[Photoshop] Recadrages et dimensions

30/07/2006 23 commentaires par Cédric G. +

En photo numérique, avec l’essor des hautes résolutions, il n’est plus rare de recourrir à la notion de recadrage (recadrer, « to crop » en anglais) de manière à isoler un sujet ou peaufiner le cadrage initial d’une photographie. Il faut dire que l’absence de viseur 100% (hormis dans les gammes professionnelles donc fort onéreuses !) implique que lors de la prise de vue, on voit « moins » large que la photographie réellement prise avec son appareil !

Le fabuleux outil qu’est Photoshop propose un outil spécifique pour cela, dont voici une petite présentation !

DPI et résolution

Je pense qu’il convient d’abord de procéder à un petit rappel concernant une notion simple mais souvent mal comprise (même dans les milieux professionnels, notamment l’édition !!!) et pourtant indispensable lorsque l’on commence à aborder le sujet des dimensions d’un fichier numérique : les fameux DPI !

Le terme DPI signifie « Dot per inch », littéralement « point par pouce ». En d’autres termes, il indique une résolution en donnant le nombre de points (ou pixels) sur une distance d’un pouce (soit 2.54 centimètres). Il implique donc la notion de taille physique pour notre image puisqu’il exprime une « concentration » de points sur une dimension, et par celà, il est donc incorrect de parler de DPI à propos d’un fichier seul, sans parler de dimensions physiques (d’une sortie papier ou d’une représentation visuelle, éventuellement sur un écran !)

Un fichier possède donc des dimensions en pixels (largeur x hauteur), et c’est tout ! La résolution permet uniquement d’exprimer une taille physique de représentation, par rapport à ses dimensions.

Résolution (DPI) = Dimension du fichier (en pixels) / Dimension physique (centimètres) x 2.54

ou bien

Dimension du fichier (en pixels) = Dimension physique (centimètres) x Résolution (DPI) / 2.54

Petit exemple : Imaginons que nous possédions un fichier de 3504×2336 pixels. Nous désirons obtenir à partir de ce fichier, une image éditée en labo Minilab (donc à 300 DPI) de 10×15 cm. Comment calculer les dimensions du fichier résultant ?

Réponse : 10 x 300 / 2.54 = 1181 pixels pour la largeur, et 15 x 300 / 2.54 = 1772 pixels pour la hauteur

En terme de résolution, pour les formats jusqu’au 13×18 cm il convient d’utiliser une résolution « maximale » (généralement entre 254 DPI et 300 DPI). Un 20×30 cm se contente sans soucis de 220/230 DPI. Au delà, il faut prendre conscience que plus le format de tirage est élevé, moins on le regardera de près, et par ce fait la résolution baissera d’autant plus que le format sera élevé : 150 à 200 DPI suffisent pour un 30×45, et au-delà descendre à 90/100 DPI ne pose pas de problèmes particuliers, si l’on intègre bien le fait qu’un tirage de 80 cm ou plus de diagonale, ne se regarde pas à 20 cm !!! À noter que très généralement, il est totalement inutile de dépasser la valeur de 300 DPI pour les tirages en labo (Minilab ou autre), puisque c’est la résolution native de ces appareils. En impression jet d’encre, les 360 DPI sont le maximum, et il est d’usage que pour les grands formats, des résolutions autour de 180/220 DPI donnent visuellement les mêmes résultats qualitatifs !

Moyen mnémotechnique simple pour éviter de fastidieux calculs : à 254 DPI, 1 cm = 100 pixels

Et Photoshop dans tout ça ?

Photoshop propose deux outils permettant de modifier les dimensions (en pixels) d’un fichier : l’outil de redimensionnement (qui va adapter l’image en rééchantillonnant son contenu soit en abaissant ses dimensions, soit en les augmentant), et l’outil de recadrage (qui va rogner l’image et éventuellement, rééchantillonner ensuite, selon cas).

Je ne m’étendrai pas sur l’outil de redimensionnement (accessible via le menu Image / Taille de l’image ou par ALT+CTRL+I), qui n’est pas l’objet de ce petit tutoriel.

