72 réponses

  1. bokeh
    07/31/2008

    Il est bien ce billet. Dommage qu’il n’y ai pas plus de réaction.
    J’adhère, bien sur, à ce que tu as écrit.

    Perso, on me demande (assez rarement) d’acheter une de mes photos. Et je ne sais vraiment pas quoi dire … Combien vendre une photo à un particulier ?

    Répondre

  2. Cédric Girard
    07/31/2008

    Bonjour Bokeh

    En fait il y avait une trentaine de commentaires mais suite à un soucis technique j’ai paumé tous mes commentaires depuis 18 mois :’-(

    Pour revenir au sujet, la vente au particulier n’entre pas dans le cadre des cessions de droits puisqu’il s’agit généralement de tirages dits d’art (oeuvres numérotées) ; et là c’est beaucoup plus simple finalement 😉

    Répondre

  3. bokeh
    07/31/2008

    Cela doit il être obligatoirement numéroté ?
    Combien puisje vendre un tirage ? Je n’ai aucune idée du prix.
    J’ai un superbe tirage A3+ sans marge qu’on me demande. Et je ne sais pas quoi dire … Des idées ? Sachant que je n’ai jamais vendu de photo.

    Répondre

  4. Cédric Girard
    07/31/2008

    Disons que pour que le tirage entre dans la catégorie des oeuvres d’art (intéressant d’un point de vue social car non assujetti à des versements) il faut que la photographie ne soit pas éditée à plus de 30 exemplaires.

    Au niveau du tarif, voir le coût de revient du tirage, et y appliquer un coefficient… ou un prix forfaitaire en sus.

    La qualité et la technologie utilisée pour le tirage peut aussi influer le prix : une digigraphie authentifiée sera vendue sensiblement plus chère qu’un "simple" tirage minilab. Un tirage jet d’encre professionnel se situera entre les deux.

    Par ex. pour un 30×40 (tarifs donnés un peu au pif 😉 ) :
    – tirage minilab => 30 €
    – tirage professionnel jet d’encre => 50 €
    – tirage digigraphie sur papier d’art texturé => 80 €

    Voili voilou ^_^

    Répondre

  5. Kathe973
    10/23/2008

    Excellent, c’est vraiment très sympa d’avoir toutes ces informations. Je me lance à mon compte, et j’avoue que je ne sais pas vraiment comment et quels tarifs appliquer. Cela me guide dans mes recherches, merci!!
    j’ai une demande pour des reportages industriels, avec photos à faire sur site, le client passe par une agence de communication ( qui me commande le boulot), puis livraison DVD images hte résolution avec droits d’auteur pour exploitation web,publicitaire et communication, je ne sais pas comment préparer mon devis!
    il y a t’il des barêmes de prix à appliquer?
    je me trouve en Guyane!

    Répondre

  6. Cédric Girard
    10/23/2008

    Bonjour Kathe973

    Dans ce type de prestation il faut distinguer deux éléments :
    – la prise de vue
    – la cession de droits

    Le premier point est je pense le plus simple à établir en matière de tarification, on peut se fixer un tarif horaire et/ou un forfait à la 1/2 journée ou à la journée (selon cas) plus frais de déplacements. Compter le cas échéant le temps passé en post-traitement.

    Le second point pourra s’appuyer sur les barèmes que l’on trouve sur le web (j’ai donné deux liens certes hors France, mais qui me semblent assez justes globalement), que l’on pourra toutefois "minorer" un peu car ces barèmes sont souvent relativement élevés (selon les utilisations qui sont demandées).

    Sur ce point, si plusieurs utilisations sont demandées, on pourra appliquer un barème forfaitaire englobant l’ensemble des droits de manière à ne pas assommer le client… et rater la vente !

    Répondre

  7. maikelj
    10/25/2008

    Merci et bravo pour cet article qui apporte un excellent éclairage sur la valeur marchande des images. Pour ma part, en tant que photographe amateur, je partage entièrement cet avis et jamais je ne m’inscrirai sur un site qui vend des images quelques centimes d’euros, je préfère ne rien vendre !
    [hors sujet] Félicitations à Cédric pour ses superbes images, c’est vraiment la super classe, beaucoup de talent et de maitrise de la technique![fin hors sujet]

    Répondre

  8. Emilie
    10/29/2008

    Merci pour tous ces bons conseils !!!
    J’ai aussi une question quant à une fucture facturation, je suis un peu perdue dans tout ca
    Voilà j’ai fait des photos dans un grand zoo français, photos dont je suis plutôt fière qui plus est, et le zoo est intéressé par mon travail !!!! mais voilà, combien "vendre" mes photos ….
    S’agit-il ici uniquement de cession de droits?
    Comment être juste dans ma tarification?
    Les photos seront utilisées pour le merchandising du zoo (autrement dit cartes postales), flyers publicitaires du zoo, et illustrations des box des animaux.
    Merci

