se composent de grands champs de café, blé et maïs.

Comment se rendre à Arusha ?

Le trajet jusqu’à Arusha peut s’effectuer en avion. La durée du vol depuis Paris est de 17 heures en moyenne. Des compagnies comme Qatar Airways, SWISS, Air France et KLM proposent des vols avec escales au départ de Paris.

Où se loger à Arusha ?

Il existe un nombre important de lodges à Arusha à tous les niveaux de prix. Dans les logements très accessibles en termes de prix, l’Outpost Lodge est l’un des préférés des visiteurs pour son emplacement au calme et sa jolie piscine. Pour les gourmets et pour ceux qui ont un budget plus conséquent, le Onsea House leur ouvre ses portes. Il dispose d’un restaurant dirigé par un chef Belge et qui a été élu plusieurs fois meilleur restaurant de Tanzanie. Une option moins chère et encore plus authentique consiste à dormir en chambre d’hôtes pour partager de bons moments avec les habitants tout en profitant d’un peu de confort.

La ville d’Arusha et ses environs

Arusha bénéficie d’un climat modéré, d’un emplacement à proximité d’une campagne pittoresque et d’une scène musicale animée. Le hip-hop tanzanien est populaire auprès du marché des jeunes. Il est principalement interprété en swahili avec des genres influencés par la musique afro-américaine, connue localement sous le nom de Hip-Hop africain. Quelques exemples de ce genre sont le groupe X Plastaz, les chanteurs Nakaaya, Nako 2 Nako, Watengwa et Waturutumbi.

Arusha accueille de nombreux festivals tanzaniens, et le festival annuel est organisé par quelques entreprises sponsors tanzaniennes qui attirent des artistes du monde entier. Des chanteurs comme Shaggy et Ja Rule se sont produits à Arusha.

La ville accueille aussi le salon agricole annuel d’Arusha Nane Nane. Ce dernier est l’un des nombreux jours fériés animés en Tanzanie qui se tient le 8 août (le 8 du 8e mois, nane nane signifie « huit huit » en swahili). Les agriculteurs et les autres parties prenantes y échangent des connaissances et des affaires. Il attire jusqu’à un demi-million de personnes chaque année. Arusha est également connue pour sa vie nocturne animée avec des discothèques locales populaires comme le Velocity, le Colombus Club et le Blue Triple ‘A’.

Le Musée national d’histoire naturelle se trouve à Arusha dans l’ancien Boma allemand. Il est petit et contient trois expositions sur les premiers hommes, les plantes, les animaux de la région, et l’histoire culturelle de la période coloniale de la ville. Il existe aussi un petit musée adjacent au monument Uhuru qui affiche des informations sur le déroulement de la déclaration d’Arusha en 1967.

Par ailleurs, plusieurs plats et boissons se consomment à Arusha. Il s’agit des plats comme :

  • le injera (plat à base de graines de heff, récoltées seulement en Tanzanie) ;
  • le aterkik alitcha (pois cassés préparés avec une sauce légère) ;
  • les inguday tibs (champignons sautés avec des oignons) ;
  • les fasolia (haricots écossés et carottes sautés dans de l’oignon caramélisé).

Comme boissons, vous verrez la tell (bière), l’arekie (liqueur), le café éthiopien et le tej (vin au miel traditionnel éthiopien).

Villages traditionnels autour d'Arusha

Il existe plusieurs marchés à Arusha. Cependant, le principal est le maasai market Curios and Craft. Vous y trouverez tous les produits locaux de première utilisation. Parmis les villages situés aux alentours de la ville, vous verrez sakina, kaloleni, liboru et sombetini. Ce sont de magnifiques destinations qui vous séduiront certainement avec leur paysage et leur culture.

Le Parc National d’Arusha, un incontournable pour les photographes

Le parc Arusha a été pendant de nombreuses années le plus petit parc de Tanzanie avec une superficie de 137 km2. Par la suite, son territoire s’est agrandi sur une zone de 542 km2. Cette biosphère à l’atout majeur d’être le parc national du nord le plus proche d’Arusha en étant à seulement 45 minutes de route du centre-ville. Pour y avoir accès, vous devez payer 53 USD si vous êtes adulte. Pour les enfants (5 à 15 ans), une somme de 18 USD est exigée.