L’outil recadrage de Photoshop

Accessible par la touche C (comme « Crop », voir premier paragraphe), l’outil de recadrage fait parti des fonctionnalités de la barre d’outils standards. Lors de son activation, le curseur de la souris prend la forme de deux « coins » imbriqués, et la barre d’outils spécifique apparaît :

Barre d'outil Recadrage dans Photoshop

On peut bien évidemment se passer de l’utilisation de ces paramètres et effectuer un recadrage « libre » à la souris. Pour ce faire, voici quelques fonctions de base qu’il est bon de connaître :

Touche MAJ (Majuscule) : enfoncée et maintenue avant de faire une sélection de la zone à la souris, elle permet de tracer et garder une zone carrée. Utilisée APRÈS avoir défini une première zone et maintenue enfoncée, elle permet de garder le ratio largeur/hauteur déjà défini par la sélection (peut être utile lorsque l’on veut garder les proportions d’une image par exemple)

Recadrage avec la touche MAJ, conservant l'aspect ratio de la sélection

Touche ALT : enfoncée et maintenue, elle permet de faire varier la zone de sélection en maintenant son centre immobile (sans elle, la zone suit le mouvement de la souris au pixel près)

Recadrage avec la touche ALT, gardant fixe le centre de la zone sélectionnée

Rotation de la sélection : il suffit de passer la souris sur le bord extérieur de la zone sélectionnée, le curseur prend alors la forme d’une flèche courbée, cliquer et maintenir enfoncé en bougeant la souris permet de faire tourner la zone de sélection

Parmis les options disponibles, les trois zones de saisies vont nous intéresser :

Zones de saisie d'option de recadrage

Les zones 1 et 2 permettent de saisir des dimensions (largeur x hauteur, que l’on peut intervertir en cliquant sur les deux petites flèches entre les deux zones de saisie : bien pratique pour basculer entre portrait/paysage !). Chose importante, on peut indiquer des unités à ces dimensions !!! En d’autres termes, on peut préciser par exemple « 1772 px » pour 1772 pixels, ou « 15 cm » pour 15 centimètres, ce qui apporte un confort d’utilisation incroyable, nous allons voir pourquoi !

La zone 3 permet d’indiquer une résolution (généralement en pixels/pouce, ce qui correspond à nos DPI) : elle va donc agir sur les dimensions en pixels, lors du recadrage, si tant est que l’on indique dans les zones 1 et 2 des dimensions physiques (en centimètres avec le suffixe « px » ou en pouces avec le suffixe « in »), de manière à rééchantillonner directement l’image à la bonne résolution ! Par exemple en indiquant en dimensions 10 et 15 centimètres, et 300 DPI, la zone de sélection pour le recadrage conservera un rapport largeur/hauteur (ou l’inverse) de 2:3 (10:15) et quelle que soit la zone sélectionnée à recadrer, lors de la validation, elle sera rééchantillonnée à 1772×1181 pixels (15 x 10 centimètres à 300 DPI !)

Indiquer des dimensions, cas pratique

Les zones 1 et 2 permettent donc d’indiquer des dimensions. Quel en est l’intérêt ? Très simple ! Imaginons par exemple que nous voulions recadrer une image pour une impression en aspect ratio « photo argentique », soit 2:3. Il suffit d’indiquer « 2 cm » et « 3 cm » (ou « 20 cm » et « 30 cm », peu importe du moment que les deux valeurs respectent le ratio !) dans lesdites zones, sans indiquer de valeur dans la zone Résolution :

Valeurs de dimensions sans résolution

Et comme par magie, la zone de recadrage sera contrainte à ce ratio 2:3 ! L’avantage de ne pas indiquer de résolution est qu’il n’y aura aucun rééchantillonnage, la zone sera uniquement recadrée.

Recadrage contraint au rapport 2:3

Astuce : définir ses propres paramétrages prédéfinis

Petit truc pratique à connaître : Photoshop permet, pour tous les outils de la barre d’outils standards permettant leur paramétrage, de sauvegarder des préférences personnalisées et de les rappeler de manière quasi instantannée : on les appelle les outils prédéfinis !

