SEMAINE 34 : Rencontre avec la loutre

04/09/2011 25 commentaires par Cédric G. +

Après quelques jours passés dans le Cantal pour se ressourcer en famille, retour à la réalité… Un court séjour dans une région magnifique que je ne connaissais pas, et qui m’a franchement séduit même si je suis (un peu) resté sur ma faim en matière de faune sauvage tant les animaux y sont craintifs, et notamment les oiseaux, même si les observations furent sympathiques.

Des paysages magnifiques, que l’on apprécie mieux au petit matin, du haut des puys, nom donné aux anciens volcans d’Auvergne. De toutes les vallées du Cantal, l’une des plus belles est indéniablement la vallée de la Jordanne.

Vue panoramique sur la vallée de la Jordanne, qui court depuis le Puy Mary (sous les nuages à gauche)
Vue au petit matin sur la vallée de la Jordanne, depuis le Puy Bassiérou
La Jordanne se forme au sud du Puy Mary (ici à gauche sous les nuages)

Cette rivière, formée principalement par de nombreux rus au sud du Puy Mary, abrite cependant un hôte de marque : la loutre d’Europe (Lutra lutra) : l’habitat y est en effet idéal pour ce mustélidé carnivore aux moeurs aquatiques dont la vie est principalement nocturne.

La Jordanne, rivière du Cantal abritant la loutre
La Jordanne, une rivière idéale pour la loutre

C’est lors d’une simple balade en famille, au coeur des gorges de la Jordanne, qu’une série de cris stridents a attiré notre attention, nous figeant sur place (j’avoue avoir cherché à ce moment quel oiseau pouvait ainsi chanter !)

Les Gorges de la Jordanne
Les Gorges de la Jordanne, vues de l’intérieur

Nous étions légèrement en hauteur par rapport au cours d’eau, quand survint l’impensable : une jeune loutre apparut, se faufilant entre les rochers, sans même se soucier de notre présence ! La scène se déroula très vite et dura tout au plus une minute, juste le temps d’enfiler mon 70-200/2.8 pour réaliser quelques clichés de l’animal…

Loutre d'Europe (Lutra lutra)
Jeune loutre d’Europe (Lutra lutra)
EOS 5D mark II + Canon 70-200/2.8 L IS USM à 200mm
f/3.5, 1/200ème, 1250 ISO

Les photos ne sont pas sensationnelles, mais là n’est pas l’essentiel : le simple fait d’avoir eu la chance de croiser une loutre sauvage dans son milieu a totalement comblé le photographe et enchanté le naturaliste que je suis 🙂

,

L'auteur : Cédric G.

Auteur photographe animalier, informaticien et passionné d'animaux et de nature. Administrateur du blog Aube Nature

25 réponses sur SEMAINE 34 : Rencontre avec la loutre

  1. Stéphane a écrit

    Mon séjour dans le Massif Central me laisse également de très bons souvenirs. Et pour moi, la journée passé dans le massif des Monts du Cantal a été la plus belle. Mais question faune sauvage, bredouille (pas un bouquetin, pas une marmotte, pas une loutre…)

    • Varmic a écrit

      Et oui Stéphane ! Pour les marmottes, il faut vraiment faire preuve de beaucoup de patience et avoir pas mal de chance, car dans le coin. Elles ne sont pas légion ! J’en ai entendu quelques unes du côté du puy Violent. Mais ces animaux ont été introduits dans le Cantal il y assez peu de temps (1964 semble-t-il !), alors elles ne sont pas encore très nombreuses. En tous cas, pas autant que dans les Alpes ou les Pyrénées !
      Mais un grand bravo à Cédric pour sa jeune loutre d’Europe…. encore plus rare que la marmotte …!

  2. Cris H a écrit

    Salut,

    à la vue des photos ça donne envie d’aller y faire un tour,
    le pano est superbe, et une très belle rencontre avec cette petite loutre.