    Répondre

  9. Cédric Girard
    10/29/2008

    Bonsoir Emilie

    Sur ce type de cession, deux manières de travailler :
    – faire du "packaging" (en clair, céder les droits sur les images pour une durée donnée et x utilisations possibles)
    – faire au cas par cas

    Généralement c’est la première solution qui prime dans ce cas de figure ; vous pouvez (tarif donné au pif !) demander par exemple 150€ / an / image pour toutes les utilisations que vous avez cité, et proposer une cession sur 10 ans 😉

    (c’est dans l’absolu très peu cher, mais si vous placez 7 ou 8 images…)

    Répondre

  10. vincent f
    11/14/2008

    trés bel article, mais qu’en est-il de la photo d’art ?
    comment estimer son prix ?

    Répondre

  11. Cédric Girard
    11/15/2008

    Bonjour Vincent

    La photo d’art peut avoir tout et n’importe quoi en terme de tarif : je dirais que ça dépend avant tout de l’acheteur 😉

    Et cela dépend aussi évidemment du procédé utilisé pour l’impression : une digigraphie se vendra par ex. plus cher qu’un "simple" tirage Minilab ou laser (on peut monter aisément à des impressions d’un mètre de côté…)

    Enfin, c’est à la charge du photographe d’estimer le prix de ses oeuvres. J’ai déjà vu des photographes "contemporains" qui ne se mouchaient pas du pied 😎 en vendant sur expo des photos que je qualifierai de "moyennes" en 18×24 à plusieurs centaines d’euros (ce qui à mon avis ne se justifie pas vraiment, furent-elles issues de moyen format ou de chambre vu les dimensions et la "notoriété" de l’auteur !!!)

    Mais bon ceci est un autre débat 😉

    Pour moi une digigraphie de 60×80 doit se négocier autour de 250/300€, un tirage 30×45 de 30 à 90€ (selon la technologie utilisée pour l’impression…)

    Répondre

  12. nimbus
    11/25/2008

    bonjour,

    moi j’aimerais savoir si je peux faire payer ( et combien ) certaines de mes photos qui ont été publiées sur un site sans mon autorisation.

    Merci

    Répondre

  13. Cédric Girard
    11/25/2008

    Bonjour Nimbus

    Le problème avec les sites internet est le suivant, ou plutôt : les problèmes sont les suivants !

    – sur les sites "personnels" (de particuliers), souvent impossibilité d’en retrouver simplement l’auteur
    – sur les plates-formes de blogs (genre Skytruc, Overmachin et j’en passe), démarches longues et compliquées pour obtenir réparation (merci la loi LCEN derrière laquelle les hébergeurs se cachent !…)
    – sur les sites d’entreprise, on est souvent confronté à la sourde oreille

    Maintenant, rien n’est impossible, mais j’avoue que c’est beaucoup plus simple lorsqu’on est une entreprise (concernant les suites juridiques potentielles suivant la facturation !)

    Répondre

  14. nimbus
    11/25/2008

    bonjour,

    Il s’agit d’un particulier qui met des studios en location et se sert de mes photos ( et d’autres aussi )comme vitrine publicitaire pour vanter les beautés naturelles de la région et attirer ainsi des touristes. Cette personne gagne de l’argent et mes photos contribuent d’une certaine manière à son succès…J’ai reussi à trouver l’adresse postale de cette personne. Moi je suis un simple amateur et je ne sait pas si je peux emettre un facture en tant que photographe. Il est certain que je ne suis pas content qu’un quidam tire profit de mon activité sans me demander mon accord.

    Merci

    Répondre

  15. Cédric Girard
    11/25/2008

    C’est tout le problème lorsqu’on est un particulier, sans n° de SIRET… Il faudra que je me penche sur la question !

    Répondre

  16. mimi
    01/02/2009

    Bonjour,
    Pour répondre à Nimbus,
    Même si vous êtes un particulier, votre oeuvre vous appartient à partir du moment qu’on peut établir que vous en êtes bien l’auteur. Vous pouvez réclamer une rémunération. Après il faut se renseigner pour déclarer ses revenus. Consultez ce site :
    http://www.cours-photophiles.com...
    Ne laisser pas les oiseaux picorer sur votre tête :))

    Répondre

  17. Gadel
    01/04/2009

    Bonjour,
    Pour répondre moi aussi à Nimbus ( car je trouve inacceptable que l’on nous vole nos photos (déjà quelles valent plus grand choses).
    Vas voir du coté de l’ADAGP, j’ai pas beaucoup cherché mais je croit que pour les membres ils se chargent des procédurent judiciaire.