Accès aux outils prédéfinis

Prenons l’exemple de notre outil « Recadrage » : Définissons un outil prédéfini de recadrage permettant de recadrer au ratio 4:3. Pour cela, on commence par indiquer dans les zones de paramétrages de l’outil Recadrage « 4 cm » et « 3 cm » pour les dimensions, et rien du tout pour la résolution (sinon tous nos recadrages donneraient lieu à un rééchantillonnage) :

Définition de nos préférences personnelles

Pour faire apparaître ce nouvel outil prédéfini dans la liste du même nom, il suffit simplement d’aller cliquer sur le triangle de menu (1) puis de cliquer sur « Nouvel outil prédéfini… » (2) :

Enregistrer un nouvel outil prédéfini

Donner un nom à notre nouvel outil prédéfini et valider :

Nommer le nouvel outil prédéfini

Et voilà, il apparaît alors dans la liste des outils prédéfinis de recadrage !

Nos préférences figurent dans la liste des outils prédéfinis de recadrage

Un petit test permet de s’assurer du bon fonctionnement de notre nouvel instrument… Pas de soucis, ça fonctionne !

Test de recadrage en 4:3

Et recadrer en redressant un horizon penché de manière précise, possible ?

Autre cas pratique, une photo dont l’horizon ou le niveau n’est pas droit ! Bien que l’outil Recadrage permette de sélectionner une zone avec rotation (ce qui dans l’absolu résout de genre de problème d’horizon penché), est-ce la meilleure solution ?

Et bien non ! Il existe une méthode pour redresser les horizons de manière bien plus précise, en utilisant l’outil Mesure, avec la touche I ; l’outil est masqué sous l’outil Pipette, il faut donc le cas échéant appuyer deux fois sur MAJ+I pour y accéder, ou alors y aller à la souris comme suit :

Outil Mesure dans Photoshop

Le redressement et le recadrage vont s’opérer en deux étapes. Tout d’abord nous allons redresser l’horizon précisément, sans nous soucier du recadrage. Pour cela, l’outil Mesure est utile dans le sens où il va permettre de tracer visuellement l’horizon tel que nous l’aimerions :

Tracé de l'horizon tel que nous le voudrions

Une fois cela fait, aller simplement dans le menu Image / Rotation de la zone de travail / Paramétrée… et cliquer : comme par magie, la valeur exacte de l’angle nécessaire est automatiquement indiquée !

L'angle est défini automatiquement !

Il suffit de valider, on obtient alors notre image redressée et son horizon est droit :

Notre image redressée

On peut désormais utiliser notre super outil prédéfini de recadrage 4:3 pour la recadrer, et admirer le résultat final !

Recadrage avec notre outil prédéfini 4:3

Image finale, avec horizon redressé et recadrage 4:3 !

Résumé et conclusion

Je vous ai présenté quelques notions sur la résolution des images (les fameux DPI), et les petits trucs pratiques sur le recadrage des images avec Photoshop (utilisation des touches MAJ et ALT, utilisation des paramètres de dimensions, rotation de la sélection). L’utilisation d’outils prédéfinis personnalisés permet de gagner un temps considérable à l’utilisation, et le mariage de l’outil Mesure avec le recadrage, de redresser efficacement vos photos penchées.

Bons recadrages !

,

L'auteur : Cédric G.

Auteur photographe animalier, informaticien et passionné d'animaux et de nature. Administrateur du blog Aube Nature

23 réponses sur [Photoshop] Recadrages et dimensions

  1. Un ancien du forum a écrit

    Trop brodé mais utile aux débutants.

  2. merlin a écrit

    Avec l’outil "recadrage", tu as aussi la fonction "image premier plan", qui te permet de recadrer dans la proportion de ton image originale, mais en rééchantillonnant. Tu obtiens direct une image recadrée de mêmes dimensions et poids que l’original. Tant que tu ne cliques pas sur le bouton "effacer", toutes les images que tu ouvres peuvent subir la même opération. Mais, ça ne faisait peut-être pas partie de l’esprit de ton tuto.

  3. Cédric Girard a écrit

    Bonjour Merlin

    Effectivement, j’ai aussi "exploré" cette fonctionnalité (intéressante par ailleurs pour l’utilisation que tu indiques !), je ne l’ai pas incluse dans le tuto car je ne voulais pas non plus hypercharger la page (j’aurais aussi pu inclure le recadrage avec correction de perspective, dans un autre genre 😉 )

    C’est bien de le préciser en tout cas !

  4. idrissa a écrit

    slt es mi idrissa diawara sui le pro ma i pa toi

  5. FRED a écrit

    Merci pour tous ces conseils,
    Amitiés,
    FRED

  6. Bernard a écrit

    Bravo, c’est simple et efficace pour le débutant que je suis.

