La vérité sur les microstocks… ou le miroir aux alouettes

17/04/2008 Aucun commentaire par Cédric G. +

En France, l’activité d’auteur photographe s’appuie en intégralité sur le Code de la Propriété Intellectuelle, qui délimite de manière précise les droits inhérents aux images et photographies produites… Ces droits, mis à mal par l’ère du « tout gratuit » sur le web, ne sont pas seulement bafoués par certains internautes pour qui tout semble acquis, mais aussi désormais par des entreprises ayant pignon sur rue : les microstocks.

Un microstock est une entreprise proposant généralement en ligne une banque d’images, qui sont cédées à prix discount. Tout serait bon dans le meilleur des mondes si ces entreprises, outre le fait de casser le marché en proposant des photos « libres de droit » – notion inexistante en droit français – à quelques euros en arguant le volume de vente aux photographes alléchés par quelques gains accessoires (souvent non déclarés), respectaient elles-même le droit français et européen, et respectaient le travail de ces photographes qui leur confient leurs photographies !

La vérité est tout autre, et plutôt que de disserter sur le sujet, je vous invite à en partager la savoureuse analyse de Didier Vereeck [ site web ], au travers d’un point de vue exprimé sur Pixburger, le dernier venu en France ^_^

J’ai espoir que dans les mois à venir, le législateur avancera sur ce point qui me hérisse le poil et qui sans doute aucun, fait de ces discounteurs de la photo, des concurrents déloyaux et irrespectueux !

, ,

L'auteur : Cédric G.

Auteur photographe animalier, informaticien et passionné d'animaux et de nature. Administrateur du blog Aube Nature
Aucune réponse sur La vérité sur les microstocks… ou le miroir aux alouettes

Laisser un commentaire