Revue de presse du 11 août 2008

11/08/2008 11 commentaires par Cédric G. +

Petit tour sur mes favoris, avec le calme habituel de l’auguste période aoûtienne…

  • Intégrer la notion d’abstraction dans la composition : la lumière : la suite de l’étude de la composition photographique et de l’abstraction qui en fonde les principes essentiels, cette fois au travers de l’utilisation de la lumière… Fort bien écrit une fois de plus par Didier Vereeck : une réflexion qui éclaire si j’ose dire les obscures motifs de mes propres compositions, très souvent plus basées sur le feeling que sur une réflexion du moment…
  • Les nouveautés de Lightroom 2.0 : sortie officielle du premier livre de Gilles Théophile (dont le blog est HS ce jour 🙁 : j’espère qu’il s’agit d’un soucis passager !) sous forme de e-book (livre électronique) ; l’outil essentiel pour tout photographe désireux de passer à Lightroom 2.0 et qui se pose des questions…
  • Une sympathique interview : celle de Nicolas Dory, photographe qui fit ses débuts à peu près à la même époque que moi, avec les mêmes affinités… Même si Nicolas s’est orienté à 100% vers la nature (je me suis éparpillé vers les animaux domestiques !) et qu’il le fait de manière fabuleuse ! Un jeune et talentueux photographe à découvrir sur Photovore.
  • Vanoise et foutage de gueule (fichier PDF) : ou quand les parcs nationaux décident de s’américaniser et de sombrer dans le lucratif en monétisant le droit à l’image de l’espace NATUREL dont ils ont la gestion… Je vous invite pages 58/59 pour prendre connaissance du « nouveau réglement concernant les prises de vue professionnelles ou à caractère commercial » sous le joug de la quiétude des animaux (!) ; il serait temps que les pseudo-gestionnaires du parc national s’occupent de la protection de la faune et de l’environnement, plutôt que du droit à l’image d’un parc où une certaine population (de kaki toute habillée) a plus de droits que quiconque… Étrange manière de gérer une collectivité publique gérée par des fonds publiques mais qui interdit les photos… publiques !
  • Montier 2008, les lauréats : Tout simplement la liste des « finalistes » du concours du Festival international de Montier-en-Der édition 2008, publiée sur Naturapics avec l’autorisation expresse de l’AFPAN 😉 ; pour raisons personnelles je n’ai cette année pas participé… Mais RDV l’an prochain assurément !

L'auteur : Cédric G.

Auteur photographe animalier, informaticien et passionné d'animaux et de nature. Administrateur du blog Aube Nature

11 réponses sur Revue de presse du 11 août 2008

  1. Loïc a écrit

    Salut Cédric, intéressant ce réglement du parc. Je ne le connaissais pas ! Donc si j’ai bien compris le photographe qui s’agenouille devant les petites fleurs est un dangereux criminel potentiel. Si je cueille une fleur c’est 135 € d’amende. Si je bivouaque, même à la belle étoile, je suis également hors-la-loi. Par contre si j’élève 3000 moutons que je lâche SANS SURVEILLANCE D’UN BERGER dans la montagne, qu’ils piètinent le sol jusqu’à le rendre stérile, polluent l’eau et que mes patous bouffent chamois, bouquetins, marmottes et humains j’ai droit à des subventions ? J’oubliais…Nous sommes en France ! Bon sang mais c’est bien sûr ! Heureusement que mon appareil photo est camouflé alors !

  2. David63 a écrit

    Je doute fort de la légalité de ce règlement. Ils y a quelques années les différents propriétaires de la chaine des puys ont essayé de toucher des droit à l’image sur leur propriété…qui leur a été refusé. Pour revenir sur le commentaire de Loïc, il ne faudrait pas non plus inverser les rôles et oublier qu’un parc naturel c’est avant tout un ensemble de propriétés privées et que donc les agriculteurs sont chez eux. Ils possèdent cette terre et payent des impôts dessus. L’invité c’est le photographe !

  3. Elisabeth a écrit

    Des réactions contre la réforme du Parc apparaissent en Cévennes.
    CF l’article de l’AFP
    afp.google.com/article/AL…
    Bonne Journée

  4. Cédric Girard a écrit

    Merci pour le lien ; j’avoue ne pas avoir trop lu le reste du texte, mais il semble du même acabit que la partie consacrée à l’image 😐

  5. Z. a écrit

    "ou quand les parcs nationaux décident de s’américaniser et de sombrer dans le lucratif"

    Que viennent faire les parcs américains ici ? Ils gèrent un territoire beaucoup plus vaste que le notre et allient au contraire beaucoup mieux le lucratif à l’utile que nous ne le faisons. Je ne comprend pas cette démarche d’associer constamment le lucratif à l’american way of life.

  6. Cédric Girard a écrit

    Je ne fais pas allusion aux parcs américains mais au fait de faire devenir NOS parcs nationaux des entités commerciales avec une notion de profit économique. J’utilise américanisation au sens économique et capitalistique du terme.

    Sorry si la phrase était mal tournée…

  7. francis a écrit

    Nous re-voila dans l’eternel débat, j’avais déjà posté un commentaire en son temps en disant avoir été choqué il y a quelques années de devoir payer plus chers l’accès au haut du Mont Saint Michel pour les possésseurs d’appareils photo. Je crois que malheureusement encore un pas de plus a été franchi, nous n’avons plus le droit au pied d’appareil photo aux abords des chateaux, dans certains monument style palais des DODGES à Venise les appareils reflex sont pistés par les vigiles et maintenant même la marmotte ne veut plus se laisser photographier gracieusement. Je suis triste et pan la Vanoise désormais sera bannie de mes ballades j’espère que le parc des Ecrins ne va pas emboiter le même réglement…

  8. Borax a écrit

    Sentiment de dégout et de révolte… de qui se moque t’on ? Où quand une bande de gus s’arrogent n’importe quel droit sur le bien commun. Qui va enfin virer ces gardiens du temple, qui dictent leur règles, à ceux qui les font vivre…

    Car si les parcs existent, c’est grâce au travail des naturalistes qui propagent ces images, promeuvent le respect de la nature. Contrairement à ceux qui voudraient la mettre sous cloche.

  9. Borax a écrit

    Et si Les Ecrins, le parc des Cevennes, le parc de la briere etc… faisaient pareil. Et si les communes rurales aussi décidaient que… et n’importe quelle ville, tel que Paris… allons y franchement tant qu’à faire, invitons nous tour au grand bal des égoïstes

  10. Borax a écrit

    Et pourquoi pas instaurer un malus à ceux qui achètent un appareil photo ? Comme une redevance télé. Après tout, nous profitons tous honteusement du travail des autres, qui gèrent la nature, entretiennent nos villes etc… de manière si désintéressée ! Comme les supports numérique doit financer la créativité ! On va les faire cracher ces voleurs d’images qui volent leurs âmes à chaque photo qu’ils font de quelqu’un…

    Non mais, on nage en plein délire !

  11. D Perrot a écrit

    Bonjour
    après lecture de votre article auquel j’adhère à 100% sur le parc de la Vanoise, je constate qu’hélas ce phénomène ne se limite pas à ce parc:
    en vacances dans le Jura, je souhaitais réaliser quelques photos d’oiseau quand la responsable de la maison de la nature de la réserve m’a dit que s’était interdit dans le but de protéger le population de bécasseaux.
    ce qui est choquant dans cette affaire, c’est qu’en fait, à l’endroit où il est interdit de photographier, il y a un parc nautique avec pédalos, jeux d’eau etc…
    cordialement

Laisser un commentaire