SEMAINE 28 : Papillon Amaryllis

19/07/2009 15 commentaires par Cédric G. +

Très commun dans les chemins forestiers, le papillon Amaryllis (Pyronia tithonus) est de ces papillons symboliques annonçant l’apogée de la Belle Saison. Très courant sur les fleurs de ronces, il se distingue par sa robe orangée et son ocelle double (deux points blancs) sur l’aile antérieure (son cousin le myrtil ne possède qu’un point blanc…)

Papillon Amaryllis
Papillon Amaryllis
EOS 5D mark II + Sigma 150/2.8 DG EX HSM Macro,
f/8.0, 1/125ème, 500 ISO (à main levée)

C’est une excellente période pour l’observation des papillons (à défaut de pouvoir les photographier par ces jours de grand vent !) : au titre de mes observations de la journée, un tabac d’espagne, de très nombreux amaryllis, des myrtils, des piérides, des tristans, une sylvaine, un petit sylvain en piteux état, un demi-deuil, un citron, une écaille martre, et bien d’autres encore… Un peu plus de soleil, un peu moins de vent, et la séance macro deviendra une partie de plaisir !

,

L'auteur : Cédric G.

Auteur photographe animalier, informaticien et passionné d'animaux et de nature. Administrateur du blog Aube Nature

15 réponses sur SEMAINE 28 : Papillon Amaryllis

  1. Coralie a écrit

    C’est une superbe image!

  2. Cédric Girard a écrit

    Bonjour Coralie

    Un peu limite en netteté au bout de l’aile droite, mais bon vu les conditions (vent assez fort en rafales), ce n’était pas si simple.

    C’est dommage, j’ai fait de très belles images de libellules (sympetrum commun essentiellement) mais bon, j’en poste très souvent donc je ne voulais pas me répéter 😉

    Je photographie aussi beaucoup les plantes en ce moment, je ne pense jamais à les poster…

  3. snake a écrit

    Merci pour tes précisions car je l’aurais facilement confondu pour ma part avec le Myrtil.
    Encore un article bien utile!

  4. cathy B a écrit

    Belle image! et personnellement, le petit flou du bout des ailes ne me gêne pas du tout, au contraire… sauf dans mon guide entomo. C’est vrai que ça papillonne dans tous les coins, en ce moment. Et si le vent complique les choses, il rend les papillons un peu moins craintifs: c’est le bon côté de la chose!

  5. Epaminondas a écrit

    Personnellement, j’aime bien les deux zones vertes que crée le flou. Le papillon est encore mieux mis en valeur à mes yeux.

  6. véro a écrit

    C’est vrai que cette année les papillons sont surprenants de proximité , je n’en ai jamais eu autant dans mon jardin , et des papillons jamais vus jusqu’alors …..

    Réchauffement climatique ? ou juste envie de faire plaisir à une photographe ???

  7. Cédric Girard a écrit

    Et si c’était tout simplement le signe d’une agriculture un peu plus "raisonnée" ?… Ou une moindre pollution permettant aux insectes de manière générale de mieux se reproduire ?

    Lorsque je suis allé en Hongrie, les insectes se trouvaient à profusion, réellement. Plus d’insectes = plus de prédateurs pour les insectes (soit énormément d’oiseaux !)

    Pour moi ce n’est pas un mauvais signe. J’espère ne pas me tromper 🙂

  8. véro a écrit

    J’aimerais tant que tu aies raison Cédric !

    Je suis entourée en grande partie de vignes (région de Bordeaux oblige) , traitées à outrance chez l’un , raisonnées chez un deuxième et au maximum Bio chez le troisième …

    Pas facile de s’y retrouver !

  9. François REINICHE a écrit

    Quel chance! Je ne vois que des Vanesse, et des piérides! Parfois un citron qui vollette au loin mais pas la possibilité de l’approcher. L’année dernière j’ai eu une visite sympathique de quelques azurés mais ça se limite à ça. Il faut dire que mon terrain de jeu n’est pas à la campagne aussi!

  10. Cédric Girard a écrit

    Il est vrai qu’en milieu urbain, on voit beaucoup moins d’espèces de papillons. Toutefois, cette année j’ai identifié un certain nombre de papillons en plein centre-ville de Troyes (ce qui est étonnant) : paons de jour, citrons, belles dames (vanesses), piérides à foison, mais aussi argus dans les allées d’un des petits parcs arborés et fleuris de la ville.

    Je ne me souviens pas avoir vu d’amaryllis ou de myrtils, qui sont semble-t-il plus visibles dans les milieux effectivement plus "nature".

  11. Sergio a écrit

    Ta photo est superbe!
    Bonne fin de semaine.

  12. valerie de familyblog a écrit

    bel article
    bonne journée
    val

  13. R-jac a écrit

    Effectivement, ça papillonne beaucoup cet été!
    Je dois avoir +- 20 papillons en même temps sur le buddleia.

    Principalement des Belles-Dames, mais aussi quelques Vulcains, Petites-Tortues, quelques Paons du jour et des Citrons. Aussi des Myrtils mais pas de Amaryllis.

    Je suis étonné de la prof de champ sur ta photo à f/8, moi avec mon 55mm sur un 40D (aps_c) à f/11 bien souvent je n’ai qu’à peine la tête de net. Il devait être bien à plat ^^.

  14. Cédric Girard a écrit

    Quasiment oui 😉

    Sur les papillons la PDC est souvent galère à gérer, et sur ce papillon en particulier, j’ai bien du faire 8/10 prises de vue pour en avoir une quasi parfaitement dans le plan de netteté…

  15. Une Image au Hasard, photos, affiches d'art et de qualité a écrit

    Papillon

    L’inconvénient, chez les papillons, c’est que ça a tendance à bouger tout le temps… Heureusement, celui-ci a été sympa, et m’a laissé un petit p…

Laisser un commentaire