    Répondre

  18. za
    01/14/2009

    Bonjour, je suis photographe et je souhaiterai travailler avec une compagnie de danse.Ce serai de faire des photos de spectacle mais aussi des élèves.
    Combien pourrai-je vendre mon travail: CD libre de droit?
    Merci de votre aide…

    Répondre

  19. Lyly
    03/07/2009

    Bonjour,
    Voilà, il y a quelques jours, un magazine a contacté ma soeur (le magazine Closer pour être plus précise) concernant une de ses photos posté sur un forum public (photo du spectacle Cléopâtre) mais avec copyright. La personne a donc demandé la permission d’utiliser la photo à ma soeur, mais j’ai conseillé à ma soeur de leur demandé leur tarif. Une autre personne travaillant pour le magazine a alors envoyé par mail les tarifs (250€ pour une photo). Ma soeur l’a ensuite appelée et cette personne lui a demandé d’envoyer les deux photos afin "que le DA choisisse laquelle sera retenue", puis qu’ils enverront tous les papiers à ma soeur et qu’elle serait rémunérée 6 semaines après la publication.
    Après l’envoie des photos originales, la jeune femme renvoie un dernier mail disant que la qualité des photos n’étant pas assez bonne, aucune n’était retenue.
    Mais voilà qu’aujourd’hui, à notre grande surprise…. la photo a quand même été utilisée….
    Ma soeur s’est-elle bien faite arnaquée ou bien justice peut-être faite? :/

    Répondre

  20. Cédric Girard
    03/08/2009

    Bonsoir

    La justice doit être saisie ! Si votre soeur est en mesure de prouver l’origine de la photo, il n’y aura aucun soucis.

    Si la photo a été envoyée en haute définition d’origine, par contre, je crains que ce soit, comment dire… "trop tard" (je suis très gentil dans mes mots)

    D’où l’intérêt de ne travailler qu’en RAW quand les appareils photo le permettent, et de ne diffuser que des images traitées (JAMAIS les originaux)

    Répondre

  21. gillm
    03/09/2009

    Bonjour

    à moi aussi de dire un grand merci pour l’article !

    je suis en train de me mettre à mon compte (mais plutot portraitiste) et le ville ou j’habite m’a contacté pour faire un série de photos de la ville et la région (population de 15000 en haute savoie) – les photos doivent être pris sur une année et sont très variés (paysage, architecture, gens, événements, services à la population, etc …) et fournis en fichier haute résolution

    il me demande un devis avec prix par photo – en exclusivité – pour être utilisé sur tous les supports pour promouvoir le ville (brochure, web, mini affiche, dépliant, etc) et pour former la base d’un photothèque de la ville.

    je ne sais pas quoi leur répondre ni ou trouver un contrat type pour protéger mes images…. au secours …

    merci d’avance

    Répondre

  22. Christophe Alary
    04/17/2009

    Bonjour Magic Cédric ! 😉
    Une petite question qui reste sans réponse malgré du temps passé sur le net. Je suis en discussion avec un éditeur pour la cession de droits d’une photo. Nous sommes d’accord sur la somme, et l’éditeur vient de me renvoyer un contrat rédigé par leur soin, le mien ne leur convenait pas… en effet, j’avais par exemple exclus de mon contrat la cession des droits pour une utilisation de la photo dans du marchandising (tee shirt, mug, collier….) alors qu’eux on inclu cela dans leur contrat, pour la même somme… ne faut-il pas rédiger un contrat spécifique pour ce genre d’utilisation ? qu’en penses-tu Cédric ?
    De plus pour la durée d’exploitation, l’éditeur met dans son contrat: "pour toute la durée des droits de propriété intellectuelle attachés à la photographie"… c’est un peu vague nan ? la propriété intellectuelle, c’est pas jusqu’à 70 ans après la mort de l’auteur ???? si c’est ça, c’est un peu long 😉
    Désolé de prendre de ton temps… si tu as quelques pistes ça serait top ! merci 😉

    Répondre

  23. Cédric Girard
    04/17/2009

    Hé hé

    Me semblerait qu’ils essayent de grapiller !!! Le merchandising se paye, point barre. Quant à la durée des droits, 30 ans est pour moi le maximum (dans 30 ans, leur société utilisera très certainement d’autres photos… si elle existe encore !!!)

    Répondre

  24. Pascal27
    04/21/2009

    Merci pour la clarté de tes propos et pour la lucidité de l’avenir de la profession photographe.
    Je cherche à vendre quelques photos pour deux raisons :
    1) amortir quelque peu une partie de mon matériel et ainsi m’offrir l’évolution de la photographie…)
    2) rester en contact avec les professionnels qui cherchent à illustrer leurs propos ou commerces et ainsi écouter et corriger mes clichés en fonction du besoin d’un client.
    En aucun cas je signe pour une vente à 0.000€ chez XXX en prétextant que la quantité est plus facile à gérer que la qualité. Pour moi c’est une passion, pour un photographe c’est son métier. Que les deux existent mais se respectent… encore merci pour tes propos très raisonnés pour la profession et le sérieux.