  3. Julien a écrit

    Bien joué pour cette bien belle photo. Des fois le hasard fait bien les choses 🙂

  4. pyrros a écrit

    une grande chance que tu as eu la …

  5. Gilles Varé a écrit

    Salut Cédric,
    Le Cantal est une région que je connais par coeur, cela fait 7 ans maintenant que j’y passe quelques jours par an et je me régale toujours autant, pour la photographie animalière et après pas mal de repérage les années précédentes maintenant j’arrive a tirer mon épingle du jeu, cette année, j’ai quand même réussi quelques beaux coups surtout avec les rapaces et les chevreuils.
    La vallée de la jordanne, c’est tout simplement magnifique mais je n’ai pas eu la chance de croiser la loutre, peut-être pour une prochaine fois…j’espère.(superbe balade familial quand même)
    Et je ne parle pas de cette magnifique chaine de volcans, on en prend plein les yeux surtout moi qui ai le vertige( pas évident certains jours).
    Un endroit que j’adore car c’est calme, la nature est merveilleuse et l’on peut en profiter en famille sans modération.
    Tu étais dans quel coin ??
    Amitiés
    gilles

    • Cédric G. a écrit

      Salut Gilles

      J’étais à Fontanges, sur les hauteurs du col de Saint Georges dans un petit gîte à 8 km (!) du village 🙂

      J’ai également le vertige, mais avec les années il semble que ce soit « moins pire » qu’avant. Je suis monté sur le Puy Mary : même pas peur 😉

      Sinon au niveau faune, j’ai observé énormément de choses quand même :
      – un chamois croisé furtivement lors d’une balade (inattendu car je ne savais pas qu’il y en avait dans le Cantal !)
      – quelques chevreuils entendus
      – un faisan de colchide
      – de nombreux milans royaux en vol
      – une chasse de faucon pèlerin à moins de 100m
      – 2 fois des monticoles des roches (toujours de trop loin)
      – accenteurs alpins en nombre

      Mais de tout cela, aucune photo… Les observations ont primé cependant !

  6. Gilles Varé a écrit

    Re Cédric,
    Le coin de ton gîte veut le coup d’oeil…
    Tu vois pour moi avec le vertige, c’est l’inverse, j’ai déjà monté le Puy Mary deux fois et cette année, j’ai du faire demi-tour au milieu de l’ascension !! quelle galère…
    Tu vois, je ne savais pas qu’il avait des chamois au Cantal, je n’en n’ai jamais croisé pendant mes nombreuses balades…
    Je suis revenu avec beaucoup de clichés mais pas encore avec les clichés de mes rêves mais beaucoup et beaucoup d’observations, un régal, j’avais non loin du gîte deux chouettes chevêches et j’ai également photographié une chouette hulotte, trop content mais les conditions de prise de vue étaient mauvaises, tard le soir ou tôt le matin…J’y ai croisé également beaucoup de buse et de milan et un rapace que je n’ai pas encore identifié…Enfin soit de grands souvenirs. Ma plus grande galère a été de photographier un Garde-boeuf qui était de passage mais je n’ai rien fait de bon et c’est la première fois que j’en vois la-bas.
    Si tu y retourne un jour, n’hésite pas me le faire savoir car je connais un gîte bien sympa( vialacque près du Rouget) et dans des prix plus que résonnables et les proprio sont des gens vraiment gentils et serviables comme beaucoup de personnes dans cette région.
    Je suppose que tu as fait le tour des grands lacs artificiels, on peut y faire de belles photos, mon coin favori est le chateau d’alleuze situé sur une presque île…bon allez j’arrête car cela va me donner envie d’y redescendre.
    A+
    gilles

    • Cédric G. a écrit

      Ahhh je n’ai pas (du tout je l’avoue !) exploré les lacs artificiels !

      Par contre pour les chevêches on s’est dit avec ma femme « c’est un milieu idéal non ? » mais je n’ai pas prospecté, pas eu le temps et surtout, je ne savais pas par où commencer.

