SEMAINE 12 : Abyssin, le chat…

16/03/2008 1 commentaire par Cédric G. +

Le chat abyssin, dont le nom rappelle celui de la région d’Afrique orientale d’Abyssinie, a des origines non pas africaines (bien qu’il fut admis et démontré que certains Felis sylvestris lybica – le chat sauvage africain – aient montré des robes avec un parfait patron ticked tabby) mais belle et bien anglaise. Les premières descriptions d’abyssins remontent au début du XXème siècle, époque où l’on trouvait à Londres nombre de chats présentant cette robe particulière…

Abyssin
Portrait de jolie femelle abyssin
EOS 5D + Canon EF 70-200/2.8 L IS USM à 155mm,
flash de studio 400 joules + boîte octogonale
f/5.6, 1/160ème, 100 ISO

Le ticked tabby est une variante du tabby (qui se caractérise notamment par l’expression du gène agouti, déterminant si le poil est rayé), variante que l’on retrouve chez notre chat sauvage : le patron ticked tabby (appelé aussi abyssinian et noté Ta en génétique féline) a pour particularité de présenter chez le chat qui en est porteur expressif, une ligne foncée le long de la colonne vertébrale et le bout de la queue idem (et bien évidemment le « M » dessiné sur le front, comme à tous les tabbies !) : ceci doit rappeler quelque chose à tous ceux qui ont croisé un jour un chat sauvage dans nos campagnes 😉

Chez l’abyssin, l’expression est parfaite et « pure » et aucune rayure n’est visible sur les flancs (on note toutefois des anneaux possibles à la queue et aux pattes, mais cela reste rare car la sélection faite sur la race depuis un siècle a amené à éliminer ces petits détails, considérés comme des défauts), ce qui est souvent le cas chez Felis sylvestris quand il a les flancs « brouillés » sans rayures visibles. Ce dernier peut néanmoins être aussi porteur de mackerel tabby, noté T+ en génétique féline : il est généralement hétérozygote ticked tabby / mackerel tabby, présentant donc de fines rayures résiduelles, parfois « fantômes » (plus ou moins nettes), sur les flancs, ou plus rarement mackerel tabby pur, donc carrément tigré avec de fines rayures, à la manière d’un maquereau, d’où le nom « mackerel »… Mais à ma connaissance quasiment jamais blotched tabby – avec de grosses rayures et noté tb en génétique féline – sauf je pense en cas d’hybridations successives avec notre chat domestique…

C’était la minute félinotechnique 🙂

L'auteur : Cédric G.

Auteur photographe animalier, informaticien et passionné d'animaux et de nature. Administrateur du blog Aube Nature

Une réponse sur SEMAINE 12 : Abyssin, le chat…

  1. Clara a écrit

    Bonjour,
    J’ai un abyssin, et c’est vraiment une crème de chat ! Il a des petits anneaux sur sa queue, mais je n’ai jamais réussi à retranscrire en photo toute la beauté et la majesté de ce chat !

Laisser un commentaire