    Répondre

  25. mada
    05/14/2009

    bonjour
    Je travaille en italie mais je vais faire des photos pur des revues francaise ou puis-je trouver un model de vente et concession des photos pour la publication dans une revue francaise. j ai bien ces papiers en italien mais pas en francais, pouvez m aider?

    merci d avance
    mada

    Répondre

  26. Cédric Girard
    05/14/2009

    Bonsoir Mada

    Ces documents se trouvent par ex. sur le site de l’AGESSA (agessa.org), dans la partie Auteur/Téléchargements

    Répondre

  27. mada
    05/15/2009

    merci Cedric
    j avais cherché beaucoup sur internet hier mais sans succès..mais la concession en italie depend aussi de l utilisation par exemple en couverture d une revue ou en pleine page etc les prix changent est-ce pareil en france?
    merci
    mada

    Répondre

  28. mada
    05/15/2009

    excuses moi cedreic je viens de reguardé sur le site de l agessa et je n ai pas trouvé de modèle pour la vente specifique pour les revues, mais un modèle pour la vente d oeuvres photographiiques pour des tirages . La vente pour les revues est-elle reglementée comme en italie avec une cession exclusive ou non exlusive ( c est a dire que je peux ou pas les vendre a d autres personnes ) saurais-tu ou je peux trouver ce genre de modèle ?
    merci encore
    mada

    Répondre

  29. Photo-grapheur
    07/06/2009

    Bonjour,

    merci beaucoup pour cet article qui est le seul viable que j’ai trouvé sur internet à cause des microstocks qui pourrissent le net…

    J’ai donc une meilleure idée du prix auquel je dois vendre mes photos maintenant et je pense les céder pour publication dans un petit magazine pour environ 25€.

    Je me demande juste ce qu’il faut faire au niveau de la législation, il y a des taxes même pour les amateurs et le numérique?

    merci

    Répondre

  30. Cédric Girard
    07/06/2009

    Bonsoir Photo-grapheur

    Petit complément d’information (tout chaud !) => blog.aube-nature.com/?200…

    Répondre

  31. Photo-grapheur
    07/07/2009

    Merci ! Je l’avais déjà téléchargé en fait, mais pas regardé en détail c’est vrai.
    C’est bien, ça évite que les amateurs comme moi, cassions en quelques photos les prix du marché…

    bonne continuation

    Répondre

  32. Cédric Girard
    07/08/2009

    Up : j’ai ajouté le lien vers les barèmes UPC directement dans l’article !

    Répondre

  33. Pierre
    11/15/2010

    On en apprend tous les jours. Merci pour cet article (et ce blog!) très instructif. 🙂

    Répondre

  34. ZeGaby
    11/25/2010

    Bonjour,
    Je suis sur le point de réaliser ma première vente, pour une carte de vœux pour une entreprise.
    J’ai regardé les barèmes UPC et sur ce type de photographie le barème est assez élevé (pour une première vente).

    Une idée sur un tarif pour ce type de produit ?

    Au passage merci pour ce blog riche en informations !

    Répondre

  35. Cédric Girard
    11/25/2010

    Les barèmes UPC (devenu UPP) sont effectivement assez élevés, ils sont généralement une base de négociation valable.

    En direct, je suis toujours un peu moins cher… Sur certaines ventes, moitié moins cher (en restant cher par rapport à d’autres photographes !!!)

    Répondre

  36. Pascal AVENET
    02/20/2011

    Bonjour, merci pour toutes ces réponses raisonnées.
    Je m’installe professionnel et je vais tenir compte de ce qui a été dit et ça me conforte dans ce que je pensais déjà.

    Pratiquant aussi la photo de concert (voir http://pascalavenet.piwigo.com/) ,je réfléchis au moyen de vendre des images d’une soirée aux spectateurs en distribuant des flyers à la sortie. Quelles sont les autorisations dont je vais avoir besoin pour être dans la légalité. Sur quelle base négocier ?

    Répondre

  37. BEZY
    08/25/2011

    Prix photos. Surtout ne pas se laisser faire

    Répondre

  38. Salomé
    08/25/2011

    Article intéressant et bien pratique ! Merci beaucoup ! Je ne suis pas photographe professionnelle, mais on m’a proposé d’illustrer un album de musique moyennant une rémunération que je dois proposer, et je cherche désespérément à trouver des indices pouvant m’orienter vers des tarifs qui ne seraient pas ceux de photographes renommés ou tout du moins professionnels mais qui ne seraient pas non plus trop bas pour tomber dans le « je donne » des microstocks… Merci encore pour cet article ! 🙂

    Répondre

  39. Cédric G.
    09/12/2011

    Petite mise à jour des liens vers les barèmes, qui ont évolué (nb : l’UPP a décidé à nouveau de ne plus diffuser ses barèmes publiquement…)

    Répondre

  40. Valérie
    09/30/2011

    Bonjour Cédric,

    Merci pour toutes ces informations et analyses! Et pour toutes tes photos.