Bien que petit par sa taille, ce parc à beaucoup à offrir. Dominé par le Mont Meru, 5e plus haut sommet d’Afrique qui culmine à 4 566 m, l’endroit se compose de paysages pittoresques dans trois zones distinctes. Le nord-est accueille les lacs alcalins peu profonds de Momella et est le refuge de nombreux oiseaux aquatiques. Au sud-est, le cratère Ngurdoto forme une grande prairie. Depuis ces deux parties du parc, vous pouvez admirer par temps clair les deux plus grands sommets de la Tanzanie : le mythique Kilimandjaro et le mont Meru. Ce dernier situé à l’ouest du parc est moins connu et a donc l’avantage d’être beaucoup moins fréquenté. Tout comme le Kilimandjaro, il est possible d’en faire l’ascension et de réaliser un trek hors des sentiers battus. À ses pieds, le cratère Meru canalise la rivière Jukukumia.

Les mammifères du Parc national d’Arusha

La variété des paysages du parc d’Arusha englobe une belle diversité de vie sauvage. Arusha représente un important refuge écologique pour les espèces dont la conservation est préoccupante et pour les espèces endémiques. Ainsi, la région du Mont Meru abrite plus de 50 espèces de mammifères.

La forêt entourant Ngurdoto est l’un des meilleurs endroits en Tanzanie pour voir de nombreux primates forestiers comme des singes bleus. C’est un des rares lieux où vous pouvez observer des colobes noirs et blancs. Ailleurs dans le parc, vous pouvez apprécier des zèbres, des girafes, des cobes, des élands, etc. De même, vous ne manquerez pas de craquer pour les antilopes naines, les diks-diks et d’être impressionnés par la taille massive des buffles.

Grands mammifères des Tanzanie

Dans les eaux du lacs et ses alentours, vous pouvez croiser un hippopotame et des phacochères cachés avec leurs petits dans les hautes herbes. Environ 200 éléphants résident plus ou moins dans le parc, mais ils ont tendance à s’en tenir à la zone forestière du Mont Meru. Les observer n’est donc pas évident et vos chances de les voir se concentrent en particulier le long de la route, vers le cratère de Meru.

Pour apercevoir des félins, il est préférable de combiner ce safari avec un autre parc. Sinon, vos chances de les voir sont maigres. Les quelques prédateurs qui vivent dans les environs comme le lion, le léopard et l’hyène tachetée sont en minorité et se font très rares.

Les oiseaux du parc national d’Arusha

Le parc national d’Arusha est un petit bijou pour les ornithologues en herbe. En réalité, plus de 500 espèces d’oiseaux ont été enregistrées dans le domaine avec une variété impressionnante d’oiseaux aquatiques et d’espèces forestières. Ainsi, les oiseaux arboricoles sont très présents.

Vous pouvez y admirer les jolies huppes coiffant les touracos, les plumages brillamment colorés des petits trogons, etc. Vous trouverez également différentes espèces d’aigles comme ceux couronnés, pêcheurs et les aigles de Verreaux. Une multitude d’oiseaux aquatiques cohabitent dans les eaux du parc avec de nombreux échassiers dont les flamants roses, les pélicans et les ibis.

Le safari à pied

Le parc d’Arusha avec celui du Manyara a la particularité de proposer des safaris à pied accompagné d’un ranger. Cette promenade en plein air est la bienvenue pour tous après un long trajet assis en avion. En particulier, dans le cadre d’un voyage en famille, les parents apprécient de pouvoir se dégourdir les jambes en pleine nature avec leurs enfants sans cumuler la fatigue de la route. Vos plus petits sont alors récompensés d’un long voyage en découvrant rapidement les animaux et les magnifiques décors de la savane. À travers les plaines, vous pouvez observer des girafes et autres animaux déambulant à quelques mètres de vous seulement.

L’excursion en Canoë

Cette excursion panoramique est un safari guidé en canoë sur le lac Momella en plein cœur du parc d’Arusha. Vous vous laissez flotter le long du lac et à chaque détour vous découvrez de nouveaux paysages. Vous avez l’occasion d’admirer des espèces endémiques s’abreuvant au bord de l’eau, des buffles, des antilopes ou autres espèces se prélassant le long du rivage. Le silence ponctué des chants des oiseaux et des mouvements des hippopotames dans l’eau crée une atmosphère paisible.

Les immanquables dans les environs

Si vous programmez vos voyages pour Arusha, il existe des endroits que vous ne devez manquer en aucun cas.