      Quoi qu’il en soit c’est une très belle région 🙂

  7. Ducry Michèle a écrit

    Le ciel parait immense… c’est frais , c’est vert, et la petite loutre, c’est une sacrée veine !!! Par contre, je ne savais pas des chamois dans le Cantal, les loutres oui, grace à votre blog.
    Merci pour le partage….

  8. Nic Du a écrit

    C’est un petit bonheur que tu nous offres là …:)))

  9. Nino a écrit

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour cet article et ces photos !

    J’habite non loin des Monts du Cantal, (moins d’une heure de route) et c’est une région que j’apprécie beaucoup, notamment pour la rando, même si je n’ai pas souvent l’occasion d’y aller….

    J’ai eu l’occasion la semaine dernière d’y passer deux jours de rando/photo, avec bivouac au pied du Puy Mary. Du pur bonheur !!

    Pour la photo de paysage, j’ai été vraiment comblé, il y a des lumières magnifiques au petit matin !
    Par contre, j’ai moi aussi été déçu du coté de la faune. J’avais déjà observé sur les pentes du Peyre-Arse de nombreux chamois, mais cette fois ci, pas un seul ne s’est montré….. J’ai par contre eu l’occasion d’observer pendant une bonne demi-heure un faucon crécerelle chasser en contrebas du Téton de Vénus, avec son vol typique du Saint Esprit !

    Très belle rencontre cette jeune loutre !! Je n’ai jamais eu l’occasion d’en observer, malgré que l’Auvergne soit une région encore très sauvage où cette espèce est relativement fréquente.

    Cordialement

  10. Thibaut a écrit

    Elle est superbe ! Je me balade parfois dans la région (je suis de Clermont), je n’ai pas eu la chance d’en croiser une.

    Pour les paysages, c’est vrai que la région est extraordinaire avec un appareil photo. Il faut se limiter sinon on s’arrêterait toutes les 2mn pour prendre des photos. ^^

  11. Chris a écrit

    Merci pour cet article, la Loutre sauvage était une espèce que je ne connaissais pas.
    Les photos sont magnifiques.

  12. Raf a écrit

    Salut Cédric,
    Un sacré coup d’bol que tu as eu là ; car ballade en famille se conjugue rarement avec la rencontre d’un animal aussi emblématique que farouche. De quoi redonner du baume ai cœur pour les journées où tu es revenu bredouille 😉

    Si la photo de de ce loutron est plutôt réussie, ce panoramique met bien dans l’ambiance. Le Cantal demeure un pays mal connu pour ma part.

    Bien à toi.

    • Cédric G. a écrit

      Merci Raf 🙂

      Je dois avouer que j’ai la chance d’avoir une femme et un fils très proches de la nature, très discrets et observateurs et s’intéressant à tout lors de nos balades.

      Ceci facilite grandement l’observation, même en famille 😉 (je n’oserais imaginer avoir un gamin qui court partout en criant, et une femme qui « pue » la cocotte à 300m et se balade sur les sentiers en tongs ou en godasses à talons 😀 )

  13. Teenoo a écrit

    Cette petite loutre n’a pas l’air bien vieille, peut-être que sa fratrie n’était pas bien loin… Désolé de tomber dans le côté niais, mais avec la petite patte qui va se poser sur rocher et la bouille donnent à la bestiole un air très chou!

    J’admire le photographe qui se balade avec un 70-200 dans le sac de rando car j’imagine qu’il y a aussi le pique-nique, la bouteille d’eau etc… en plus. J’ai jamais osé prendre mon matos jusqu’alors mais vu que l’Ecosse me tend les bras l’année prochaine, je pense que je vais investir dans un sac de rando/photo. Je vais peiner mais tant pis!