    Concernant des missions avec des collectivités ou offices de tourisme comment procèdes tu? As tu déjà été missionné sur une durée de plusieurs mois pour suivre les évolutions des saisons?

    Ou faut il croiser les doigts, faire des photos à la demande de la collectivité et espérer que la collectivité les achèteras?
    Le prix par photo intégrant dans ce cas la prise de vue.

    Pour ce genre de mission penses tu qu’il faille définir un tarif pour la prise de vue sur X mois puis un forfait du style 80euros la photo cession de droit comprise (pour site internet, brochures gratuites)?

    Je ne suis pas pro mais j’épluche un peu le sujet qui sait si j’ai l’occasion de me lancer…

    Merci

    Répondre

    • Cédric G.
      09/30/2011

      Bonjour Valérie

      J’ai un projet en cours sur une mission « longue durée » ; pour ma part la cession a été établie sur deux axes :
      – d’une part la prise de vue en commande (devis comprenant une quantification des jours / heures de prise de vue sur la période donnée, collant évidemment au projet)
      – d’autre part la cession de droits afférant aux photos réalisées (le nombre de clichés sélectionnés est figé dès le départ)

      Donc pour répondre à ta question, il faut que les deux postes soient dans la mesure du possible écrits au niveau du devis 😉 (et que le devis soit validé et signé !!! Ne JAMAIS travailler sur des travaux de commande sans devis !)

      Répondre

  41. Valérie
    10/03/2011

    Merci Cédric pour ces détails. Concernant la quantité de clichés figée au départ, tu indiques par exemple 200 clichés.

    Qui va faire la sélection? C’est toi qui va proposer exactement 200 clichés ou tu proposes une galerie photo et ton client va faire son choix? Pour ton projet tu vas proposer les photos au fur et à mesure ou bien à la fin de la mission?

    De ce que j’ai vu et lu la cession de droit n’est pas toujours évidente… et pour ce genre de mission tu arrives à déterminer une cession type?

    Encore merci pour les infos et désolée pour toutes ces questions… Ce n’est pas évident d’obtenir des conseils en la matière… Merci beaucoup!

    Répondre

  42. Maguekone
    11/20/2011

    Je viens de parcouriir votre blog, qui m’a déjà donné pas mal de réponses sur certains points ; concernant les prix pratiqués je ne sais pas comment et quoi proposer comme devis car on me sollicite pour les photos d’une jacquette de cd qui sera commercialisée ; est-ce que outre le tarif sur les droits d’utilisation d’une photo il y a un pourcentage sur chaque cd vendu ou bien est-ce l’un ou l’autre et comment tout cela s’évalue t-il ? merci d’avance pour votre réponse
    cordialement

    Répondre

  43. Even Laurent
    12/24/2011

    Bonsoir,

    superbe article ! En plus d’être complet, j’ai appris pleins de petits détails à la lecture de tout ceci ! Merci pour les barèmes également et pour le :
    « Il est probable que dans un futur proche je diffuse un barème indicatif des tarifs que j’applique généralement… »
    Je suis preneur ! 😀

    Merci pour ce partage… Et bonnes fêtes de fin d’année !

    Répondre

  44. amandine
    04/06/2012

    Bonsoir

    j’espère que je trouverai ici une réponse à ma question…
    Alors voilà, j’ai vendu une photo a un magazine « connu », droit d’auteur compris. Seulement je peine à me faire payer car ils me demandent:
    1) une note d’auteur (je pense pouvoir en faire une meme sans numero de SIRET)
    2) un bordereau de déclaration, ET le problème est surtout là car on ne me donne aucune précision sur ce que c’est, à quoi ca ressemble et bien sur on ne répond pas à mes questions… Et c’est hors de question que je laisse tomber parce que c’est surement ce qu’ils attendent pour pouvoir prétendre avoir oublié de me payer !
    Après avoir regarder sur le site de l’AGESSA et les avoir contacté, ils me disent que d’une je ne peux pas etre affilié a l’agessa car je ne gagne pas assez d’argent en vendant mes photos et puis je suis étudiante. Et de deux, ils disent que le bordereau de déclaration (sur leur site en tout cas) c’est le diffuseur qui doit le remplir.

    Pitié, aidez moi !

    Répondre

    • Cédric G.
      04/08/2012

      Bonjour Amandine

      Tu peux très bien être assujettie à l’AGESSA (et non affiliée) et envoyer ledit bordereau à ton magazine.

