7 astuces pour créer un livre photo professionnel

20/04/2022 Aucun commentaire par Cédric G.

La réalisation de photos permet d’immortaliser les évènements marquants d’une vie. Il peut s’agir d’un baptême, d’un mariage, des vacances ou encore d’un voyage. Les photographies peuvent aussi permettre de retracer les différentes étapes de l’existence d’un nouveau-né, comme d’un périple à l’autre bout du monde. Outre le stockage et les sauvegardes que vous devrez réaliser, il n’a jamais été aussi facile, aujourd’hui, de réaliser des impressions réellement flatteuses, notamment sous forme de livres photo.

7 astuces pour des livres photo professionnels

Toutefois, pour que ces derniers puissent produire l’effet émotionnel escompté, leur conception doit se faire avec un minimum de professionnalisme. Les ouvrages doivent être conçus dans le strict respect de certaines normes relatives au design et à la disposition des photographies. Cela permet d’obtenir un rendu final avec des images esthétiques et bien agencées. Souhaitez-vous en apprendre davantage sur la création d’un livre photo ? Focus sur 7 astuces pour réussir vos livres photos de manière professionnelle !

Imprimer des photos en double page

L’impression des photos en double page ne peut être faite que pour certains livres spécifiques. Ils doivent avoir en effet une ouverture à plat. Les formats de livres photos se prêtant à cette prédisposition sont de préférence :

  • les livres photo carrés ;
  • les livres photo « panorama » (disposition en paysage) ;
  • les livres photo XXL, de grande taille

Pour effectuer l’impression sur double page proprement dite, vous devez obligatoirement opter pour des photos orientées au format paysage, et si vous en disposez, éventuellement de vues panoramiques (qu’il est possible d’assembler par logiciel : Adobe Lightroom ou Adobe Photoshop intègrent ce genre de fonctionnalité directement, à partir d’une série de photos).

L’application de mise en page doit vous autoriser à réaliser des mises en page dites « panoramiques » (ou « double page »). Vous avez souvent la possibilité de disposer jusqu’à trois photographies sur une double page de livre photo, notamment sur les livres de grand format qui ne sont pas forcément orientés en mode paysage. Après avoir placé les images, vous pouvez modifier leur taille, et ainsi adapter la disposition selon vos goûts.

Impression en double-page

Sur les livres de petit format ou à reliure spirale, évitez ce genre de disposition, car elle ne mettra pas en valeur vos images.

Si vos photos le permettent en terme de résolution, essayez des doubles-pages à partir d’une photo unique en sans marges : l’effet est simplement saisissant, et fait « entrer » le lecteur dans l’image d’une manière incroyable !

Harmoniser les couleurs sur les pages

L’harmonie des couleurs sur les pages est un élément essentiel pour la réalisation d’un livre photo professionnel. Elle permet d’obtenir un rendu final très élégant et design. Tous les membres de la famille éprouveront du plaisir à visualiser les photographies contenues dans cet album. Par ailleurs, le bon choix des couleurs rend le message de l’auteur de la création plus accessible. Plusieurs options s’offrent à vous dans ce cadre.

Vous pouvez par exemple choisir d’effectuer une combinaison de couleurs pour individualiser chaque page. Dans ce cas, il est recommandé d’associer les couleurs primaires comme le bleu, le rouge et le jaune. Vous pouvez aussi combiner le vert, l’orangé et le violet. De même, il est possible de positionner des images ayant les mêmes contrastes sur une même page. Une succession de photos décrivant le coucher du soleil produit par exemple un effet esthétique original à la vue.

Par ailleurs, une harmonie des couleurs peut être créée sur un livre photo grâce à une palette de tons à l’arrière-plan de page. Dans ce cas, utilisez des coloris complémentaires. Associez par exemple le bleu et l’orange. Vous pouvez aussi faire un choix de teinte unie sur l’arrière-plan de vos pages. Cela peut être des coloris opposés comme le noir et le blanc. Cette astuce ne manquera pas de donner de la profondeur à votre mise en page, et faire ressortir vos images.

Le choix des couleurs à utiliser dépend aussi du thème du livre photo à réaliser. Ainsi, un album de mariage doit être dominé par les couleurs utilisées dans le thème du mariage ; le rouge (plutôt foncé) peut par exemple être utilisé, car c’est la couleur de la passion et de l’intimité. Les couleurs froides conviendront, ainsi que les tons pastels, aux événements comme les naissances. En général, les coloris à tendance vive conviennent idéalement pour la réalisation d’un livre photo sur les enfants : anniversaire, communion, etc.