    • Cédric G. a écrit

      Merci Teenoo pour ton passage 🙂

      Pour tout dire, comme par chez moi le relief est relativement modéré (sauf dans les vignes où ça peut parfois grimper sévère), j’ai l’habitude de randonner avec un sac souvent assez chargé… Aussi avoir 8/10kg sur le dos ne me gêne pas plus que ça, même quand on se tape 500 ou 600m de dénivelé par jour 😉

      Cette année, c’est surtout l’utilisation de mon nouveau sac (dont je parlerai très, très, très prochainement !) qui m’a « contraint » d’alléger le matériel embarqué.

      J’ai dans le passé fait les gorges du Tarn avec un sac de 15 kg 😀 (dans le genre « on sait jamais, j’embarque le 500mm, le 70-200, mes deux objos macro, etc… »)

  14. evelyne a écrit

    Ohhhhhhhhhhh !

    Elle est trop mignonne.
    Sympa les photos.

  15. Kilroy a écrit

    Superbe la loutre !
    Tu as eu beaucoup de bol sur ce coup là.

    J’ai vu un reportage sympa dans « Des Racines et des Ailes » sur Stéphane Raimond qui propose des séjours à l’affût des loutres dans le Limousin
    http://www.naturapics.com/678-suivez-stephane-raimond-a-l-affut-des-loutres.html

    Je suis allé quelques fois dans le Cantal, mais je n’ai pas réellement fait d’observations sauf une fois, tôt le matin, une harde de chamois qui a dévalé une pente devant nous près du Puy violent. Il faut connaitre les vallées tranquilles ou bien les fréquenter aux heures « creuses » en touristes !

    Je pratique plus régulièrement le massif du Sancy et la vallée de Chaudefour, où j’ai eu l’occasion de faire de belles observations : chamois, marmottes et quelques photos intéressantes, notamment de mouflons corses. http://offrench.net/photos/gallery-7_photo-732.php
    Avec ton 500 et tes techniques d’approches tu ferais un malheur dans ce coin.

    • Cédric G. a écrit

      Salut Olivier

      (ça faisait longtemps 🙂 )

      Effectivement on m’avait conseillé le Puy Violent pour les chamois, et d’ailleurs c’est tout près de là que j’ai une fois aperçu un chamois (en pleine journée !) qui s’est très vite réfugié dans le bois jouxtant le sentier sur la crête où nous étions…

      Disons que ma semaine a été trop courte pour que j’envisage une sortie « photo nature » pure et dure, d’autant que j’aime bien aller sur le site avant de faire une sortie animalière 😉

      Mais si on y retourne je n’y manquerai pas !

  16. Niko a écrit

    Ce genre de rencontres, ça fait un peu parti de mes moments préférés, par exemple la semaine dernière encore, quand on a vu 2 renards avec mon fils lors d’un tour en VTT. Lui faire découvrir une partie de mon monde, c’est toujours une joie de voir des animaux en famille quand on s’y attend pas.

  17. Joe a écrit

    Superbes photos ! Quelle chance de croiser une loutre sauvage… Ça donne envie de vacances !

  18. Fabian a écrit

    Jolie ballade, avec une mention spéciale pour la photo de loutre que vous proposez. La rencontre est rare et de pouvoir rentrer avec une image, même si elle n’est pas parfaite, est déjà une belle victoire. Est-ce que la loutre est implantée depuis longtemps dans votre région? Du côté de la suisse romande, le petit animal n’a plus été vu depuis de nombreuses années, mais le castor fait progressivement son retour sur les berges et affluents du lac de Neuchâtel.

  19. Evangeline a écrit

    Ces photos sont très jolies et la loutre très mignonne, il faut le dire ! Je ne connais pas beaucoup l’Auvergne, je n’y suis allée que deux fois pour admirer les volcans endormis. Je connais beaucoup mieux les Hautes-Alpes et surtout les jolis coins qui sont autour de Gap. J’ai pu apercevoir plus d’une fois quelques biches.
    Bonne journée et merci de nous faire un peu voyager et rêver avec toutes ces photos.

Laisser un commentaire