      Donc aucun soucis particulier 🙂

      Par contre cela nécessite d’être déclaré comme auteur photographe (statut micro BNC ou alors déclaration contrôlée : le premier est beaucoup plus simple en gestion, mais ne permet pas de déduire ses investissements)

      Répondre

  45. Véronique Brosseau
    04/19/2012

    Merci Cédric pour pour tous ces renseignements.

    Mes photos de naissances de papillons ont été retenues par un grand magazine photo nature et si j’ai bien compris, je vais leurs demander leur barème … (il est en cours de préparation, je dois être à nouveau contactée)
    Comme c’est un grand magazine, j’ai confiance …
    (je suis micro BNC car j’ai fait imprimer des cartes et je viens de faire imprimer un livre … ce qui n’est pas facile car je ne peux pas déduire les frais, mais l’AGESSA m’avait écrit, que si je fais entièrement le livre, je ne rentre pas dans leur cadre ..

    Répondre

  46. fabrice
    05/05/2012

    Bonjour,

    je dois fournir un montant pour une cession de droi à l’image. quesque ça veux dire exactement. si le montant est de 50euro, cela veux dire que je toucherai 50eurà à chaque parrutions, à chaque exemplaires du magazine? je ne comprend pas comment ça marche. Merci

    Répondre

  47. Elodie
    07/23/2012

    Bonjour !

    J’aurais une petite question, je souhaite faire des shooting privés chez des particuliers (photos de naissances, de grossesse…) ou bien d’évènements (mariages, baptême…) et je ne sais pas du tout ce que je dois demander pour la séance.

    Je suis en amateur et n’est pas vraiment de matériel pour le moment (hormis l’appareil, 2 trépieds et l’ordi pour le tirage) donc j’aimerais commencer à proposer mes services pour justement agrandir tout cela et devenir indépendant.

    Donc pourriez vous m’aider à définir un prix raisonnable ?

    Merci d’avance pour votre réponse

    Cordialement

    Elodie

    Répondre

  48. Véronique Brosseau
    07/25/2012

    Bonjour,
    Je reviens vers vous, l’article sur les naissances de papillons sont dans le magasine Nat’image de ce mois (juin-juillet 2012) et pour la rétribution, tout a été défini par avance selon les critères habituels du journal, donc bien penser à s’en préoccuper avant la sortie du magasine pour un cas similaire …

    Cordialement
    Véronique

    Répondre

    • Cédric G.
      07/26/2012

      Félicitations Véronique, c’est un excellent article !

      Et effectivement, ne jamais « signer » avant d’avoir toutes les conditions en mains 😉 (concernant Chasseur d’Images et Nat’Images, aucun soucis, c’est du très sérieux !)

      Répondre

  49. desprat
    07/25/2012

    http://byinedith.blogspot.com/

    voici mon blog et l on m’a demandé combien je vend mes photos pour particulier et a la photo !!

    pouvez vous m aider fixer un prix et extremement difficile var comment evaluer le travail effectuer
    pour moi mes photos je les adores que que valent telles vraiment !!

    merci de votre aide

    Répondre

    • Cédric G.
      07/26/2012

      Bonjour

      C’est plus de la photo humaniste, assez bien menée je dois dire. Je ne suis pas du tout spécialiste de ce genre d’images, mais c’est effectivement un travail intéressant 🙂

      Quant au prix de vente, ce seraient des tirages d’art ? Prendre le prix de revient, multiplier (au minimum) par 2.5 (c’est une piste parmi d’autres pour les tirages haut de gamme ; pour du tirage bon marché, appliquez un coefficient beaucoup plus fort !)

      Répondre

  50. Corse2b!
    07/27/2012

    Bonjour 🙂 , j’aimerais vous poser quelques questions.;.
    il y a environ 1 semaine j’ai rencontrée une personne qui a un site web de bijoux et accesoires de modes et qui m’a demander de prendre en photo ses articles a fin de les mettre sur son site. Cette personne m’a demandé a combien cela lui reviendrait mais j’en ai aucunes idées :/
    je possède un très bon materiel avec trepiés,lumières… etc si cela peut influencer le prix..
    merci!!!! ^^

    Répondre

    • Cédric G.
      07/30/2012

      Bonjour

      Il s’agit de prestation de service, il faut donc définir un tarif horaire en incluant évidemment l’amortissement de votre matériel et surtout l’incidence sociale résultante… Si vous êtes auto-entrepreneur elle sera limitée, mais réelle. Tout dépend si vous incluez dans le tarif horaire le temps passé en retouche/préparation des images ou si vous décomptez ce temps dans la prestation (c’est un choix à réaliser avant toute chose : soit un tarif horaire « réel » chez le client incluant la partie post traitement, soit un tarif horaire incluant le temps passé en post traitement…)

      Il faut donc prendre en considération ce que vous voulez gagner en net / heure, puis ajouter le reste (amortissement matériel, déplacements, charges sociales et autres cotisations diverses et variées, etc.). C’est la meilleure méthode pour calculer son prix de revient !