Le mont Meru

Le mont Méru est un volcan du nord de la Tanzanie qui surplombe la ville d’Arusha. Avec 4 565 mètres d’altitude, il est le deuxième plus haut sommet du pays après le Kilimandjaro et le quatrième sommet le plus haut d’Afrique. En forme de fer à cheval ouvert vers l’est, le mont Méru a connu sa dernière éruption en 1910, faisant de lui un volcan toujours considéré comme actif. Suffisamment arrosé, le massif du mont Méru est un îlot de végétation relativement luxuriante et le refuge de nombreux animaux sauvages (girafes, buffles, zèbres, singes colobes, etc.). Il est d’ailleurs possible de faire des safaris photos dans le parc national d’Arusha qui l’englobe.

Moins connu que son mythique voisin, le mont Meru vous assure un trek authentique en toute tranquillité loin des voyageurs qui peuvent parfois se retrouver nombreux au Kilimandjaro. La randonnée au bord du cratère est spectaculaire et vous découvrez depuis le sommet une vue à 360 degrés qui vous permet de voir le Kilimandjaro.

Le trek en lui-même est un safari à pied incroyablement gratifiant. Vous sillonnez de multiples habitats où vous pouvez rencontrer des girafes, des phacochères, des antilopes, etc. Vous êtes presque certains d’y voir des singes, des buffles et un large éventail d’oiseaux.

Cependant, grimper le Mont Meru demande une bonne préparation pour vous acclimater à l’altitude. Ne sous-estimez pas cette ascension, car c’est une montée difficile. En réalité, le Mont est assez élevé pour provoquer le mal des montagnes. Il est donc important de respecter les consignes et d’écouter son corps.

Le lac Duluti

Le lac Duluti est un lac de cratère volcanique situé dans la région d’Arusha en Tanzanie sur le bord oriental de la vallée du Grand Rift. Il est situé dans le district de Meru, près de la ville de Tengeru à 14 kilomètres du centre-ville d’Arusha et à 1,31 kilomètre de la route Arusha-Moshi. Le lac Duluti couvre environ 63 hectares et la réserve forestière environnante de Duluti couvre environ 19 hectares de terres. La partie la plus profonde du lac, notamment son centre, mesure environ 9 m de profondeur. Les parties peu profondes sont au bord du lac, mais la profondeur varie généralement d’un côté à l’autre.

Le parc de Manyara

Le parc de Manyara couvre une superficie de 325 km² et en saison humide plus des 2/3 sont recouverts par le lac Manyara. Les années les plus sèches, le lac peut s’assécher complètement. Ce fut par exemple le cas en 1961 et en 2004. Le parc se présente comme une bande de terre allongée de 50 km de long environ. L’espace entre le lac et la falaise haute de 600 mètres est très réduit. Il est de 4 km à l’extrémité nord du parc et de quelques centaines de mètres au sud. L’altitude varie entre 960 mètres et plus de 1 600 mètres.

En raison de la présence du Rift, de nombreuses sources permanentes et des variations d’altitude considérables en quelques kilomètres, la flore est particulièrement variée. L’extrême nord du parc est couvert d’une forêt tropicale dense, alors que plus au sud la forêt devient plus clairsemée. À proximité immédiate du lac, vous trouverez des prairies ou des marécages. En réalité, la faune est particulièrement diverse et variée en raison de la grande diversité des biotopes.

Les grands parcs de Tanzanie

Ainsi, la forêt tropicale est le territoire des singes, dont la concentration est l’une des plus élevées au monde. Les babouins sont omniprésents, évoluant parfois en colonies de plusieurs centaines d’animaux. Les singes verts et singes bleus y sont également abondants. Les zones de forêts plus clairsemées et les prairies abritent la faune africaine traditionnelle : troupeaux de buffles, girafes et éléphants entre autres. Parmi les prédateurs, les lions se sont adaptés à un environnement très boisé et passent le plus clair de leur temps dans les arbres.

Par ailleurs, le lac est un sanctuaire majeur pour les oiseaux. À cet effet, le parc abrite plus de 400 espèces d’oiseaux différentes, dont d’imposantes colonies de flamants roses et de cigognes. Néanmoins, les populations de flamants ont été décimées au cours de l’été 2004, vraisemblablement à la suite de la prolifération de cyanobactéries toxiques.

L'auteur : Cédric G.

Auteur photographe animalier, informaticien et passionné d'animaux et de nature. Administrateur du blog Aube Nature
Aucune réponse sur Tanzanie : que faire à Arusha ?

Laisser un commentaire