Revue de presse du 8 février 2010

08/02/2010 5 commentaires par Cédric G. +

Petite revue de web en ce lundi 8 février 2010, avec un joli florilège de liens que j’espère intéressants 🙂

  • Du droit de photographier les animaux domestiques (mise à jour) : Tout est dans le titre, avec la mise à jour de l’article de Joëlle Verbrugge sur le droit à l’image des animaux domestiques, et la confirmation d’un jugement désormais célèbre en faveur des photographes !
  • Au pays de l’Ours Esprit : Le premier billet de blog du tout jeune et excellent collectif « Nature de photographes », billet déjà souligné par Didier Vereeck et que je remets encore car très intéressant… Écrit par le spécialiste des ours en Colombie Britannique, l’excellent et sympathique Fabrice Simon.
  • Entre abstrait et abstraction : Un billet très instructif de Didier Vereeck, expliquant les différences entre l’asbtrait et l’abstraction en matière de photographie. Vraiment, vraiment intéressant !
  • That’s (copy) right ! : Un coup de gueule justifié d’Anne-Laure Jacquart, sur le non respect latent du droit de paternité des photographies dont sont de plus en plus souvent victimes les auteurs… Une piqûre de rappel que bien des rédacteurs en chef et autres iconos devraient prendre régulièrement !
  • Images manipulées et concours photo : le point du GDT : Un article de fond bien intéressant sur Naturapics, sur la recrudescence des images manipulées dans les concours de photo nature… Un sujet dont je ferai un billet très prochainement, ayant été jury d’un grand concours le WE dernier 😉

L'auteur : Cédric G.

Auteur photographe animalier, informaticien et passionné d'animaux et de nature. Administrateur du blog Aube Nature

5 réponses sur Revue de presse du 8 février 2010

  1. Raphaël D. a écrit

    L’article sur les images manipulées m’a beaucoup interpelé mais il est dommage que les techniques de détections de manipulations n’aient pas été davantage développées.

    Pour ma part, depuis que je me suis mis à la photo animalière (an 2008), je ne fait que des retouches mineures (ajustement températures des couleurs voir recadrage qui se fait de plus en plus rare) et plus ça va, plus mes JPG ou PNG sont une copie conforme du RAW.

    Cela étant, j’aimerais savoir déceler les images retouchées car il m’arrive de rencontrer des clichés qui amènent quelques questions.

    Pour un concours il me semblait que zéro retouche aurait été la règle d’or ; je découvre que non…

  2. Cédric Girard a écrit

    Tout pareil… En fait dans ma pratique je suis un gros fainéant : tout ce que je peux faire lors de la prise de vue, c’est autant de choses en moins à réaliser sur l’ordinateur ^_^

    Tout le problème réside en la différenciation entre "retouche" et "développement", autrement dit dans l’intensité des modifications des réglages qui sont autorisés : un contraste à +100% et une saturation à +200% donneront une image qui n’a plus grand chose à voir avec la réalité…

    Je pense plus simplement qu’au-delà des retouches stricto sensus (ajout/suppression d’éléments sur la photo), il faudrait pouvoir juger du fait que l’image respecte la "réalité" de l’instant (si tant est que nous puissions parler de réalité) : en d’autres termes, que le RAW soit fourni systématiquement.

  3. strati02 a écrit

    bonjour,
    articles toujours aussi interressants. je me souvient d’avoir été surpris par une image gagnante d’un concours photos animalier.
    j’y voyait plusieurs point de netteté optimales situés sur des plans différents.
    étonnant non, à moin d’avoir collé des éléments qui ne se trouvaient pas à l’origine sur le raw.

  4. Cédric Girard a écrit

    Je pense savoir de quelle image il s’agit (y’avait des zèbres dessus ?…)

    Si c’est bien la même, pour avoir discuté avec l’auteur et avoir vu le RAW (en copie d’écran certes, dans NX) l’explication tenait du fait qu’il était en plongée lors de la prise de vue (donc situé en hauteur) et qu’il avait pas mal diaphragmé également, tout en se tenant à distance maintenue des sujets.

    Il est clair qu’en full frame le résultat n’aurait pas été le même et que dans ce cas précis, le "petit capteur" avait donné un résultat pour le moins surprenant… Mais bon, j’ai également douté je dois l’avouer ! Une image dérangeante, surprenante, que l’on ne peut, quand on est jury, que saquer à mort… ou encenser au plus haut rang !

    Question de sensibilité 😉

  5. gael a écrit

    Très bon billet Au pays de l’Ours Esprit, je le découvre un peu tard mais mieux vaut tard que jamais 😉
    Gael

Laisser un commentaire