      Attention à déclarer vos revenus 😉

      Répondre

  51. Manon
    08/01/2012

    Bonjour cher collègue, j’ai une question assez importante pour vous: je suis photographe professionnelle et lors d’un mariage, j’ai photographié les mains des mariés l’une sur l’autre.
    Lors de la réception, il y avait une envolée de papillons. Le fameux commerce de cette envolée de papillons veut m’acheter cette photo car sur les mains, un papillon est venu se poser sur la main de la mariée.
    J’en conviens, le résultat est incroyable et ce commerce cherchait justement une photo démontrant les papillons ainsi qu’un mariage, les deux ensemble sur la même photo, donc, il souhaite m’acheter ma photo pour son commerce qui est en pleine expansion.

    Il va l’utiliser pour son site internet, carte d’affaire, publicité sur feuillet, etc.

    Combien dois-je vendre cette photo de très bonne qualité étant professionnelle, et dois-je céder mes droits, quelle choses je dois savoir, ce que je ne dois pas oublier, etc.

    Milles merci, Manon

    Répondre

    • Cédric G.
      08/02/2012

      Bonjour Manon

      C’est typiquement une cession de droits d’auteur, que vous pourrez réaliser assez simplement si cela reste ponctuel (en pratique vous pourriez même la facturer en tant qu’artisan photographe afin de simplifier les choses : vos droits resteront strictement les mêmes… Mais je n’ai rien dit !)

      En ce qui concerne le coût d’une telle cession, il faut être exhaustif sur les usages qui seront réalisés, en incluant une durée d’utilisation (ou un volume – dans votre cas ce sera en durée)

      Comme il s’agit d’un visuel qui sera utilisé pour représenter l’image même de la société cliente, je pense qu’il sera préférable de partir sur une cession de type forfaitaire annuelle, englobant un ensemble relativement large d’usages.

      La question tarifaire est assez difficile à évaluer ; cela peut aller de 150 à 800€/an selon la durée et les usages qui seront prévus… à vous de négocier !

      Répondre

  52. Carol
    09/03/2012

    Excellent article
    Juste
    Merci

    Répondre

  53. zen
    09/26/2012

    Merci pour cet article qui vient repondre à nombreuses de mes questions.

    Je suis completement amateur, je n’y connais vraiment rien. du coup je n’arrive toujours pas à definir un prix dans mon cas present, malgres toutes vos explications.

    Une petite boite m’a demandé de realiser pour eux la couverture de leur livrets hebdomadaire / distribué à leur clients (environ 500 exemplaires par semaine).
    Ils souhaiteraient que je realise donc une photo par semaine pour eux. Mais voila je n’ai aucune idée des tarifs pratiqués dans ce domaine.
    Je dois realiser la photo suivant un thème donné, elle ne sera utilisée qu’une seule fois.

    Est-ce que vous avez une grandeur de prix?

    (desolée)

    Répondre

  54. lissillour
    09/26/2012

    Bonjour. exellent article, plein d’infos trés nteressante et positionnés surtout…Je suis sollicité régulirement pour faire de la photo événementiel avec pour commande la publiacation d’album sur médias sociaux type FB (de 200 a 400 photo en moyenne) post événement a des fins promotionnelles et de communication de lévénement mais sans commecialisation des photos que je signe par © et dont je garde le fichier RAW , ne livrant que des images retraivaillées , bien sur, en basse définition. Quel tarif appliquer a ce genre de commande? je n ai rien trouvé sur ce genre de commande…avez vous une idée?

    Répondre

  55. jérémy
    10/08/2012

    Merci pour cet article clair simple et efficace !
    Un petit coup de pied au c.l pour moi qui hésite a me lancer comme photographe pro !

    Répondre

  56. Hubert
    10/16/2012

    Bonjour,
    On me propose de faire un reportage photo de 200 clichés sur l’art de la table (culinaire) puis de céder mes droits d’auteur sur photos brutes pour la conception d’un site web.
    Je n’ai aucune idée pour la valeur d’1 photo… Alors pour 200 ^^ !
    Quelqu’un pourrais m’aider ?

    Matériel : D7000 (format DX) + 35mm 1.8 // flash SB910 // parapluie & soft-box
    commande : 200 clichés culinaire brutes (art de la table)

    Répondre

    • Cédric G.
      10/17/2012

      Bonjour

      Dans votre cas, il faut deux parties au niveau tarifaire :
      – la prise de vue (compter en temps + amortissement matériel + frais annexes ; à vous de calculer votre coût de revient minimal et d’y appliquer un coefficient)
      – les droits d’auteur : là encore, une base forfaitaire pour l’ensemble serait plus intéressante dans le calcul, mais englobant suffisamment d’usages afin de vous assurer qu’il n’y aura pas d’abus

      Difficile question quand on ne connait pas le site destinataire, son trafic, etc.