  7. mika a écrit

    merci pour ces tuto au top 🙂

  8. JEANPOULE a écrit

    Bonjour
    Né en 1950, je découvre peu à peu l’informatique et toutes ces personnes passionnées, comme vous , qui font partager leurs connaissances et leur passion aux autres, je trouve cela très bien et vous félicite pour les pages que je viens de lire, du très beau et bon travail merci.
    J’aimerais ( quelle prétention!) créer un site ou un blog, mais vu mes connaissances proches du zéro, ou pas loin, par quoi vaut-il mieux commencer, le (votre ) blog sur lequel nous sommes là maintenant Aube nature me parrait très bien pour un début? merci pour vos conseils car comment s’y retrouver dans cette jungle, je cherche q chose de gratuit.
    Je vous salue très cordialement Jp

  9. Cédric Girard a écrit

    Bonjour

    Bien que cela ne soit pas l’endroit… Cliquez sur "Dotclear" en bas de cette page, juste au-dessus du logo Xiti 😉 : vous découvrirez alors un site et une communauté libre (gratuit) et toutes les infos pour faire "son" blog !

    Dans l’absolu on peut créer un site photo à 100% à base de Dotclear. Le mien (Aube-Nature) est le fruit d’un travail perso "conséquent" mais… étant informaticien, disons que j’avais quelque avantage à le faire !!!

  10. Natviv a écrit

    Merci encore. Sympa de nous mettre les pendules à l’heure et l’horizon à l’horizontal !! Très efficace !!
    J’utilisais jusque là l’affichage d’un Nouveau repère horizontal que je positionnais, là où je vdésirais que l’horizon soit. Néanmoins cette méthode permet de vérifier la distorsion géométrique de l’horizon.
    Amicalement.
    Jean-Claude

  11. Favrou a écrit

    Un super ptit tuto ^^

    Bravo (je te dis pas merci je le savais déjà !!! hihi)

  12. dom a écrit

    merci pour ce tuto super
    Sais tu quel mode de rééchantillonnage utilises CS2 avec l’outil recadrage ( j’espère que c’est bicubique ! ) Y a t’il moyen de le paramétré ?

  13. Cédric Girard a écrit

    Je pense que c’est effectivement le mode bicubique qui est utilisé… J’irai voir dans l’aide en ligne à l’occasion, ça doit être indiqué !

    Plus sérieusement, je pense qu’il reprend le dernier mode par défaut utilisé au niveau du rééchantillonnage (et par défaut, c’est justement "bicubique" !)

  14. dom a écrit

    le dernier mode utilisé dans la fenêtre " taille de l’image" ?

  15. dom a écrit

    je n’avais pas pensé aller voir dans l’aide . Je n’ai pas trouvé l’info . Mais j’ai vu que dans le menu préférences il y avait une ligne sur le rééchantillonnage . C’est bicubique qui est sélectionné pour ce qui me concerne . Donc je suppose que c’est ce mode qui est utilisé avec l’outil recadrage .
    merci encore

  16. guyguy a écrit

    Merci beaucoup pour ton aide, je cherchais désespérément comment pouvoir recadrer en respectant le format numérique, j’arrivais à le faire dans Paint Shop Pro mais pas dans Photoshop.
    Cool, je ne vais plus naviquer entre les 2 logiciels.

  17. versionannso a écrit

    merci pour ce blog génial 😀

  18. pitchalou a écrit

    Bonsoir Cédric,
    Je reviens sur les "fameux D.P.I.".
    Il y a une notion que j’ai du mal à assimiler, alors si tu peux m’éclairer j’en serai ravi !
    Pourquoi ne pas monter la résolution d’une image au maximum en montant dans les valeurs de D.P.I. ?
    Qui peut le plus, peut le moins, non ?
    Je suis peut-être à côté de la plaque mais si on augmente la valeur DPI sur une dimension donnée, la résolution n’en sera que meilleure, non ?
    L’inconvénient que je vois, c’est uniquement la lourdeur du fichier mais peut-être, y a t-il une notion que j’omets ?

  19. Cédric Girard a écrit

    Bonjour Pitchalou

    Les DPI (points par pouce) n’ont de valeur QUE pour les photos représentées sur un support "physique", c’est-à-dire matériel.