Vous pouvez utiliser dans ce contexte le vert, le violet ou le bleu. Un arrière-plan en noir ou en gris peut traduire une idée de deuil et peut convenir pour un livre photo consacré à une personne disparue, ou à un livre photo souvenir familial (notamment si vous y intégrez nombre d’images en noir et blanc). Si votre création est tournée vers le thème de la nature, privilégiez le vert et ses dérivés. En outre, pour concevoir un livre de recettes de cuisine, l’utilisation des teintes vives comme l’orange est conseillée.

Aérer la mise en page

Il ne suffit pas de disposer de belles photographies pour avoir un livre photo parfait. La bonne organisation des images sélectionnées est aussi un facteur important pour la réussite de cette création. Pour cela, vous pouvez par exemple opter pour une image par page. Dans ce cas, le fond doit être sombre. Cette option permet de mieux valoriser les photos et de faire passer un message précis.

Par ailleurs, pour un livre photo d’évènements, il n’est pas interdit de disposer plusieurs images par pages. Vous devez toutefois veiller à ne pas surcharger ces dernières. L’aération de la mise en page peut également nécessiter l’ajout de textes à la création. Cette légende peut constituer un facteur facilitant la compréhension de l’histoire dont les photos se veulent être les messagères. On utilisera de préférence les logiciels mis à disposition par les fabricants de livres pour simplifier la mise en page du livre photo.

Bien choisir le format

Le bon choix du format de votre livre photo permet d’obtenir une création professionnelle. Il peut varier en fonction des évènements de la vie que vous souhaitez immortaliser. Ainsi, en règle générale, un livre photo destiné aux enfants ne doit pas avoir un format volumineux. En revanche, la création d’un album photos de mariage peut se faire sur de grandes pages. Il existe chez les fabricants un grand nombre de formats, comme vous pouvez le voir sur cette page.

Le format paysage au format A4 ou proche est l’option par défaut utilisée par les spécialistes de l’impression du livre photo. Il se range facilement dans une bibliothèque. Vous pouvez aussi opter pour une création en format A5. Il est plus maniable et conviendra plus particulièrement aux utilisateurs nomades, en réduisant les coûts d’impression.

Pour un album photo empreint d’originalité, optez pour un format carré. Il permet de traduire le sens de la douceur, et s’avère être un excellent choix si la quantité de photos orientées en mode portrait et en mode paysage est équitable. Le format carré, qui existe en plusieurs tailles, est réellement passe-partout, et adapté à tous les types de projets.

En matière de mise en page, mettez les photographies sensibles au centre du carré. Vous en accentuerez davantage le côté émotionnel, et attiserez par cette même occasion l’intérêt de celui qui regarde la création.

Pour les livres petit format, il est généralement possible d’opter pour une reliure à spirale : c’est particulièrement adapté pour les livres enfant (ou sur les enfants), pour le côté ludique, et la solidité de la reliure si ces derniers sont amenés à les manipuler.

En ce qui concerne la couverture de l’album photo, elle doit être conçue en orientation portrait la plupart du temps et utiliser une photo suffisamment aérée pour permettre l’intégration du titre. Cette disposition confère un aspect plus décoratif à la création. Toutefois, les règles sont faites pour être enfreintes, et créer une couverture très décalée graphiquement pourra s’avérer être un choix judicieux. Pensez enfin à la manière dont vous stockerez votre livre : s’il est amené à orner une bibliothèque, les grands formats paysage seront un peu moins adaptés qu’un format carré.

Intégrer des cartes

Des cartes peuvent être intégrées dans un livre photo de vacances. Cela permet de montrer les différents itinéraires parcourus durant votre voyage. Elles peuvent aussi servir à indiquer chaque lieu visité au cours du périple. Pour ce faire, vous avez plusieurs choix.

Vous pouvez par exemple scanner la carte et en faire usage comme arrière-plan de la création. Vous avez aussi la possibilité de rechercher la carte indiquée de façon numérique sur internet. De même, une carte peut être créée directement en ligne. Pour cela, utilisez l’outil Google Maps pour retracer l’itinéraire recherché, ou si vous désirez intégrer des cartes de type IGN, précises et bien construites, l’excellent Géoportail (gratuit !) s’y prête à merveille.

Il suffit de réaliser une capture d’écran et de l’insérer comme une simple photographie dans votre mise en page : de quoi rythmer et documenter votre récit de manière efficace !

