SEMAINE 6 : Quand les bâches sont posées…

11/02/2007 Aucun commentaire par Cédric G. +

Comme chaque année depuis plus de 10 ans maintenant, les naturalistes du Parc Naturel Régional de la Forêt d’Orient, aidés par des bénévoles, entreposent de drôles de bâches le long de la D43, cette petite route menant à la Maison du Parc lorsqu’on part du Port de Mesnil-Saint-Père en longeant le Lac d’Orient.

Chaque année, plus de 40 000 batraciens et amphibiens traversent cette petite route pour se reproduire (les crapauds communs allant côté lac, les grenouilles rousses côté bois, etc…) Le trafic routier, bien que peu dense à cet endroit, engendre un véritable carnage chaque année dans les effectifs de nombreuses espèces protégées comme la salamandre tâchetée : c’est ce qui a suscité la mise en place d’un ensemble de bâches tendues verticalement, avec des seaux enterrés tout le long.

Pose des bâches de protection par les bénévoles

Le système est très simple : les petits animaux cherchant à traverser la route à cet endroit se retrouvent face à la bâche. En la longeant pour la contourner, ils tombent dans les seaux. Au petit matin, les bénévoles n’ont plus qu’à « faire traverser » en tout sécurité la route à leurs hôtes d’une nuit, tout en profitant de la situation pour effectuer un petit comptage (ce qui permet de suivre d’année en année l’évolution des populations !)

Un projet de « crapauduc » (passage sous la route) est à l’étude et devrait voir le jour dans quelques années… S’il trouve les financements nécessaires, car si son coût est celui d’un petit rond-point (100 à 150 000 € !) son « utilité publique » est toute relative aux yeux de beaucoup de décideurs !!!

, ,

L'auteur : Cédric G.

Auteur photographe animalier, informaticien et passionné d'animaux et de nature. Administrateur du blog Aube Nature
Aucune réponse sur SEMAINE 6 : Quand les bâches sont posées…

Laisser un commentaire