    Si tu prends un fichier d’image de 1772×1181 pixels et que tu te contentes de changer les DPI (sans rééchantillonnage évidemment, c’est-à-dire que tu vas UNIQUEMENT changer la notion de résolution) et bien que ton fichier soit à 5 DPI ou à 5000 DPI, l’image fera toujours 1772×1181 pixels.

    Par contre si tu fais un tirage papier, là tu vas devoir utiliser la notion de résolution car tu vas "transférer" un tableau de pixels si j’ose dire, sur un support physique.

    300 DPI signifie que sur un pouce (2.54 cm) tu as 300 pixels. Donc ton image de 1772×1181 pixels fera très exactement 1772 / 300 * 2.54 = 15 cm de longueur (et 10 cm de hauteur !)

    Si tu prends une valeur de 3000 DPI, elle fera sur le papier 1.5 cm par 1 cm (ndlr : inutile en soi car aucune imprimante à l’heure actuelle ne peut atteindre cette résolution… que de toute façon l’oeil humain ne saura pas interpréter !)

    Et si tu prends l’étrange valeur "254 DPI" que j’affectionne, elle fera 17.72 cm sur 11.81 cm (valeur pas choisie par hasard, se reporter à la formule précédente). En d’autres termes, à 254 DPI, 1 cm sur le papier = 100 pixels ce qui simplifie grandement les calculs 😉

    Je ne sais pas si j’ai été clair.

  20. Pitchalou a écrit

    Bonsoir, Cédric
    Oui, tes infos me semblent assez claires.
    Cependant je me permets de poser une autre question :
    Dans le cas ou je veux "déposer" une photo sur le web (donc on est bien d’accord, il n’y a pas de support matériel d’arrière !) il n’y a aucune raison de modifier la valeur DPI ?
    Si je comprends bien les D.P.I. influent directement sur le format matériel d’une image ?
    Soyons plus pragmatique :
    J’ai néanmoins encore des problèmes de discernement concernant les manipulations sur photoshop :
    Lorsqu’on se rend sur l’onglet "image" puis "taille de l’image" sur quelles données doit-on jouer : "dimensions de pixel" ou "taille du document" avec réciproquement un changement des valeurs sur la longueur et sur la largeur. Qu’en est t-il de la case "résolution".
    En effet, dernièrement j’ai publié des photos sur le web. J’ai rencontré beaucoup de difficultés concernant la dimension réprésentée à l’écran (trop grande ou trop petite !). J’ai de plus joué avec la résolution et lorsque je voulais voir le rendu via "apercu des images et des télécopie windows" la qualité était médiocre (très pixélisé). Par contre sur le site ou j’ai placé l’image, la qualité était bonne et l’image apparaissait petite.
    Cela est très difficle à expliquer dans les détails et je ne veux pas t’embrouiller.
    Je ne sais pas si mes explications sont claires car j’aurais même tendance à m’y perdre moi même !!!!

  21. Cédric Girard a écrit

    Alors, pour faire très simple (thèses qui fonctionnent dans 99% des cas) :
    – lorsque l’on prépare des photos pour le web, on ne touche QUE aux dimensions en pixels
    – lorsque l’on prépare des photos pour un tirage, on touche aux dimensions en centimètres (ou pouces) et à la résolution : les dimensions seront celles obtenues au final sur papier à la résolution donnée.

    Je vais voir pour faire un tutoriel plus poussé là-dessus car j’ai souvent des demandes 😉

  22. GIRAULT a écrit

    dans photoshop 3 ,mes photos s’ouvrent à l’ecran avec une définition de 300dpi :au lieu de 72 . d’ou vient cette erreur ? merci d’avance !

  23. Goodix33 a écrit

    Bonjour,

    J’ai trouvé votre article très intéressant. Néanmoins, il y a quelque chose que je ne parviens pas à faire.

    Par exemple j’ai une image en 450×600 que je souhaite recadrer précisément en 400×600. Lorsque je clique sur l’outil de recadrage j’ai bien la zone pour indiquer la taille voulue mais ensuite je n’arrive pas à avoir une zone de recadrage de la taille voulue.

    Si je fais entrée il ne se passe rien, si je glisse le curseur sur l’image ça ne fait pas la taille voulue. Bref je n’y arrive pas.

    Pourriez-vous me dire comment faire?

    Merci beaucoup

Laisser un commentaire