Utiliser les meilleures photographies

Il n’est pas nécessaire, et même déconseillé d’intégrer toutes les images d’un évènement dans un livre photo. Cela risquerait de surcharger votre création et de la rendre peu agréable à voir. Pour créer votre album, faites un tri de vos photographies. Ne retenez que les meilleures, celles ayant véritablement un sens pour le thème : inutile d’utiliser les photos successives d’une série par exemple !

De même, vous devez accorder du prix à la qualité des images retenues. Elles doivent être en haute résolution. Il est conseillé d’être intraitable, surtout si vous disposez d’un grand nombre d’images, en éliminant dès le départ toutes les photos présentant des défauts qui seront autant de critères éliminatoires à prendre en considération :

  • Netteté douteuse
  • Cadrage trop serré
  • Sujet coupé
  • Lumière moyenne
  • Exposition ratée etc.

Certains défauts, comme l’horizontalité de votre photo ou la balance des blancs (si vous réalisez vos photos en format RAW), pourront être corrigés la plupart du temps. Mais si vous avez une très grande quantité d’images à trier, soyez intraitables sur la sélection, vous gagnerez un temps précieux !

Faire des retouches sur les photos

Les photographies devant constituer un livre photo doivent faire l’objet d’un traitement avant usage. Cela permet de réaliser des créations professionnelles avec un design épuré. Divers filtres d’images peuvent être utilisés pour l’amélioration de la qualité des photos, mais n’en abusez pas, car tout abus de filtre profère un côté amateur aux impressions.

Certains outils de retouche et d’optimisation sont simples d’usage. D’autre présentent des complexités de manipulation, et demandent une certaine habitude. Les logiciels et applications de traitement de photos sont disponibles sur tablettes, smartphones et PC/Mac, mais il est très fortement conseillé d’opérer sur ordinateur avec un « vrai » écran. Certains de ces programmes sont accessibles gratuitement, mais les meilleurs demeurent évidemment payants.

Les plus populaires de ces outils de retouche sont Adobe Photoshop, PhotoLab, Gimp ou encore Photofiltre. Certains de ces logiciels, à l’instar de PicMonkey ou Photopea, peuvent être utilisés en ligne sans téléchargement préalable, et proposent une puissance suffisante pour réaliser la plupart des manipulations sur les images. L’amélioration à apporter aux photographies dépendra des imperfections à corriger mais également du thème de votre livre photo.

Mon conseil : préférez des logiciels de gestion de photothèque comme Adobe Lightroom, qui intègrent à la fois toutes les fonctionnalités pour trier, documenter et sélectionner vos images en collections/albums virtuels, mais aussi et surtout toutes les fonctions nécessaires pour réaliser 95% des retouches et optimisations nécessaires pour obtenir un résultat final au top, avec une productivité sans égal ! Et n’ayez recours aux logiciels de retouche à proprement parler que pour les opérations strictes de retouche lourde.

Par exemple, vous pouvez supprimer la présence de personnes ou d’objets indésirables de vos photographies. Pour y parvenir, vous pouvez utiliser les outils de « rognage » ou « recadrage » sur votre logiciel, mais également faire appel aux dernières fonctionnalités d’Intelligence Artificielle, qui facilitent grandement la tâche quand il s’agit d’enlever des éléments disgracieux des images. Elles permettent en effet, jusque dans une certaine mesure, de reconstituer le décor « derrière » les éléments supprimés. Il est aussi possible de supprimer des détails spécifiques d’une photo. Il peut s’agir par exemple de tâches ou de reflets non désirés.

Exemple de couverture aérée : mon livre sur la Champagne-Ardenne

Exemple de couverture aérée : mon livre sur la Champagne-Ardenne

Enfin, il sera peut-être nécessaire d’améliorer et optimiser l’exposition de vos images, en uniformisant la luminosité entre chaque série de photos : les logiciels actuels permettent de réaliser ces opérations quasiment de manière automatique, ce qui permet de gagner un temps considérable, et ainsi obtenir des séries de photos homogènes pour illustrer vos futurs livres photos !

Le dernier élément, avant import dans le logiciel ou l’application de mise en page de votre futur livre, sera de sélectionner le bon profil colorimétrique afin d’éviter des problèmes de rendu. Dans le doute, convertissez systématiquement vos images en sRVB, cela vous évitera bien des déconvenues.

,

L'auteur : Cédric G.

Auteur photographe animalier, informaticien et passionné d'animaux et de nature. Administrateur du blog Aube Nature
Aucune réponse sur 7 astuces pour créer un livre photo professionnel

Laisser un commentaire