      Répondre

  57. Alan G.
    10/17/2012

    Bonjour,

    je suis en train de négocier une séance de prise de vue promotionnelle pour un groupe de musique rock émergent, afin qu’elles puissent être utiliser dans différents supports : papier (revue, flyer, affiches… et sur le net.

    Comment dois-je facturer et combien ?

    Négocier un nombre défini de photos, faire un pack, inclure des droits cessibles à durée limitée dans le temps ?
    Et facturer le temps passer pour les prises de vue et pour le post-traitement ?

    Merci

    Répondre

  58. Vivien B.
    11/01/2012

    Bonjour,
    je suis photographe amateur qui s’est fait un site que voici:

    http://viwi63-photos.jimdo.com/

    Je demande des « participations » a mes shootings portrait, mais n’ayant aucune idée de la valeur de mon travail et au vue du temps que j’y consacre, j’ai du mal a imposer un prix..

    Je fais egalement des photos sur circuit, et je me demande sur quelle base de prix vendre une photo numerique 8mp retravaillée?

    Je voudrai vendre seulement aux particuliers, n’ayant pas d’autres demandes, et donc quel prix puis-je demander et quel coefficient appliquer pour une serie de photos, pour un shooting portrait, ou un shooting circuit?

    Merci pour votre reponse

    Répondre

  59. Phil75
    02/09/2013

    Bonjour. J’ai parcouru votre article et les commentaires et pose à mon tour une question. Je ne suis ni professionnel de la photo, ni même un amateur éclairé. Je possède un site web sur lequel je dépose un grand nombre de mes photos, qui n’ont pas de finalités artistiques. Néanmoins, j’ai été contacté par une agence désireuse d’utiliser l’une de mes photos pour pour une plaquette publicitaire sur un programme immobilier (c’est une photo en jpeg, mais elle est bien à moi). Comment dois-je réagir ? A quel tarif je puis décemment prétendre ? Comment leur faire parvenir la photo (envoi du fichier jpeg?) ? Un acte d’octroi des droits doit-il être rédigé et si tel est le cas, avez vous un modèle ? Je m’excuse pour ces questions de « débutant » et vous remercie chaleureusement pour tout conseil à venir.

    Répondre

  60. Béatrice
    07/09/2013

    Bonjour
    Je découvre cet article après un recherche sur internet bien que je suive votre blog depuis plusieurs années. Je viens d’être contactée par une société de communication qui souhaite acheter une de mes photos pour en faire le logo d’une société de cigarette électronique. Le problème est que je ne sais pas quel prix proposer. Povez-vous me conseiller?
    Merci
    Béatrice Mercier

    Répondre

  61. Kat
    01/11/2014

    J’aimerais trouvé un poste comme celui-ci version canadienne merci tout de même de la base ! 😀

    Répondre

  62. Didier L.
    04/01/2014

    Bonjour et merci pour ce blog. Je suis photographe professionnel. J’ai un client qui me demande le fichier Raw pour faire imprimer un format 4×3 et voir plus grand. Je n’ai jamais vendu de fichier raw qui normalement reste la propriété du photographe. Pouvez-vous m’aider?
    Merci

    Répondre

  63. Martin
    05/12/2015

    bonjour,
    comment et combien vendre une photo de paysage « réussie »
    (utilisations possibles : comme le support pour les cartes postales et autres objets touristiques)
    ps : la photo est protégée pour au moins 25 ans et dans 168 pays (je préfère prendre devant 😉

    Répondre

  64. Florence
    06/17/2015

    Bonjour,
    Il y a 2ans j’ai eu l’autorisation de photographier une grande star de la chanson francaise. Aujourd’hui une boite de merchandising m’a proposé 300€ pour l’utilisation déune 15z de mes photos pour le programme de sa tournee d’ete et peut etre un tshirt.
    Je ne sais pas quoi penser de ce prix car ils vont en faire des ventes quand meme…..

    Répondre

  65. aurélie
    08/08/2016

    Bonjour ! Petite question qui fait suite à cet article très intéressant : un ami veut acheter une de mes photos, et l’imprimera sur le support qu’il choisira pour l’afficher chez lui ensuite. Mais je n’ai aucune idée de combien lui vendre ! J’ai pas mal cherché sur internet, je ne sais pas dans quelle case de la vente photo rentre cette « transaction », je suis on ne peut plus perdue.
    Pour info je ne suis pas professionnelle, et même si on m’a déjà dit qu’on aimait mon travail (enfin ce n’est qu’un loisir pour moi), c’est la première fois qu’on me demande une de mes photos… et ça fait plaisir !
    Merci de votre aide !
    Aurélie

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour au début
mobile bureau